Un été indien très Citroën

Infrarouge / Lifestyle  / Autos  / Un été indien très Citroën

Un été indien très Citroën

Surfeur « beau gosse », Vincent Duvignac nous entraîne à la recherche de la vague parfaite dans les Landes, au volant du nouveau SUV Citroën C3 Aircross Rip Curl édition spéciale.

Lundi 3 septembre, il est 19h00 et nous venons d’arriver. Notre quête débute par une fin de journée ensoleillée sur les hauteurs de Mimizan. Vincent Duvignac nous emmène dans l’un de ses jardins secrets. Personne aux alentours, seulement le bruit des vagues et un soleil qui plonge dans l’horizon. On ne pouvait pas rêver mieux. Nous éprouvons à l’unisson ce moment d’émotion. Le SUV Citroën C3 Aircross Rip Curl trouve naturellement sa place dans ce tableau.

Après quelques minutes d’observation, Vincent ouvre le coffre pour saisir sa planche de surf installée à l’arrière du véhicule, son sac et sa combinaison. Il a hâte de s’offrir une dernière session dans des vagues légèrement hachées, poussées par un léger vent d’ouest qui rend l’exercice difficile, mais le spectacle à contre-jour, lui, est sublime.

Au bout d’une heure, le soleil est définitivement couché, la température extérieure a bien baissé. Le temps de rentrer et de s’arrêter au Cargo, un concept de snack marin original, sorte de food truck posté à l’entrée de la ville et qui propose des produits frais venus de la mer. C’est bon et tout est fait maison. On adore !

Direction Biscarrosse !

Le lendemain matin, après une nuit courte et un réveil à 6h30, nous prenons la direction de Biscarrosse par la route côtière. Au bout de quelques minutes, on entrevoit le soleil se lever entre les pins. Vincent nous prévient que le lieu où nous nous rendons devrait « marcher fort », c’est-à-dire que nous allons pouvoir profiter de belles vagues creuses pour « tuber ».

Un échauffement sur un parking abandonné, puis Vincent vivra ce matin-là sa plus belle session de surf avec nous. Ils sont trois à l’eau, dont notre caméraman. Sur le sable, à 200 mètres de ses exploits, l’équipe s’émerveille de le voir plonger et disparaître dans le tube profond pour en ressortir presque à chaque fois – mais pas toujours. On devine et on perçoit son émotion. La satisfaction se lit sur son visage.

HD Sélection Infrarouge_-11

Il est 11h00. Nous partons vers le sud en direction de Seignosse et Hossegor

HD Sélection Infrarouge_-15
HD Sélection Infrarouge_-18

Son ami Pierre Valentin Laborde dit « PV » – champion de France de surf en titre, qui partage son temps entre son métier d’ostéopathe et de surfeur pro – nous attend. Il voudrait emmener Vincent sur un spot secret fréquenté uniquement par des initiés, car le courant et la houle s’avèrent très violents. Mieux vaut savoir ramer et nager, donc !

Le soleil cogne fort après une demi-heure de route. Il est 12h00. La température au soleil atteint les 30 °C. Heureusement, nous roulons sur des routes ombragées par les pins, sans jamais croiser personne. Parfois, le sable a recouvert la chaussée et nous sommes obligés d’enclencher le système Grip Control. Ce système permet au véhicule de rouler sans contrainte que ce soit sur du sable, de la neige ou de la boue, sans jamais perdre l’adhérence.

Arrivés sur le lieu du rendez-vous, nous garons notre SUV C3 Aircross Rip Curl à l’ombre, en bas de la dune. Quelques minutes plus tard, PV nous a rejoints. Bien que professionnels de longue date, les deux copains sont heureux comme des gamins à l’idée de partager cette session de surf. Ça se chambre un peu. Normal, quand on est compétiteur dans l’âme… mais le regard en dit long sur leur amitié. Nous les suivons, caméra à la main.

Il faut traverser la forêt et monter la dune. Ils appellent cela l’échauffement. Pour nous, c’est physique ! Il faut dire aussi que chacune de leur planche de surf est extrêmement légère, alors que notre matériel vidéo, tout d’un coup, semble peser une tonne. Ce sera le seul moment de notre périple où nous croiserons un peu de monde sur la plage. Une personne tous les cent mètres environ, nous n’étions plus habitués à une telle densité !

Hossegor, « la Mecque du surf »

De retour au véhicule, nous décidons de passer saluer nos amis chez Rip Curl, à Hossegor. C’est une grande famille et c’est toujours sympa de se croiser, de se raconter nos vagues et nos périples. Cela fait partie de la culture de la maison, et Vincent comme PV y sont très attachés. Leur partenaire Rip Curl les accompagne tout au long de l’année depuis de longues années et leurs relations sont devenues amicales. Chacun offre ce qu’il sait faire pour mieux recevoir en échange.

