Paris en 8 terrasses

Paris en 8 terrasses

Sur le bitume, les pieds dans l’eau ou à 111 mètres d’altitude, la capitale se vit en terrasse à l’air libre pour un apéro, un dîner ou une soirée jusqu’au bout de la nuit. Le tour des nouveautés et des lieux sûrs.

Week-end détente au Rosa Bonheur à l’Est – Chalet de la Porte jaune

La saga Rosa Bonheur continue, où s’arrêtera-t-elle ? Après le pavillon mythique des Buttes-Chaumont, la barge dansante du pont Alexandre III et l’Asniéroise Rosa Bonheur à l’Ouest, les « guinguettes ambassadrices de la Camargue » tenues par la célèbre Mimi investissent le bois de Vincennes. Là, cygnes, canards et Parisiens en recherche de verdure font trempette, qui dans le lac des Minimes, qui dans leur mojito. Dans ce pavillon de chasse construit pour la princesse Eugénie, on joue aux boules, on grignote des tapas, on tortille du popotin en admirant le coucher de soleil depuis le belvédère.

Avenue de Nogent, 75012 Paris. rosabonheur.fr

Déjeuner décontracté au Hanami Paris

L’endroit ne paie pas de mine, mais la vue sur la tour Eiffel est imprenable. Posé sur le parvis de l’Aquarium de Paris, Hanami propose une carte très street-foodienne imaginée par Yoaké San : les fans de Top Chef connaissent ce joli minois franco-japonais qui règne sur ce lieu éphémère où sushi, ramen, gyoza et takoyaki se dégustent au gré des yatai, ces échoppes ambulantes qui restaurent en plein air les Japonais depuis des siècles. La Tokyo Tower est-elle aussi chic que sa grande sœur parisienne ? Telle est la question que l’on peut se poser sous les cerisiers des jardins du Trocadéro.

5 avenue Albert de Mun, 75016 Paris. hanami-paris.fr

Lire aussi : Girafe, un restaurant qui fait face à la Tour Eiffel

Grignotage jardinier au Petit Plisson

N’en déplaise à Alain Chamfort, il n’y a pas de neige au Palais-Royal, mais, tant pis, « Dis-moi que si même / Tu hésites encore / Regarde le décor ». Et le décor, c’est ce jardin parisien commandé par Richelieu en 1628, sans doute le plus beau de Paris. C’est ici que La Maison Plisson a planté pour l’été son Petit Plisson, un « kiosque-resto » de 240 places pour grignoter les produits frais dont l’établissement s’est fait le porte-drapeau. Hot-dogs bretons, carpaccio de tomates mozzarella di bufala, gaufres minute, glaces artisanales… Le lieu propose aussi des cours de yoga, des rencontres littéraires et des cocktails imaginés par Margot Lecarpentier de Combat, le bar à cocktails de Belleville. Testez le Bérégovoy en écoutant Palais-Royal de Chamfort et faites-nous part de vos impressions !

Jardin des Tuileries, kiosque nord, entre l’allée de Diane et l’allée centrale, 75001 Paris. lamaisonplisson.com

Dîner chic au Mimosa

Après un chantier de titan, l’ancien état-major de la marine a laissé place à un complexe voué à devenir un emblème du chic parisien. Dans ce chef-d’œuvre architectural d’Ange-Jacques Gabriel rénové se croisent histoire, commerce et gastronomie : cette dernière y est représentée par Jean-François Piège dont le restaurant Mimosa offre une terrasse à couper le souffle. « Chez Mimosa, il y aura la cuisine que j’aime manger, celle qui, à chaque bouchée, fait pétiller le soleil et la joie de vivre, tel un été permanent », clame la superstar des fourneaux. Un seul souhait : que les dieux du ciel l’entendent !

Hôtel de la Marine, 2 place de la Concorde, 75008 Paris. Ouverture le 1er septembre 2021.

Lire aussi : Culture : l’Hôtel de la Marine illumine la Concorde

Apéro urbain à la Brasserie Dubillot

Dans une période où l’on enregistre le plus d’endroits qui ferment que d’adresses qui ouvrent, « une bande de jeunes franchouillards lancent la Brasserie Dubillot », annonce l’équipe de com’ de cette nouvelle adresse située dans le Sentier. Les franchouillards, ce sont Victor et Charly, à l’origine de la Brasserie Bellanger. Leur nouveau restaurant, mi-rococo mi-Années folles, met les plats dans une cuisine française tradi mais raffinée, et à prix tout doux. La terrasse de 30 places est idéale pour « apéritiver » autour d’un vin nature, style beaujolais de Jean-Claude Lapalu ou cornas de Matthieu Barret.

222 rue Saint-Denis, 75002 Paris.

Nuit de folie au Plein Soleil

Quand le Rex et le Badaboum convolent pour l’été, il naît ce que l’on peut espérer de mieux des deux meilleurs clubs de Paris : un mois de fête à la programmation festive et pointue à la Ferme du Buisson, à Noisiel (Yvelines). C’est sous l’impulsion de Make It Deep et Sarcus que cette union, baptisée « Plein Soleil », a pu avoir lie ; à laquelle sont conviés tous les amoureux de house qui se déhancheront dans les 2 600 m2 de jardins de ce centre d’art mythique. Ceux qui refusent de lever les bras peuvent passer du bon temps sur les transats et les loupiotes façon guinguette. Une alternative idéale aux clubs qui restent désespérément fermés.

Allée de la Ferme, 77186 Noisiel. lafermedubuisson.com

Drink élégant à l’Hôtel national des arts et métiers

L’endroit n’est pas nouveau à proprement parler, mais ce petit rooftop cosy, élégant et décontracté nous a beaucoup manqué. Située au sixième étage de l’Hôtel national des arts et métiers, la terrasse offre un point de vue inédit sur le Sacré-Cœur, le Centre Pompidou ou les Arts et Métiers voisins. Coup de chance, ce rooftop ne prend pas les épuisantes réservations et se vit au petit bonheur la chance ; à condition d’arriver en début de soirée pour y déguster un Yellow Rose ou un Moscow Mule en mâchouillant des pop-corn maison à l’huile de truffe.

243 rue Saint-Martin, 75003 Paris. hotelnational.paris

Lire aussi : L’Herbarium, un bar d’un nouveau genre

Afterwork arty au Perchoir de l’Est

Gare de l’Est, on a l’impression d’aller prendre son train pour Strasbourg. Mais là, stop : face aux quais, prendre à droite jusqu’au bout du bout et accéder via un escalier ambiance SNCF des années 70 à un large rooftop arty et déluré, Le Perchoir de l’Est. La nouveauté de la saison tient dans un partenariat avec les Gobelins, l’école de l’image. Les étudiants projettent des mappings vidéo sur la façade de la gare, l’une des plus réussies de la métropole parisienne avec son parvis accueillant. Idéal pour jongler entre empanadas et tequila con verdita avant d’aller continuer la nuit ailleurs.

10 place du 11 Novembre 1918, 75010 Paris. leperchoir.fr

À découvrir également