Infrarouge / Lifestyle  / Beauté  / Olivia de Buhren a testé pour vous la cryothérapie

Olivia de Buhren a testé pour vous la cryothérapie

Le traitement par le froid apaise les muscles douloureux, de quoi récupérer de l’hiver.  Aglagla… ça caille, mais ça fait du bien !

Qu’est-ce que c’est ?

La cryothérapie, c’est l’action d’exposer son corps à un froid intensif pendant quelques minutes pour générer du bien-être, de la récupération ou soulager des douleurs.

D’où ça vient ?

Du Japon. Dans un premier temps, son utilité était vraiment thérapeutique, puis le soin s’est développé dans les pays de l’Est avant d’arriver en Europe et aux États-Unis, il y a une dizaine d’années, avec comme principale utilisation la récupération sportive.

L’effet escompté ?

Il y a de nombreux bienfaits, selon Maëlys, ma praticienne :
la récupération sportive, la cicatrisation tissulaire (tendinites, déchirures…) et une action sur le bien-être général (stress, sommeil, maux de tête…).

Concrètement, comment ça se passe ?

On commence par un questionnaire pour contrôler qu’il n’y ait pas de contre-indication à la pratique de la cryothérapie. Ouf, je n’en ai pas ! Puis ma praticienne m’emmène dans une cabine individuelle. Là, je me retrouve en deux minutes en culotte avec des gants et des chaussons pour protéger mes extrémités. On démarre avec une phase de chaud. Très agréable, je me croirais dans un hammam… Puis vient le prérefroidissement et enfin trois minutes de froid intensif. Alors là, comment vous dire, je gèle ! On peut descendre (pour les habitués) jusqu’à –196 °C. Mais moi, à –120 °C, c’était déjà beaucoup trop. Chaque séance est adaptée en fonction du profil de la personne. Ça y est, c’est fini ! Ouf ! Je me rhabille et me réchauffe avec un bon thé chaud. Merci, Maëlys !

Les conseils du coach

Maëlys m’explique que pratiquer une séance par semaine amplifie les effets et qu’il faut garder à l’esprit que la récupération fait partie de la préparation. Peu importe la méthode, il faut penser à récupérer, savoir être à l’écoute de son corps et faire des pauses pour se laisser le temps de récupérer.

Qu’est-ce que ça apporte ?

Cela permet de booster notre organisme. Après une séance, on se sent plus léger, détendu, on récupère plus vite et notre sommeil est plus profond. En augmentant ses entraînements, on augmente aussi ses performances. Nos défenses immunitaires, quant à elles, sont renforcées.

 

Où essayer ?

Chez Pøle, 13, rue du Bouloi, 75001 Paris.

Tél. : 01 40 41 91 18.

pøle.fr

À découvrir également