Et si on se faisait une toile cet hiver ?

Infrarouge / Culture  / Cinéma  / Et si on se faisait une toile cet hiver ?

Et si on se faisait une toile cet hiver ?

Quelques hommes et beaucoup de femmes se bousculent en haut de l’affiche. Pop-corns, extinction des lumières, ça commence ! 

Tromperie d’Arnaud Desplechin

Le réalisateur Arnaud Desplechin adapte, avec beaucoup de finesse, le roman à succès Tromperie de Philip Roth. L’histoire se déroule à Londres en 1987. Philip est un célèbre écrivain américain. Il aime les femmes. Sa maîtresse vient régulièrement le retrouver dans son bureau. Ils y font l’amour, se chamaillent, se réconcilient, puis parlent des heures et des heures jusqu’au petit matin. Le film alterne des scènes de passion, des femmes qui passent, de la désinvolture et de grands discours autour de l’antisémitisme, et de la littérature surtout.

Une des particularités de Tromperie, c’est qu’il fait la part belle aux dialogues. D’où la force des acteurs, Léa Seydoux, Emmanuelle Devos, Denis Podalydès et Anouk Grinberg, qui expriment tout leur talent en récitant des textes difficiles avec une facilité déconcertante. Nous sommes rapidement portés par les histoires de ces femmes fascinantes, mais souvent torturées.

Tromperie, réalisé par Arnaud Desplechin avec Léa Seydoux, Emmanuelle Devos, Denis Podalydès et Anouk Grinberg. En salle le 29 décembre 2021.

The 355 de Simon Jinberg

Réalisé par Simon Kinberg, The 355 est un excellent film d’espionnage au féminin. Cinq femmes, chacune membre d’une agence de renseignement différente, doivent collaborer pour lutter contre un seul et unique ennemi : une organisation mondiale à l’ambition destructrice. The 355 est la preuve que les films d’action ne sont pas réservés qu’aux hommes.

Alors qu’une arme secrète tombe entre les mains de mercenaires, l’agente de la CIA Mason Brown (interprétée par Jessica Chastain) va devoir joindre ses forces à celles de plusieurs autres drôles de dames : l’agente allemande Marie (Diane Kruger), l’ancienne alliée du MI6 spécialiste en informatique Khadijah (Lupita Nyong’o) et la talentueuse psychologue colombienne Graciela (Pénélope Cruz). Attention, il y a aussi une femme mystérieuse, Lin Mi Sheng (Fan Bingbing), qui traque chacun de leur pas…

Bref, cinq stars internationales interprètent cinq des plus grandes espionnes au monde. Un film aussi culotté et étonnant que Mission impossible !

The 355, réalisé par Simon Kinberg avec Jessica Chastain, Penélope Cruz et Diane Kruger. En salle le 5 janvier 2022.

En attendant Bojangles de Régis Roinsard

Pour son troisième long métrage, Régis Roinsard s’attaque au brillant roman En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut. Récompensé du prix France Télévisions et du Grand Prix RTL-Lire à sa sortie en 2016, le roman raconte l’histoire d’un couple, Camille et Georges, qui dansent jour et nuit sur leur chanson préférée, Mr. Bojangles.

Dans leur vie quotidienne avec leur petit garçon, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Jusqu’au jour où Camille va trop loin et se perd dans la folie. Georges et le petit Gary sont alors contraints de tout faire pour l’aider et éviter l’inéluctable. C’est émouvant. On rit, on pleure. On s’attache à ce couple malgré la gravité de la situation. En attendant Bojangles célèbre la vie, la famille et l’amour. C’est loufoque et touchant à la fois. On passe un agréable moment grâce à ce film magnifiquement interprété par Virginie Efira et Romain Duris.

En Attendant Bojangles, réalisé par Régis Roinsard avec Virginie Efira et Romain Duris. En salle le 5 janvier 2022.

Et aussi à l’affiche…

Les Choses humaines d’Yvan Attal (sortie le 1er décembre), Rose d’Aurélie Saada (sortie le 8 décembre), Licorice Pizza de Paul Thomas Anderson (sortie le 5 janvier), Eaux profondes d’Adrian Lyne (sortie le 12 janvier).

Lire aussi : Eugénie Derouand, sans peur et sans reproche

À découvrir également