Séance tenante

Arrêts sur images des dernières nouveautés pour entretenir vos conversations mondaines et vous inciter, séance tenante, à courir vers les salles obscures.

À ne pas manquer dans les salles obscures

Monsieur et Madame Adelman

Comédie, 8 mars
On y va pour : La première rencontre au cinéma entre Doria Tillier et Nicolas Bedos. Ce n’est pas la première fois que le prolifique Nicolas Bedos signe le scénario d’un long-métrage : après Amour & Turbulences en 2013 et L’Invitation en 2015, voici Monsieur et Madame Adelman, en salles le 8 mars. L’acteur-écrivain-chroniqueur ajoute avec ce film deux autres cordes à son arc : la réalisation et la composition. Le pitch ? Un écrivain (Victor) rencontre une femme (Sarah) avec qui il partagera quarante-cinq ans de sa vie, cette femme étant incarnée par Doria Tillier (qui d’autre ?) qui cosigne le scénario. L’odyssée d’un couple version Bedos.

572301 LESECRETDELACHAMBRENOIRE_Affiche affiche-40x60

Miss Sloane

Drame, 8 mars
On y va pour : Se plonger dans le monde impitoyable des lobbyistes américains.
Le sujet est brûlant et divise l’Amérique : une possible loi sur le contrôle des armes à feu. Miss Sloane, du réalisateur John Madden (Shakespeare in Love), raconte l’histoire d’une femme, une lobbyiste impitoyable (incarnée par la superbe Jessica Chastain), qui va entamer un long bras de fer contre les plus hautes instances du Congrès américain. Ce combat dévoilera l’envers du décor : un monde de manipulations, dans lequel l’industrie des armes à feu pèse lourd sur la politique et l’économie américaines. Les dialogues sont rapides, intelligents, le scénario passionnant, Jessica Chastain plus convaincante que jamais. Miss Sloane est en bonne position pour les Oscars.

Le Secret de la chambre noire

Fantastique, 8 mars
On y va pour : Voir évoluer le talentueux Tahar Rahim dans l’univers d’un des plus grands maîtres de la peur au Japon.
Le Japonais Kiyoshi Kurosawa quitte son île natale et installe sa caméra dans une vaste demeure du Val-de-Marne, reculée, sombre, mystérieuse, au parquet grinçant… Vous avez saisi l’ambiance ? Un ancien photographe de mode s’essaie au daguerréotype, une ancienne technique de photographie très éprouvante pour le modèle, sa fille. Tahar Rahim vient incarner le nouvel assistant du photographe et bouleverser la vie de cette famille en sauvant la fille de l’emprise toxique du père. Un thriller fantastique, teinté de romance, qui tient le spectateur en haleine du début à la fin.

Certaines femmes

Drame, 22 février
On y va pour : Retrouver en 2017 l’hypnotique Kristen Stewart.
Récompensée par le Grand Prix du Festival du film américain de Deauville en 2013 avec Night Moves, la réalisatrice américaine Kelly Reichardt nous livre une nouvelle fois un film intimiste, centré ici sur le destin de quatre femmes. Dans ce drame minimaliste, porté par les comédiennes Laura Dern, Michelle Williams, Kristen Stewart et Lily Gladstone, la cinéaste porte son attention sur des femmes oubliées, qui vont devoir faire face aux challenges de leurs vies respectives. Un long-métrage plein d’empathie sur la solitude féminine, et un voyage captivant dans les contrées les plus reculées des États-Unis… À voir !

À découvrir également