Les restaurants de l’été

Infrarouge / Lifestyle  / Food & Drink  / Food  / Les restaurants de l’été

Les restaurants de l’été

Suivant la stratégie « tester, alerter, recommander », on partage avec vous nos coups de cœur food de la saison.

Abstinence

Aux oubliettes l’anneau de chasteté, il est temps de céder à la tentation ! Guillaume Benard, jeune prodige de la gastronomie française, n’en finit pas de conquérir la rive gauche et présente Abstinence, sœur cadette du Fitzgerald (Paris VIIe). Un bar à tapas au look affirmé, à mi-chemin entre matières brutes et palette nuancée.

Un lieu de culte pensé en trois salles, trois ambiances par Stéphanie Lizée : une terrasse végétalisée, la salle aux airs de diner américain et le comptoir de 12 places, une expérience quasiment immersive dans les cuisines du chef Lucas Felzine. À la carte, trois entrées, trois plats et trois desserts à redécouvrir au fil des saisons. Plus les plats sont intrigants, plus le climax est rapide.

La trinité de la rédaction : soft shell crab & chips, poulpe grillé et sashimis. Un mariage à consommer sans modération.

Carte : 35 €

Abstinence, 47 avenue de la Motte Piquet, 75015 Paris. abstinenceparis.com

Jugaad Paris

Jugaad, plus qu’un mot, c’est une philosophie. Un art de vivre tourné vers l’excellence, faire le plus avec le moins, toujours se débrouiller et mieux encore, se dépasser. Ce n’est pas un hasard si le chef Manoj Sharma, que les plus grands de Londres et Paris s’arrachent, a choisi cette devise pour baptiser son nouveau bébé du IIe arrondissement. Le restaurant s’appuie sur trois concepts clés de la culture indienne : la couleur, la chaleur de l’atmosphère festive et les saveurs du métissage. Une éthique du partage poussée à l’extrême puisque les cuisines ne sont autre part que dans la salle où trônent les deux gigantesques fours tandoor.

À la carte, le choix est cornélien : côtes de porc vindaloo, Macher Paturi, un poisson blanc mariné à la moutarde de coco cuit dans une feuille de bananier… une cuisine inspirée « à la fois des spécialités familiales authentiques, de la street food et de la cuisine des restaurants ». La quasi-totalité des recettes de Manoj Sharma, originaire du vieux New Dehli, sont inconnues en France. Cette année, l’été indien est en avance.

Carte : 45 €

Jugaad Paris, 16 rue Favart, 75002 Paris. jugaad.paris

Vivez comme à la Belle Époque

La Maison Perrier-Jouët ouvre au grand public la Maison Belle Époque, historique demeure de famille totalement restaurée, qui a la particularité de contenir la plus grande collection d’Art nouveau privée d’Europe. Art, culture, c’est aussi sur cette magnifique avenue de Champagne, qui est un peu l’équivalent de notre avenue des Champs-Élysées, nous les Parisiens, que l’on pourra désormais aussi s’y restaurer.

En effet, tous les visiteurs d’Épernay auront un nouveau lieu pour déguster des petites bouchées lors d’un apéritif déjeunatoire ou dînatoire dans le Cellier Belle Époque ou bien pour déjeuner, tous les vendredis et samedis midi, avec une offre gastronomique élaborée, servie à table, dans le jardin de la Maison Belle Époque, associée à différentes qualités de champagnes Perrier-Jouët.

La Maison Belle Époque a ouvert depuis le 19 juin, jusqu’au mois de décembre. perrier-jouet.com

Ischia

La nouvelle adresse de Cyril Lignac, dans le XVe. Clin d’œil à l’île mythique du golfe napolitain, Ischia propose une cuisine gastronomique italienne.

Ischia, 14 rue Cauchy, 75015 Paris. restaurantischia.com

BIGBANG Saint-Germain

Un barbecue coréen à tester entre copains, pour des barbecues et autres bibimbap.

BIGBANG Saint-Germain, 50 rue Dauphine, 75006 Paris. bigbang-restaurant.fr

Amourette

La nouvelle terrasse végétalisée, incontournable du quartier Passy, pour tous ceux qui aiment le café de l’Alma.

Amourette, 10 boulevard Delessert, 75016 Paris. amourette-passy.fr

Le Jardin Sucré

En couple, garder un jardin secret, c’est bien. Partager un Jardin Sucré, c’est mieux. Le deuxième enfant des chefs Mélanie L’héritier et Arnaud Mathez est né dans le XVIIe arrondissement de Paris. Un nouveau repaire pour les amateurs de macarons, notamment.

Perfectionniste jusqu’à la moelle, ce tandem pâtissier est sacré Champion de France de macarons en 2014. Depuis, plus rien ne les arrête : la famille s’agrandit, déménage et se dote d’un laboratoire de 80 m2 et d’un salon de thé. De l’élaboration à la table, tout est maison.

L’incontournable : la tarte à la pistache et à la fleur d’oranger. Adulée par des milliers d’internautes sur Instagram, cette tarte meringuée au cœur coulant devient la signature de la maison.

Le Jardin sucré, 156 rue de Courcelles, 75017 Paris lejardinsucre.fr

Lire aussi : Paris en 8 terrasses

À découvrir également