NATURE

Véritable caverne d’Ali Baba pour les enfants et cabinet de curiosité pour les adultes, Deyrolle est une institution dans les domaines de la taxidermie et de l’entomologie. Et qui se taille un joli succès d’édition grâce à son imagerie pédagogique.

FEULONS AVEC DEYROLLE

Papillons, 10 euros à 500 euros.

Papillons, 10 euros à 500 euros.

Ce n’est pas le tigre qui pleure, dont la version pimentée thaï vous tire des larmes, mais un prédateur solitaire, le plus grand félin du monde, qui vous laisse béat. Son impressionnante présence en fait le maître incontesté du territoire Deyrolle, où l’on cultive l’art de donner l’apparence du vivant. L’appréhender de visu dans cette jungle de bois, de fourrures et de plumes vous procure le même effet que le tableau Surpris ! du Douanier Rousseau. On oubliera ici la cruauté de Shere Khan pour se concentrer sur le symbole de la royauté, en évoquant l’illustre propriétaire de ce véritable cabinet de curiosités, le prince écolo Louis-Albert de Broglie. On viendra ici redessiner le monde grâce à la réédition des fameuses planches pédagogiques qui illuminaient notre enfance (à partir de 24 euros) ou aux nouvelles, dites « DPA » (Deyrolle pour l’Avenir, à partir de 12 euros), qui en auront fait le partenaire naturel et officiel de la COP21. Ici, depuis 1831, on conjugue avec bonheur la nature, l’art et l’éducation.
Deyrolle, 46, rue du Bac,
75007 Paris.

 

À découvrir également