Après un petit tour au cœur d’Hossegor, considérée comme « la Mecque du surf », pour saluer les amis, nous terminons cette intense journée par une session à Cap-Breton, sur un spot de repli protégé par la digue. La vague y est parfaite. Elle s’enroule autour de la jetée pour déferler jusqu’au bord de la plage. Évidemment, les surfeurs se font plus nombreux, car, ici, les conditions sont moins extrêmes.

C’est un vrai moment de partage et Vincent, très apprécié ici, est visiblement aux anges. Moi, au milieu de tous ces passionnés, je savoure le plaisir de surfer avec un pareil professeur.

Suite à cette journée bien remplie, nous décidons de rester dans le coin pour la nuit. C’est dans l’établissement Les Échasses – un écolodge ouvert il y a deux ans au milieu de la forêt – que nous passerons la nuit avec toute l’équipe. Le lendemain matin, après un bon petit déjeuner bio, nous reprenons la route en direction du bassin d’Arcachon, qui marque la limite entre les Landes et la Gironde. Vincent veut absolument nous emmener voir un spot qui vaut son pesant d’or quand le coefficient de marée est fort, ce qui est le cas en ce moment.

Citroën jantes éclairées v2-4
Citroën jantes éclairées v2-2
HD Sélection Infrarouge_-16

Le temps a changé. Les nuages sont apparus, mais les vagues sont toujours là, quoique pas très puissantes. Finalement, après une longue observation de l’océan, debout sur le rebord du C3 Aircross, et considérant que les conditions n’étaient pas suffisamment bonnes, nous décidons de redescendre vers le sud en direction de Contis-Plage où nous attend Arnaud, un ami d’enfance de Vincent qui vient d’ouvrir avec sa femme Aurélie le Single Fin, un hôtel ou plutôt une maison landaise au style bohème classique avec des touches scandinaves, des grands canapés et des trésors récupérés un peu partout dans le monde entier. L’ambiance y est décontractée et amicale. Pour notre dernier soir, Arnaud, qui sait parfaitement recevoir ses hôtes, a convié quelques amis pour nous accompagner autour d’un feu. On se croirait en Australie ou en Californie. Eh bien non, nous sommes dans les Landes, par une nuit fraîche et étoilée de fin d’été ! Nous avons le sentiment d’avoir voyagé loin durant ces quelques jours. C’est le cœur rempli par ces moments simples et intenses que nous repartons le lendemain en direction de Paris.

Portrait de Vincent Duvignac

HD Sélection Infrarouge_-6

C’est l’enfant prodige du pays. Vincent Duvignac prend ses premières vagues à six ans à Mimizan. Très vite, il participe à de nombreux championnats. Champion du monde des nations 2017, champion d’Europe 2013, il parcourt le monde pour surfer, mais c’est ici, chez lui, qu’il aime se retrouver pour dénicher les plus belles vagues. À l’heure de l’été indien, les meilleures conditions sont réunies pour des cessions de surf uniques. Il fait encore beau, l’eau est chaude, la foule estivale est repartie. Chaque spot est différent, les conditions ne sont jamais les mêmes d’une plage à l’autre. Il faut sans cesse bouger, scruter pour parfois trouver la pépite, et c’est alors que cette quête prend tout son sens. Cette sensation de se retrouver seul dans l’eau, ou à tout le moins en petit comité, dans des conditions parfaites… telle est l’atmosphère unique d’un été sans fin qu’il ne faut manquer pour rien au monde.

48 heures chrono dans les Landes

Un road-trip unique pour découvrir nos meilleures adresses de la côte landaise, de Seignosse à Biscarrosse en passant par Mimizan et Hossegor.

1

2

3

4

5

6

7

8

Vendredi

Seignosse

20h00

The place to be

Au cœur de la forêt des Landes, à quelques minutes seulement des sublimes plages de l’Atlantique, l’écolodge Les Échasses a été créé pour profiter sereinement des différentes activités qu’offre la région : golf, plage, surf, équitation, gastronomie… C’est le lieu idéal pour faire une pause au milieu de la nature, se ressourcer loin de la folie citadine. On aime particulièrement le luxe insolite du spa avec un bain norvégien, la cuisine simple et généreuse du potager et le chant des grenouilles le soir. Dès le réveil, on prend son petit déjeuner sur la terrasse, au-dessus de l’eau. Plongé dans un cadre idyllique, on oublie tout et on profite.

Les Échasses (1 et 2)

701, route des Bruyères, 40230 Saubion.

Tél. : 06 51 96 55 54.

ecolodge-lesechasses.com

 

Samedi

Mimizan

12h00

Un snack sur le pouce

Margaux, Mathilde et Aurélien, trois jeunes Mimizannais ont imaginé un finger food à base de poisson. Ça ne paye pas de mine quand on arrive : à deux pas de l’océan, le trio est lové à l’intérieur d’un container maritime, tandis que les clients prennent place sur la terrasse en bois. C’est petit mais vraiment étonnant. Tout est fait main :
les garçons préparent les poissons et cuisinent tous les produits selon l’arrivage de la criée du Capbreton. Bref, le spot idéal pour un moment convivial en famille ou entre potes.

