Top
Infrarouge / Interviews  / Sur les planches avec Alysson Paradis

Sur les planches avec Alysson Paradis

Elle avait déjà un nom, Alysson est en train de se forger un prénom. Sœur cadette de Vanessa, elle joue pour la première fois au Festival Off d’Avignon dans la pièce Récréation.  Une comédienne à suivre de très près.

 

Cinq adjectifs qui vous définissent ?

C’est difficile de trouver cinq adjectifs représentatifs, en toute objectivité, de sa personnalité. Mes proches diraient que je suis joyeuse, rêveuse, maladroite, têtue et bosseuse.

Quand vous étiez plus jeune, de quel métier rêviez-vous ?

En vérité, j’ai très vite su que je voulais être comédienne, mais j’étais aussi très attirée par le métier d’architecte. Cet univers me fascine toujours.

Avez-vous des modèles ?

Il y en a tellement que c’est compliqué de les nommer tous. Si je devais n’en citer qu’un, je dirais Gena Rowlands. J’apprécie sa puissance et sa grâce, et puis j’aime l’idée qu’elle a été la muse de Cassavetes.

Le pitch de Récréation ?

La pièce raconte l’histoire de Fabrice, un Tycoon moderne qui achète un théâtre pour s’offrir une « récréation » et qui décide de faire l’acteur comme d’autres pratiqueraient un sport extrême. Mon personnage, Emma, est abîmée, sincère et, surtout, sans filtre. Depuis quelque temps, j’ai une chance inouïe d’avoir des rôles forts à jouer au théâtre. J’aime le côté « artisan »
de ce métier. Répéter, chercher, se tromper et, pour finir, se lancer.

S’il ne fallait retenir qu’une chose de la pièce ?

Une phrase d’Oscar Wilde : « C’est lorsqu’il parle en son nom que l’homme est le moins lui-même. Donnez-lui un masque et il vous dira la vérité. »

Quel écho cette pièce produit-elle en vous ?

Elle parle de la place du comédien au sein d’une troupe, mais aussi de notre place en tant qu’individu dans la société. L’idée est de saisir comment on se voit soi-même et comment les autres nous perçoivent.

Quel rôle aux antipodes de votre caractère aimeriez-vous jouer ?

J’adorerais incarner une grande manipulatrice, une stratège.

Une qualité que l’on vous reconnaît souvent ?

L’altruisme.

Un défaut que l’on vous reproche parfois ?

Le manque de confiance en moi.

Le rôle dont vous rêvez ?

Doubler un personnage de Disney, rien que pour émerveiller mon fils ! Un Disney qui n’existe pas encore… Le prochain !

Quelles sont vos plus belles rencontres dans ce métier ?

Celles avec les personnes que l’on prend vraiment le temps de découvrir, comme Fanny Ardant. Sa tendresse, sa profondeur et son rire m’ont bouleversée.

Votre futur en quelques mots ?

Surprenant, je l’espère.

 

Récréation de Sam Azulys et Arnaud Bertrand, mise en scène Dominique Guillo. Avec Aurélien Recoing, Florence Darel et Alysson Paradis. Du 6 au 29 juillet au théâtre du Chêne Noir. avignonleoff.com

À découvrir également