bonnes adresses courchevel

Nos bonnes adresses à Courchevel

De passage dans les Alpes, Infrarouge a arpenté la station pour dénicher les meilleures adresses de Courchevel.

La rédaction

La Cave des Creux, la gourmandise à ski

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par La Cave des Creux (@lacavedescreux)

C’est l’un de nos restaurants d’altitude préférés à Courchevel ! On accède à La Cave des Creux les skis au pied, ou en chenillette à partir du village. Dans un décor de chalet montagnard, le chef François Breda nous invite à une dégustation réconfortante, les sommets enneigés dans les mirettes.

Les amoureux de la cuisine savoyarde peuvent choisir sans hésiter la fondue aux morilles, véritable nirvana des papilles. Quelques plats aux saveurs asiatiques raviront quant à eux les amateurs de healthy food, ou ceux qui font une overdose de fromage fondu. Et à la fin, c’est le buffet de desserts qui gagne ! Tout le monde se retrouve devant cette opulence de douceurs, entre fruits frais, magnifiques tartes à l’ancienne, et autres pâtisseries aussi délicieuses les unes que les autres…

Carte : environ 70 €

La Cave des Creux, 73120 Courchevel. cavedescreux-courchevel.com

Le Farçon, l’exploration étoilée

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Farçon (@le_farcon)

À Courchevel, Julien Machet est un enfant du pays. Fier de sa région, il fait frémir nos papilles dans son restaurant Le Farçon en mettant à l’honneur l’histoire culinaire savoyarde. Ses recettes généreuses et authentiques érigent la gastronomie locale au rang de culte savoureux dans une balade gourmande unique.

Le menu invite à l’exploration. Tel Marco Polo sur les routes de la soie, on crapahute sur La Route des tommes ou La Route du sel, à travers l’ancien Duché de Savoie. Au cours du voyage, Julien Machet fait figure de colporteur savoyard ; avec succès puisque ses itinéraires gustatifs lui ont permis de décrocher une étoile au guide Michelin.

Carte : menu à partir de 68 €

Le FarçonImmeuble Kalinka, 73120 Courchevel. lefarcon.fr

Le Sarkara, pour un dessert en guise de plat du jour

Voilà notre âme d’enfant comblée : à Courchevel, le Sarkara (K2 Palace) propose un déjeuner composé uniquement de desserts ! Mais loin des incontournables gâteaux au chocolat et tartes aux pommes, Sébastien Vauxion s’amuse plutôt à marier les textures, les saveurs et les terroirs pour un moment de gastronomie avant-gardiste.

Récompensé de deux étoiles au guide Michelin, le chef nous emmène vivre une expérience bouleversante. On commence en toute légèreté avec la truffe noire-topinambour ; un velouté et un sorbet de topinambour accompagnés d’une crème anglaise à la truffe Melanosporum parfumée à la vanille.

S’en suit ensuite l’oignon blanc des jardins de Nant cuit à l’étouffée au sureau noir et sa poire Williams en croûte de sel. Pour finir cette explosion de saveurs, on part sur le soufflé Mont Blanc du chef, un biscuit soufflé à la châtaigne grillé, servi avec des myrtilles et une crème glacée de chantilly. Exceptionnel !

Carte : environ 110 €

Le Sarkara, Le K2 Palace, 238 rue des Clarines, 73120 Courchevel. lek2palace.com

La Soucoupe, s’envoler au sommet des pistes

Les montagnes enneigées, le feu de cheminée, la bonne tablée de potes : voilà les trois ingrédients du bonheur en hiver ! Tout en haut de la piste de la Loze, La Soucoupe mise sur cette trinité à l’heure du déjeuner.

Dans cet établissement doucement kitsch, la vue sur la chaîne montagneuse est à couper le souffle. Côté carte, la chaleur est au rendez-vous. Sa cuisine semi-gastro dévoile viandes grillées au feu de bois, pot-au-feu, boîtes chaudes, mais aussi linguine truffe ou caviar pour les amateurs de délicatesse.

Carte : environ 70 €

La Soucoupe, 2398 chemin rural du Lac Bleu, 73120 Courchevel. lasoucoupecourchevel.com

Le Sylvestre, pour une dégustation étoilée exclusive

De retour à Courchevel, là où il avait décroché 2 étoiles au Strato en 2012, Sylvestre Wahid s’installe au cœur du domaine des 3 Vallées ; à l’hôtel Grandes Alpes (5 étoiles) avec son restaurant Le Sylvestre.

