Infrarouge / Culture  / Viens voir les comédiens

Viens voir les comédiens

De nouvelles pièces sont à l’affiche, d’autres vont jouer bientôt les dernières… Un moment de rire ou d’émotion sur les planches, c’est toujours pour le plaisir.

la-recompense

LA RÉCOMPENSE

Quand la gloire et les honneurs viennent saluer une brillante carrière, la satisfaction est à son comble. Comme avec l’obtention d’un César, Martin (Daniel Russo), historien, a de quoi être heureux car il vient de recevoir le Grand Prix international d’Histoire. Mais cette récompense peut sembler dérisoire à côté de son bonheur personnel, qui s’effrite. La vie est taquine et semble en effet accorder difficilement sa réussite professionnelle avec sa vie perso. Au lieu de savourer son prix, il doit gérer le divorce de sa belle-sœur, la rupture avec sa compagne et pour couronner le tout… espérer rester en vie (les lauréats des années précédentes étant tous morts, il est donc le prochain sur la liste) ! Une pièce qui rassurera tout le monde sur la nature du bonheur et ce qu’il faut apprécier dans sa vie.
De Gérald Sibleyras, mise en scène par Bernard Murat. Avec Daniel Russo, Lionel Abelanski, Anne Jacquemin, Alysson Paradis, Alice Dessuant.

Théâtre Édouard VII.
10, place Édouard VII, 75009 Paris.
Tél. : 01 47 42 59 92.
www.theatreedouard7.com

les-fantomes-de-la-rue-papillon

LES FANTÔMES DE LA RUE PAPILLON

De l’humour, de l’émotion, de la réflexion : tel est le cocktail d’une pièce très réussie qui aborde des thèmes tout à fait d’actualité, l’exclusion et le racisme. Servie par un texte moderne et une jolie mise en scène, elle présente un dialogue entre Joseph, « un vieux juif solitaire », et Haïssa, « un jeune rebeu ». Ils ne se connaissaient pas avant qu’Haïssa ne meure, tué d’une balle perdue le 19 février 2017 lors d’un contrôle de police. Dans l’Au-Delà, il rencontre alors Joseph, tué quant à lui le 16 juillet 1942, jour de la rafle du Vel d’Hiv. Ces deux fantômes planent au-dessus de la rue Papillon et se racontent leur vécu : l’occupation allemande pour l’un, les brimades d’aujourd’hui pour l’autre. Un soir, Joseph lance un incroyable défi à Haïssa. Une façon maligne de délivrer l’éternel message du vivre ensemble, qui demande toujours une petite piqûre de rappel.

De Dominique Coubes. Avec Michel Jonasz et Samy Seghir.

Théâtre du Gymnase Marie-Bell.
38, boulevard de Bonne-Nouvelle, 75010 Paris.
Tél. : 01 42 46 79 79.
www.theatredugymnase.com

 le-cas-sneijder

LE CAS SNEIJDER

Peut-être le cas de Paul Sneijder est-il finalement celui de tous ceux qui regardent le monde avec la bonne distance ? Celle qui leur a permis d’aller ailleurs, dans une autre dimension, et d’en revenir avec davantage de hauteur ou de recul. Victime d’un terrible accident d’ascenseur dont il est le seul survivant et au cours duquel il a perdu sa fille, Paul Sneijder sort du coma transformé. Il se détache alors de la société très matérialiste dans laquelle il vit, ainsi que de son épouse et de leurs deux fils qui s’épanouissent dans cette société du culte de l’hyperperformance. À travers Sneijder et son détachement, c’est une vive critique de la société, présentée comme terriblement hypocrite. La façon de vivre de la majorité d’entre nous est critiquée, voire méprisée. Nous pourrions donc tous être des cas Sneijder !

De Jean-Paul Dubois. Avec Pierre Arditi, Didier Bezace, Sylvie Debrun, Morgane Fourcault et Thierry Gibault.

Théâtre de l’Atelier.
1, place Charles Dullin, 75018 Paris.
Tél. : 01 46 06 49 24.
www.theatre-atelier.com

nous-presidents

NOUS PRÉSIDENTS

« Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite. » Cette petite phrase d’introduction pourrait se prêter à cette pièce qui colle à l’actualité. Vous vous souvenez forcément de l’anaphore de François Hollande « Moi, Président » répondant à Laurence Ferrari qui lui demandait quel président serait-il ? En deux spectacles inédits et six dates, l’humoriste Marc Jolivet et le journaliste Christophe Barbier analysent la campagne de la présidentielle, dont le scénario mérite les palmes du rebondissement, et passent au crible les programmes et attitudes des candidats. Dérision, humour, miroir déformant et réalité augmentée sont les ingrédients d’un spectacle haut en couleur, pour tous ceux qui ont envie d’en rire un peu.

Premier tour 2017 : jeudi 20 avril, vendredi 21 avril, samedi 22 avril. Second tour 2017 : jeudi 4 mai, vendredi 5 mai, samedi 6 mai.

De et avec Marc Jolivet et Christophe Barbier.

Salle Gaveau.
45, rue de La Boétie, 75008 Paris.
Tél. : 01 49 53 05 07.
www.sallegaveau.com

À découvrir également