On se cultive

Pour entretenir les conversations dans vos dîners mondains.

The Velvet Underground  New York Extravaganza
En bref : pour les amateurs de contre-culture. New York fin des 60’s : la jeunesse écoute les Beatles pour le côté fleuri ou les Stones pour le côté rebelle. Le Velvet Underground, mené par Lou Reed et John Cale, crée l’alternative avec une vision plus tranchée de la société dépeinte dans leur musique. C’est plus noir, plus acide et cela choque. La révolution esthétique est en marche. L’album à la banane deviendra un mythe.
On y va car : cette exposition retrace le parcours du groupe le plus moderne et le plus mystérieux de l’histoire du rock. Vous adorerez vous plonger dans une mise en scène signée Matali Crasset qui présente la verticalité de New York et s’inspire de la Factory de Andy Warhol, repère de la contre-culture. Le son et l’esprit du Velvet Underground sont là.
Avec qui ? Un nostalgique de ce qu’était vraiment cette musique dont l’impact frappe telle une pierre de granit, le rock !
Jusqu’au 21 août 2016 à la Philharmonie de Paris.
http://philharmoniedeparis.fr

2La nuit des musées
Le 21 mai 2016
En bref : la douzième édition de la Nuit européenne des musées est une soirée unique qui permet de découvrir les musées à des heures où ils sont habituellement fermés.
On y va car : qui n’a jamais rêvé de rester enfermé au Louvre une nuit ? Ces nocturnes festives et gratuites apportent une autre dimension aux visites, avec des jeux de lumière ou des balades nocturnes, des chasses aux trésors : de très bons moments à vivre. Plus de 1 000 musées seront ouverts jusque tard dans la nuit, entre autres le Louvre, le Centre Pompidou, l’IMA, la Grande Galerie de l’Evolution du muséum national d’Histoire naturelle, le musée du quai Branly, le Grand Palais, la Cité des sciences…
Avec qui ? Un groupe d’amis en sortant d’un resto, son amoureux au cœur de la nuit pour une déclaration insolite, un insomniaque pour le changer de son iPad…
http://nuitdesmusees.culturecommunication.gouv.fr/

3Des artistes chinois
à la Fondation Louis-Vuitton
En bref : dans les galeries 4 à 10, le nouvel accrochage de la Collection de la Fondation Louis-Vuitton met à l’honneur l’art contemporain chinois, à travers un parcours présentant onze artistes. Photographies, œuvres monumentales, sculptures… il y en a pour tous les goûts.
On y va car : il faut aller voir de plus près l’arbre de Ai Weiwei ou la sculpture pop d’une déesse bouddhiste imaginée par Xu Zhen. Le parcours se termine au niveau 0, où Isaac Julie rend hommage à la culture chinoise.
Avec qui ? Tous ceux qui ont envie de voir que le made in China n’est pas que du « bon marché » et que ses artistes possèdent même une certaine cote.
Jusqu’au 29 août 2016.
www.fondationlouisvuitton.fr

À découvrir également