Cargo Snack Marin (3)

12, rue des Cormorans, 40200 Mimizan-Plage.

Ouvert jusqu’à fin octobre, du lundi au dimanche,

de 9h30 à 22 heures.

Tél. : 06 42 54 38 38.

cargomimizan.fr

19h00

Passer une nuit dans une maison basque

À trois cents mètres de la mer, le Single Fin Hotel &
Lodge bénéficie d’un emplacement idéal pour les mordus de surf. En quelques minutes, les voilà rendus sur la plage avec leur planche sous le bras. On aime le style maison landaise classique, le confort bohème et la gentillesse des propriétaires.

Single Fin Hotel & Lodge (5 et 6)

16, avenue du Courant, 40200 Mimizan.

Tél. : 06 44 90 98 66.

 

Dimanche

Hossegor

8h00

On part surfer (4)

Ne pas connaître les rudiments de ce sport de glisse à Hossegor, considéré comme « La Mecque » du surf, serait vraiment un outrage. On se donne du courage et on s’y met (ou on s’y remet). Les plages environnantes font partie des plus belles du monde pour affronter les rouleaux. Une combi, une planche, la niaque, et c’est parti pour plusieurs heures à attendre THE vague !

Aloha École de Surf

90, route de la Tuilerie, 40150 Soorts-Hossegor.

Tél. : 06 99 55 01 96.

aloha-ecoledesurf.com

15h00

Une glace entre amis

Quand on est à Hossegor, on ne peut pas ne pas aller chez Tante Jeanne. C’est tout simplement une institution. Tout donne envie quand on consulte la carte, confortablement installé dans ce lieu au cadre bucolique. Nous, pour le coup, on s’est fait plaisir avec un délicieux burger suisse. Seul petit bémol : le monde. Allez, c’est le week-end, les vacances. On se laisse vivre et on prend son mal en patience en savourant un petit Spritz.

Tante Jeanne (7)

45, avenue Paul Lahary, 40150 Hossegor.

Tél. : 05 58 43 96 38.

facebook.com/TanteJeanneHossegor/

Biscarrosse

20h00

Un dernier dîner sur la plage

Avant de repartir à Paris, on s’offre un dernier repas sur une plage paradisiaque du lac de Biscarrosse où nous attend l’un des meilleurs restaurants de la région :
l’Idylle. Le lieu porte bien son nom, on est là pour chiller autant qu’on veut face à la mer. Une carte simple mais efficace. Des assiettes à partager, des pizzas, des salades revisitées par le chef, tout ça les pieds dans le sable. Aujourd’hui, nous nous sommes régalés avec un tartare de saumon et avocat suivi d’une panna cotta. Un bon plan en amoureux !

Idylle Chill Out Club (8)

18, chemin de Maguide, 40600 Biscarrosse.

Tél. : 05 58 09 87 14.

idylle.club

SUV Citroën C3 Aircross Rip Curl, le dernier né de la famille.

Proposé ici avec la teinte Natural White, il est disponible dans 4 autres teintes (Soft Sand, Cosmic Silver, Ink Black, Misty Grey).

Il répond parfaitement bien aux exigences des surfeurs :  à l’extérieur, il arbore un look vraiment fun avec le pack color spécifique Rip Curl (bleu), visible sur l’entourage des projecteurs avant, au centre des jantes, sur les coques de rétroviseurs… Son toit noir apporte de l’élégance, et les stickers Rip Curl sur les portes avant en font sa signature. A l’intérieur, on retrouve le garnissage Rip Curl spécifique, basé sur le Metropolitan Grey avec un effet chiné gris graphique, des bandes bleues et une surpiqure blanche. Au sol, les surtapis s’étiquettent Rip Curl évidemment.

Ce SUV possède de nombreux atouts. Il offre à son conducteur et ses passagers tout ce qu’il y a de mieux en matière d’adaptabilité, de modularité, de confort et de sécurité.

Il bénéficie d’un affichage tête haute pour ne jamais perdre de vue l’horizon et avoir une meilleure lecture de la route.

Cette nouvelle série possède des équipements comme la Citroën Connect Nav 3D sur tablette tactile 7’’, la fonction Mirror Screen, la Connect Box, la climatisation, le Grip Control avec fonction Hill Assist Descent…

Cette série limitée est disponible dès maintenant en France, à partir de 22 600 €.

En attendant, Citroën nous donne rendez-vous au Mondial à Paris, découvrir le tout nouveau SUV C3 Aircross Rip Curl paré pour l’aventure.

Post-production : Astuce Productions

À découvrir également