Infrarouge / Lifestyle  / Sport  / Road trip et surf session en 3 étapes

Road trip et surf session en 3 étapes

De plus en plus en vogue, le surf fera son apparition aux J.O. de Tokyo comme nouvelle discipline en 2020. En attendant, Vincent Duvignac, surfeur pro depuis 10 ans et adepte de sensations, nous emmène au volant du Citroën C4 Cactus Rip Curl et nous dévoile ses adresses chics de l’été.

FICHE TECHNIQUE
2 motorisations : essence 1.2 PureTech
de 110 ch et Diesel 1.6 BlueHDi de 100 ch.
Type de boîte de vitesse : manuelle 5 rapports.
Finition : basé sur la finition « Shine »,
Citroën C4 Cactus Rip Curl y ajoute les jantes alliage 17 pouces bi-ton, les sabots de protection avant et arrière, le toit vitré panoramique, les barres de toit « Blanc Brillant », les coques de rétroviseurs extérieurs blanches et des adhésifs Rip Curl.
Prix à partir de 21 850 euros.
 IMG_3217

 

SUR L’EAU

Vincent Duvignac, 28 ans surfeur professionnel, deux fois champion d’Europe et de France.
Il est régulièrement en voyage pour la compétition, mais aussi pour le plaisir de découvrir de nouveaux spots à la recherche de la vague parfaite que ce soit en Afrique du Sud, au Maroc ou en Indonésie. Dans le Sud-Ouest, il conseille le spot de la Gravière offrant les jours de belle houle des tubes correspondant à ceux des compétitions internationales. Plus au sud sur la Côte basque, le spot de Lafitenia est « une longue droite qui se surfe bien l’hiver ». Entre deux sessions de surf, le Landais originaire de Mimizan conduit la nouvelle C4 Cactus. À l’image d’« une planche évolutive, style Malibu, elle passe partout et permet des manœuvres radicales. » Avec cette édition spéciale C4 Cactus Rip Curl, Citroën, amoureux des grands espaces et de l’aventure, inaugure la technologie Grip Control, un système de motricité renforcée intelligente (5 modes de fonctionnement). Elle adopte un look résolument fun et tourné vers le out-door avec des protections latérales « Airbump », l’innovation de la marque qui préserve des chocs du quotidien avec style.

P1820321

etape01

Etape 1 : Le bassin d’arcachon

Hôtel Ha(a)ïtza, – Escale sur la dune du Pyla
Fermé depuis 2002, ce lieu mythique du Pyla retrouve enfin sa superbe sous l’impulsion de Philippe Starck, qui avait déjà œuvré non loin de là en signant la Co(o)rniche, autre propriété de Sophie et William Téchoueyres. Passé les portes d’entrée, on s’imagine Charles Trenet, Yves Montand ou Jeanne Lanvin déambuler dans les couloirs, l’hôtel reste un témoin du bouillonnement culturel de l’époque. L’idée du designer et des propriétaires était de lui redonner son panache d’antan, pour en faire un lieu « artistique, fantasmagorique, intemporel ». Des influences multiples, du Bassin d’Arcachon, d’Afrique ou de New York se mélangent et les espaces sont à la fois graphiques et bruts, à l’image d’une galerie d’art, sans oublier cette touche « bord de mer » inimitable.
Ouvert depuis juillet, 38 chambres, un café, un spa, une salle de fitness, et petit plus, un salon de coiffure.
1, avenue Louis-Gaume, 33115 Pyla-sur-Mer.

 

etape01

Etape 2 : La côte landaise

Les-Echasses033

Les Échasses – Surf écolo dans les Landes
Les modges sont des lodges bâtis sur pilotis, avec une terrasse sur l’eau. D’inspiration berbère avec une déco aux accents scandinaves, ils se fondent naturellement dans le décor naturel de la forêt des Landes. Les Échasses invitent ainsi à l’évasion, mais attention version écolo-chic. Ici, l’essentiel est de s’inspirer de l’environnement, de laisser la nature devenir luxe, sans jamais oublier le design. Avec le lac comme point de départ, chaque chambre est construite sur pilotis, des petits cocons intimes nichés dans ce sublime paysage landais. Lové dans ces bungalows de bois et de verre, on déconnecte : exit ordinateur, téléphone portable, wifi ; on préfère dévorer un livre de la bibliothèque, ou écouter la sélection musicale du moment. Quant aux sportifs, trois golfs et quelques spots de surf à quelques minutes sauront les satisfaire, quand d’autres profiteront de la piscine. Sept modges et un lodge familial. Route des Bruyères, 40230 Saubion.

 

etape01

Etape 3 : La côte basque

KJ8A8676

Le Madrid – Surf à Guéthary
On descend encore un peu plus sur la côte pour arriver enfin à Guéthary, le paradis intime des accros du surf. Ici, le Madrid est une adresse incontournable, un rendez-vous ultra tendance pour les surfeurs basques, mais aussi pour quelques happy few, bien cachés derrière leurs lunettes de soleil, confortablement installés sur la terrasse de ce bâtiment reconnaissable entre tous. Pendant dix ans, cette maison basque typique des années 20 à la façade blanche et bleue, fut le fief de Martine Boulard et de Cyrille Maire qui laissent désormais à Carole et Stéphane Allard le soin d’écrire une nouvelle page de son histoire, sans en oublier ses racines. Le Madrid, c’était son petit restaurant à la cuisine bistrot, ses produits frais, sa terrasse avec vue sur l’océan. Le nouveau chef, passé par les cuisines de Joël Robuchon saura y retenir les habitués. Quant aux cinq chambres de l’hôtel, elles ont été remises au goût du jour avec un style vintage assumé, tissus Jean Vier, meubles en bois massif, aménagement feng-shui, comme un clin d’œil aux années 30. 563, avenue du Général-de-Gaulle, 64210 Guéthary.

À découvrir également