Taittinger, une irrésistible envie de rosé

Infrarouge / Lifestyle  / Food & Drink  / Drink  / Taittinger, une irrésistible envie de rosé

Taittinger, une irrésistible envie de rosé

Frais et fruités, les champagnes rosés vont nous accompagner tout l’été. Pour en savoir plus, rencontre avec Vitalie Taittinger, directrice de la communication et du marketing de la célèbre maison de champagne.

 

Comment expliquer le succès du champagne rosé ?

Son succès est dû au fait qu’il offre une alternative dans l’univers du champagne. C’est un territoire d’expression séduisant qui joue parfaitement sa partie avec la gastronomie. Il y a de très belles cuvées de rosés, dont la légitimité ne fait pas débat. En outre, l’univers onirique de cette couleur nous projette dans un monde de douceur dont nous avons tous envie et besoin.

Pouvez-vous nous décrire ce qui fait la singularité de votre champagne rosé ?

Notre rosé se distingue par sa générosité. Issu d’un travail d’assemblage, il est à la fois fidèle à l’identité chardonnay de la maison Taittinger, mais aussi au fruit d’un pinot noir en partie vinifié en rouge. Cette touche structurée lui apporte une chair croquante, un fruit aux arômes de fraise à peine mûre. Il a une énergie peu commune et se déguste aussi bien à l’apéritif que pour accompagner un tourteau.

Auriez-vous une idée surprenante pour un pairing parfait autour du champagne rosé ?

Pour le pairing, oui, je peux… Pour ce qui est de la perfection, je ne suis pas la bonne personne ! Mais je dirais à la volée : une petite entrée composée de fenouil, de belles crevettes, de pamplemousse rose, le tout assaisonné d’un trait de vinaigre balsamique blanc, d’huile d’olive et d’une mousse de betterave rouge et de fromage frais avec, pourquoi pas, quelques feuilles de coriandre.

Quelle est la « Vitalie’s touch » dans la gestion de votre entreprise ?

Je ne sais pas ce que pourrait-être la Vitalie’s touch ! Ce n’est en tout cas pas un effet calculé de ma part. J’imagine que les sujets que je « pétris » tous les jours sont teintés de mes convictions… J’aime travailler la singularité de cette entreprise, sa fantaisie. Ce n’est pas une posture, je pense qu’elle est comme un être vivant qui a ses propres sujets d’intérêt, ses valeurs, ses rêves.

De manière concrète, comment agissez-vous pour mieux protéger l’environnement ?

Ah, c’est un vaste sujet ! Pour nous, la première des choses en matière d’environnement est de prendre soin des personnes qui travaillent chez Taittinger. Dans nos vignes, il n’y a pratiquement aucun turn-over. Qui de mieux pour cultiver un vignoble de manière responsable qu’un technicien qui le connaît par cœur ? Mon père, quand il a repris cette maison, a fixé un cap vertueux. Nous suivons tous son exemple en acceptant au moment opportun des baisses de rendement et des prises de risques. Notre directeur du vignoble, Vincent Collard, qui a succédé à son père dans cette fonction, a la particularité d’être un homme libre et indépendant. Depuis toujours, il se bat pour que notre vignoble soit à l’image des valeurs que la maison défend.

C’est cet engagement qui a été distingué quand les 288 hectares appartenant à Taittinger ont été reconnus « haute valeur environnementale » (HVE) ?

Absolument et, d’ailleurs, cette certification a été obtenue sans qu’aucun travail supplémentaire n’ait été accompli de notre part. Le dossier, instruit par Christelle Rinville, n’avait jusque-là même pas été présenté pour la simple raison que, selon Vincent Collard, le travail ne doit jamais être fait dans le but d’obtenir une récompense quelconque, mais bien parce que l’on est honnête, responsable et travailleur, parce qu’il s’agit de ce que nous allons léguer aux futures générations. C’est cette philosophie que nous poursuivons ensemble, en équipe.

Maison Taittinger, 9, place Saint-Nicaise, 51100 Reims.

Tél. : 03 26 85 45 35. taittinger.com.

À découvrir également