Schuss sur mesure

Qui a dit que technologie et artisanat étaient incompatibles ?
Essences rares ou matériaux recyclés, les orfèvres de la glisse sculptent avec savoir-faire et passion, skis et autres accessoires sur mesure. Portrait d’un univers qui a le vent en poupe, où excellence
et performance règnent en maîtres.

Ses créations relèvent de la haute couture, ajustées à la morphologie de chacun pour une stabilité parfaite

Lorsqu’on se découvre avant treize ans une passion pour le ski, pas étonnant que celle-ci glisse de manière fulgurante vers le succès. Qui est Alain Zanco ? Le maître du ski artisanal : après une carrière de vingt-trois ans chez Rossignol consacrée à la recherche (il a été à l’origine des premiers skis paraboliques par CAO) et pas loin de 50 brevets à son actif, il a décidé de mettre tout son savoir-faire dans la création de skis en bois. Pardon, de skis signature à technologie bois ! Propulsé très rapidement au premier rang du ski sur mesure, Alain Zanco passe aujourd’hui ses journées dans son atelier au cœur des Alpes françaises. Technicité, sobriété et performance sont peut-être les mots-clefs qui ressortent du travail, ou plutôt des mains de cet artiste, véritable précurseur. Ses créations relèvent de la haute couture, ajustées à la morphologie de chacun pour une stabilité parfaite ; elles sont taillées dans plusieurs variétés de bois, avec l’idée que le ski doit devenir le prolongement du corps et glisser de manière intense et évidente sur la neige. Et parce que l’objet prend son sens sur le terrain, Alain Zanco va jusqu’à ajuster ses commandes après qu’elles aient été testées. De quoi évoluer sur les pistes l’esprit léger, ses skis étant 20 % moins lourds que les autres modèles du commerce. En face, aucun cœur de cible : le maître sait aussi bien s’adapter aux skieurs amateurs qu’aux plus grandes stars de la glisse. Il travaille actuellement pour des athlètes coréens dans l’objectif des jeux Olympiques d’hiver de 2018. De quoi donner l’opportunité à chacun d’acquérir une véritable pièce d’ébénisterie, rare, exclusive et garantie plus de dix ans. www.az-ski.com

ISPO 2015 All MOUNTAIN  777

FLAIRVOLKL

SKI FRC 167 wild  cherry wood

Stagger All Mountain 777

avec longerons latéraux en lamellés de noyer ou de frêne, environ 2 100 euros.

Flair SC Uvo

en bois et matériaux recyclés, Flair Light Agile Intelligent Reliable, Völkl, 749 euros.

www.voelkl.com

FRC 177

en noyau de bois White Ash et bois de cerisier, Rip’n Wud, 1 590 euros.

www.ripnwud.com

Run Rider logo blue

_DSC1876

05115 - Hoernerrodel Gurtsitz 115 cm

Run Rider

vec top sheet en acajou et frêne blanc, Bohême, 3 050 euros.

www.boheme.fr

Luge Gentiane

en frêne cintré à la vapeur, lamellé-collé et liège noir, aAkonite, 4 800 euros.

www.akonite.com

Luge traditionnelle Horn

en frêne et tresses synthétiques, Sirch, environ 80 euros.

www.sirch.de

DSC_0130 (4)

Ski polyvalent

Gnolu, en frêne blanc, Ski bois Tardy, 400 euros.

www.ski-bois-tardy.fr

Capture

Laisa, technologie double-tip, en lin, fibre de carbone et cèdre, environ 5 100 euros.

ZAI

Ils n’étaient pourtant qu’une petite poignée d’investisseurs à croire au projet du designer Simon Jacomet. Zai lance en 2004 son premier-né, un modèle de ski classique, puis s’aventure très vite dans des créations révolutionnaires. C’est donc en toute légitimité que le modèle Nezza voit le jour et acquiert rapidement le statut d’icône chez les fidèles de la glisse. Les créations s’enchaînent et la marque devient ainsi synonyme de notoriété et de modernité. Leurs leitmotivs ? Ambition et précision. Chaque ski doit avoir un caractère nouveau, être conçu à partir de matériaux naturels, allier des combinaisons innovantes et justifier toujours d’une qualité technique. Des créations qui reflètent l’esprit libre de leur designer : avec Zai on ne skie plus, on vole.

À découvrir également