Un Titanic façon 2018

la Rédaction

Kursk, on y va pour l’histoire basée sur des faits réels : le 12 août 2000, le sous-marin nucléaire russe explose dans la mer du Nord avec 178 hommes à son bord. Pendant des jours, les quelques rescapés vont lutter pour rester en vie jusqu’à l’arrivée des secours. Léa Seydoux endosse à merveille le rôle de la femme qui se bat. On aime la critique du pouvoir russe des années 2000, même si la scène finale semble un brin mélodramatique. En bref, Kursk, c’est un Titanic brillamment revisité.

Kursk de Thomas Vinterberg. Avec Matthias Schoenaerts, Léa Seydoux, Colin Firth. En salle le 7 novembre 2018.

Partager cet article

A lire aussi
meilleures bûches noël 2022

Les meilleures bûches de Noël 2022

Chaque année, c’est le même casse-tête : quelle bûche choisir pour la soirée du 24 décembre ? Pour vous y aider, voici quelques créations aussi variées que savoureuses.