L’œuf de Pâques précieux de Naraé Kim

Infrarouge / Lifestyle  / Food & Drink  / Food  / L’œuf de Pâques précieux de Naraé Kim

L’œuf de Pâques précieux de Naraé Kim

Si depuis toujours les créations des joailliers fascinent, il est un autre monde devant lequel, depuis quelques années, on ne cesse de s’éblouir : celui de la pâtisserie. Naraé Kim, jeune cheffe pâtissière nouvellement nommée au Park Hyatt Paris-Vendôme, crée entre les deux univers un trait d’union magique : un œuf de Pâques précieux.

De la roche au terroir et du lapidaire au pâtissier, il n’y a donc qu’un pas. D’abord fascinée dans son métier par le goût que peut donner un terroir à un vin ou à un ingrédient, Naraé Kim se laisse transporter dans le monde de la haute joaillerie, envoûtée par l’éclat des vitrines de la place Vendôme. « Ce sont deux métiers d’artisanat dont l’objectif est de sublimer la matière grâce à la main de l’homme. » La luminosité que laissent deviner les pierres brutes à peine extraites de la roche, puis l’éclat de la pierre une fois facettée, sont le point de départ de l’œuf précieux qu’elle imagine.

Pour reproduire les aspérités de la roche, elle mixe pépites de chocolat noir, lait et blanc, qu’elle lie ensuite avec du chocolat fondu. Le mélange est disposé à la main dans un simple moule en forme d’œuf pour qu’il se solidifie à nouveau. En parallèle, elle colore naturellement du sucre grâce à des liqueurs de cassis, de fraise, mais aussi de la chartreuse et un vin de Bourgogne. Après trois semaines de repos, le sucre s’est transformé en cristaux ; prenant l’aspect de pierres brutes.

Taille de pierre chocolatée

Formes irrégulières, structures traversées d’imperfections, ces « cailloux » pourraient presque être taillés par des lapidaires de la rue de la Paix. Toutes les couleurs sont présentes : le vert d’eau de la prasiolite ; le violet de l’améthyste ; le rose pâle du quartz ; et celui vif et lumineux de la rhodolite. On retrouve même l’éclat d’un rubis « sang de pigeon » ou encore, selon les œufs, l’intensité du vert de l’émeraude et de ses jardins.

À la manière d’un tailleur de pierre, il ne reste plus qu’à creuser minutieusement la paroi en chocolat puis à y disposer les cristaux un à un, de façon aléatoire. Une roche de chocolat parsemée de cristaux sucrés aux notes fruitées dont les formes irrégulières parfois étoilées s’animent sous la lumière en jeu inattendu de réflexion. Quant à la gourmandise, l’intérieur de la coque est garni de noisettes caramélisées et de gianduja lait et noir.

À savourer avec le chocolat pour un délicat contraste de textures ou à croquer comme un bonbon candy. Des pièces uniques pour un travail d’orfèvre, objet de tous les désirs !

Park Hyatt Paris-Vendôme, 5 rue de la Paix, 75002 Paris. hyatt.com/fr-FR/hotel/france/park-hyatt-paris-vendome/parph
Une édition limitée sur réservation jusqu’au 17 avril. Petit œuf : 40 € ; grand œuf : 100 €
.

Lire aussi : Pâques : notre sélection pour 2022

À découvrir également