Pause sur Bali, cap sur Sumba

Infrarouge / Lifestyle  / Evasion  / Pause sur Bali, cap sur Sumba

Pause sur Bali, cap sur Sumba

Loin des usines à touristes (4/6). Ne crachons pas sur Marrakech, Mykonos ou Formentera, qui restent des endroits merveilleux. Mais si on changeait notre boussole pour aller voir ailleurs, là où tomber sur des connaissances serait incongru, mais vivre l’aventure, la vraie, relèverait du naturel ?

Au sud-est de l’Indonésie, une petite île résiste toujours et encore au tourisme de masse, et c’est tant mieux. Sur Sumba, pas de pyramides ni de gratte-ciel. Plutôt des villages traditionnels charmants ; des tombeaux mégalithiques intrigants ; et, surtout, des plages à couper le souffle, alliées à une tranquillité qui vaut de l’or. C’est pour compenser ce trésor que les prix de l’hébergement sont aussi abordables.

Les comptoirs portugais et l’intégration de l’île aux Indes néerlandaises ont semé la chrétienté et le calvinisme dans cet espace loin du monde. Il offre différents aspects, des zones arides de l’Est aux montagnes luxuriantes
de l’Ouest.

Le raffinement indonésien

Les îles de la Sonde, auxquelles Sumba appartient, sont les plus ensoleillées de l’archipel indonésien. Le trésor se trouve au sud-ouest, près de Marosi : le Lelewatu et ses petites villas cosy face à la mer, à deux pas d’une plage de sable blanc déserte. L’un des endroits les plus raffinés d’Indonésie.

Et, en septembre, les sublimes villas de Cap Karoso ouvriront leurs portes face au lagon et au récif corallien.

lelewatu.com

Lire aussi : Ciao la côte amalfitaine, buongiorno les Dolomites

À découvrir également