Nona Source recycle les tissus des Maisons

Infrarouge / Lifestyle  / Shopping  / Mode  / Nona Source recycle les tissus des Maisons

Nona Source recycle les tissus des Maisons

Pour allier mode et écologie, la start-up Nona Source revend les matières non utilisées par les Maisons du groupe LVMH.

Revendre les tissus et cuirs non utilisés par les Maisons de mode du groupe LVMH sur une plateforme digitale ; c’est l’idée développée avec succès par la start-up Nona Source. Créée en 2019 grâce au programme d’intrapreneuriat de LVMH (DARE), cette petite entreprise a vu le jour par l’association de Romain Brabo, ex-Givenchy, avec deux profils complémentaires au sien : Marie Falguera, experte qualité matières et correspondante environnement chez Kenzo ; et Anne Prieur du Perray, chef de projets dans la transformation digitale chez LVMH.

Le projet, qui porte le nom de l’une des trois déesses Parques de la mythologie romaine, illustre parfaitement la volonté du programme LIFE 360 de développer l’économie circulaire et a très vite rencontré un grand succès. Il offre à tous les professionnels de la mode et du design, en interne comme en externe, la possibilité d’acheter facilement des matières auxquelles ils n’ont souvent pas accès ; à prix compétitifs et en stock-service.

Utiliser les stocks dormants

Le principe est simple : Nona Source propose une offre de qualité, diversifiée, lisible et certifiée « stocks dormants » des Maisons du groupe LVMH. Le e-shop Nona Source permet aux professionnels d’acheter au rouleau, à la peau ou au panneau, selon la quantité disponible et sans découpe ni échantillonnage.

Les matières sont accessibles en quelques clics. Les designers du groupe apportent leur contribution pour caractériser la main des matières et digitaliser l’expérience du toucher et de la sensation.
L’offre comprend différentes typologies : du chaîne et trame ; du jersey ; des dentelles ; des doublures ; et également des cuirs de prêt-à-porter.

La richesse des compositions ; des grammages ; des coloris et des motifs proposés devrait permettre à tous les créateurs d’y trouver leur bonheur.

Lire aussi : Comment LVMH se mobilise pour l’environnement

À découvrir également