Voir la vie en rosé

Voir la vie en rosé

On le sort aux beaux jours, on l’adore en mode piscine, on ne jure que par lui en terrasse : le rosé a toujours été synonyme de farniente et de glamour. De surcroît, depuis peu, il prend de nouvelles allures et s’affirme comme un vin à part entière. