Opinel, un succès tranchant

Infrarouge / Lifestyle  / Déco Design  / Opinel, un succès tranchant

Opinel, un succès tranchant

La PME familiale savoyarde Opinel est restée indépendante en misant sur la qualité, le made in France et l’innovation. Infrarouge vous dévoile les secrets d’une saga exemplaire.

L’histoire est emblématique du capitalisme familial français. 130 ans après sa création, l’entreprise savoyarde Opinel spécialisée dans la coutellerie est toujours indépendante et affiche une belle croissance.

En 15 ans, le chiffre d’affaires de cette pépite régionale, célèbre pour son couteau fermant, vient de bondir de huit millions d’euros à près de 30 millions en 2021. Et ce n’est pas fini. « Nous sommes assez confiants de poursuivre notre développement, dans les années qui viennent, au-delà de 30 millions d’euros », annonce Luc Simon, le directeur général adjoint en charge du marketing et des ventes de l’entreprise.

Un vrai savoir-faire industriel

Tout est parti de la création en 1890 par Joseph Opinel du fameux couteau qui porte son nom. « C’était un produit juste et simple avec des formes assez épurées qui lui ont permis de traverser le temps sans se démoder », explique Luc Simon ; avant de poursuivre : « Les Américains sont les premiers à souligner la qualité de son design. »

Mais cette invention n’aurait pas perduré sans un vrai savoir-faire industriel. « La famille Opinel a toujours consacré énormément de temps et d’argent pour améliorer son outil de production. Il s’agissait de maintenir une production en France à un très bon niveau de qualité et à un niveau de prix abordable. » Un atout qui s’est révélé décisif pour affronter la mondialisation. À partir des années 80, des produits asiatiques beaucoup moins chers ont commencé à inonder les marchés. La coutellerie européenne s’est effondrée, des bassins historiques comme Thiers ou Laguiole ont presque disparu.

Opinel a résisté à la vague. Prudente, l’entreprise Opinel a pensé, dès 1909, à protéger sa marque et n’a jamais cessé de le faire, au prix d’investissements conséquents dans le monde entier. Elle a aussi traqué sans relâche les petits malins qui tentaient de voler son identité. « Il a parfois fallu engager des batailles juridiques contre des contrefacteurs », signale Luc Simon.

Au tour de la quatrième génération

Mais la vraie force de la PME de Chambéry, c’est la continuité de son management au fil des décennies. « Chaque génération se considère comme des passeurs, confirme Luc Simon. Elle a pour objectif de transmettre l’entreprise en aussi bonne forme qu’elle l’a trouvée à ses successeurs. Chacun avec des sensibilités différentes. »

Aujourd’hui, François, Denis et Brigitte, la quatrième génération qui a pris le relais en 2016, misent ainsi sur le développement de la marque et des gammes. Ils restent fidèles au savoir-faire de la Maison, mais en le déployant sur l’ensemble des usages possibles : le jardin ; la cuisine ; le bricolage ou la table.

« Nous voulons proposer la meilleure offre de couteaux pour l’ensemble des bons moments du quotidien », explique Luc Simon. La crise du covid-19 a conforté Opinel dans ces choix. « Après le premier confinement, quand les magasins ont rouvert en mai 2020, on a constaté une demande forte. Les gens ont redécouvert les joies de la maison et de la convivialité. Dans le même temps, cette crise a favorisé les magasins de proximité qui sont nos réseaux traditionnels. » Sans parler du désir accru chez les clients de renouer avec des produits made in France plus durables et plus vertueux pour l’environnement, autant de caractéristiques portées par la marque.

Revers de la médaille, Opinel pourrait voir cet élan ralenti momentanément par des petits retards dans le développement de son outil industriel et par les tensions sur les approvisionnements en acier. Pas de quoi toutefois contrarier le destin d’une entreprise aiguisée pour durer.


Opinel en 9 dates clés

1890 Joseph Opinel invente un petit couteau de poche dans l’atelier de forge familiale d’Albiez-le-Vieux, en Savoie.

1901 Pour faire face au succès commercial, création de la première usine au pont de Gevoudaz.

1909 Choix de la « main couronnée » comme emblème de la marque poinçonnée sur les couteaux.

1955 Invention du Virobloc qui bloque la lame une fois dépliée.

1973 Création du nouveau site de Chambéry où s’installe le siège de l’entreprise.

1989 Opinel entre dans le dictionnaire Larousse au même titre que Bic ou Frigidaire.

2006 Lancement d’une collection « Les essentiels » destinée à la cuisine.

2017 Opinel ouvre sa première boutique à Annecy, en Haute-Savoie.

2020 L’entreprise fête ses 120 ans.

Lire aussi : Cadeaux : des mets de gourmets

À découvrir également