Top

Séances tenantes

Arrêts sur images des dernières nouveautés pour entretenir vos conversations mondaines et vous inciter à courir vers les salles obscures.

On the Milky Road
Sortie 12 juillet

En concubine du Dracula de Coppola, Monica Bellucci crevait l’écran en 1992. 25 ans plus tard, elle nous subjugue toujours autant dans ce nouvel opus d’Emir Kusturica qui livre ici sa première histoire d’amour, en décors naturels, sur fond de conflit en Serbie. C’est qu’à près de 53 ans, la belle n’a jamais été aussi rayonnante, qui porte l’outrage des ans comme des décorations, et se dévore des yeux comme une gourmandise dans ce film de guerre aux plans-séquences époustouflants. On The Milky Road conte la fuite éperdue, poignante, de deux êtres sous l’emprise du désir et de la mort, et que le temps, sous forme de pendule – trouvaille magnifique –, cherche par tous les moyens à dévorer. Un hommage à la Palme d’or 1958, Quand passent les cigognes de Mikhaïl Kalatozov, et à coup sûr le joyau de l’été 2017.

Drame de Emir Kusturica avec Monica Bellucci et Emir Kusturica. Durée : 2h05.

 

Les Filles d’Avril
Sortie le 2 août

Peggy Guggenheim : la collectionneuse
Sortie le 26 juillet


Avoir un enfant et devenir mère quand on n’est soimême pas encore sortie de l’adolescence, c’est beau, mais cela peut vite se révéler être un enfer quand sa propre mère s’en mêle. C’est le cas de Valeria, 17 ans, qui a décidé avec son petit ami de garder l’enfant. Face à cette grande responsabilité, elle demande l’aide d’Avril, sa mère, qui va peu à peu lui prendre sa place. Car lorsqu’une maman voit sa fille devenir mère à son tour, elle doit d’abord et surtout accepter que son enfant n’en est plus un… Ce beau film sur le temps qui passe est l’occasion de porter un coup de projecteur sur le cas de nombreuses filles-mères au Mexique. Prix du Jury « Un certain regard » au Festival de Cannes 2017.

Drame de Michel Franco avec Emma Suárez, Ana Valeria Becerril, Joanna Larequi. Durée : 1h43.

Lisa Immordino Vreeland avait déjà signé en 2011 un documentaire acclamé de tous (Diana Vreeland : l’oeil doit vagabonder). Elle récidive avec un film sur Peggy Guggenheim, héritière américaine et icône de l’art qui devint une figure centrale de l’art moderne. Avec ce nouveau regard, on prend plaisir à admirer cette femme libre et avant-gardiste qui a vécu aux côtés de nombreux artistes qu’elle a fait mondialement connaître. Si vous êtes déjà allé à Venise visiter la collection qui porte son nom, vous vous souvenez des oeuvres de Jackson Pollock, Alexander Calder ou encore Max Ernst. Dans ce beau documentaire, on découvre Peggy Guggenheim à travers des interviews inédites de Samuel Beckett, Salvador Dalí, Vassily Kandinsky, Fernand Léger ou encore Joan Miró… Exceptionnel !

Documentaire de Lisa Immordino Vreeland. Durée : 1h36.

À découvrir également