Lovées dans un écrin imaginé par Tristan Auer, les quatre tables ont un lien privilégié avec la cuisine ouverte sur la salle. Les convives se laisseront guider pour découvrir le menu dégustation d’une quinzaine de mets. L’expérience fera peut-être criser votre banquier, mais elle restera gravée dans votre mémoire et sur vos papilles !

Menu : 395 €

Le Sylvestre, 28 rue de l’Église, 73120 Courchevel. restaurantsylvestre.com

La Terrasse des Neiges, pour une cuisine de partage en musique

À l’heure où ses lignes sont écrites, La Terrasse des Neiges n’a pas encore été inaugurée. Lancée officiellement à la mi-janvier 2023, elle promet des plats à partager signés Julia Demichelis, poulain de Pierre Gagnaire et cheffe exécutive du Fouquet’s au palace.

Avec ses braséros, ses fauteuils confortables, son orientation plein sud et ses plaids pilou-pilou, la terrasse accueillera ses convives en chaussons Barrière (les skis étant laissés aux soins des gérants du ski-room des Neiges) pour un moment de douceur savoyarde et une ambiance comme à la maison. Le petit plus : de la musique live tous les midis !

La Terrasse des Neiges, Hôtel Barrière Les Neiges, 422 rue de Bellecôte, 73120 Courchevel. hotelsbarriere.com

La Ferme Saint-Amour, l’après-ski festive et audacieuse

« À chaque fois, j’y ai passé une soirée inoubliable. » Ce refrain entêtant, vous l’entendez dans toutes les bouches à Courchevel. À l’idée de faire la fête, locaux, saisonniers, habitués ou petits nouveaux, tous tombent d’accord sur une adresse : La Ferme Saint-Amour.

Parmi les temples de la nuit de la station, l’établissement laisse carte blanche au chef Eric Frechon pour sa carte, avec notamment une belle sélection de caviars et des desserts incroyables. Le dîner se transforme rapidement en club, où l’on danse à même les tables avec une énergie folle.

Carte : environ 85 €

La Ferme Saint-Amour, 90 rue des Chenus, 73120 Courchevel. lafermesaintamour.com/courchevel

Et on dort où ?

Les Neiges, le palace des pistes

Difficile de faire plus prêt du domaine ! À Courchevel 1850, les fenêtres du palace Les Neiges donnent directement sur la piste de Bellecôte. Dans cet hôtel d’exception, tradition et modernité s’allient pour le plaisir des lieux et du confort. Votre chambre s’apparente à un chalet d’époque avec ses poutres en bois apparent, tout en se parant d’une décoration chic et minimaliste.

Après une journée de ski, on se détend dans le spa Diane Barrière, qui s’étend sur plus de 1 000 m². Au programme : piscine ; jacuzzi extérieur ; cabines de soin ; hammam ; sauna ; bain froid ; ainsi qu’un parcours aquatique adulé par les plus jeunes. Pour le dîner, l’esprit brasserie authentique et tout en élégance du Fouquet’s (dont la carte est signée Pierre Gagnaire) nous séduit ; tout comme la gastronomie créative de Mauro Colagreco au Bfire, avec sa cuisine au feu de bois. Sans oublier celle évoquée précédemment, La Terrasse des Neiges et sa musique live à l’heure du déjeuner !

Chambre : à partir de 1 500 €

Les Neiges, 422 rue de Bellecôte, 73120 Courchevel. hotelsbarriere.com

Les Suites de La Potinière, le secret des initiés

Exclusif et confidentiel, c’est le credo de cet établissement 5 étoiles aux airs de club VIP campé au pied des pistes, qui vient de retaper entièrement ses généreuses suites (55 à 90 m2), ainsi que son opulent appartement duplex (450 m2).

La décoration, qui navigue entre envolées tendance et tradition savoyarde, brasse ethnique chic, tartan écossais, bois, matières nobles et lignes épurées. En bonus ? Piscine, spa, salle de sport, ski shop et bar-restaurant à tonalité lounge.

Chambre : à partir de 600 €

Les Suites de La Potinière, Rue de Plantret, 73120 Courchevel. Tél. : 04 79 08 00 16. suites-potiniere.com


Lire aussi : Nos refuges d’exception dans les Alpes

Partager cet article

A lire aussi
cerf voiture chambord

Le cerf et la voiture

La voie royale : se rendre à Chambord en Porsche Taycan pour écouter le brame du cerf. Voici le récit matinal d’une rencontre entre deux seigneurs.

dubai restaurants

Dubaï, la ville des Mille et Une saveurs

La mégalopole de tous les records fait encore parler d’elle en devenant la première ville du Moyen-Orient répertoriée au guide Michelin. Tour d’horizon de cette nouvelle scène culinaire.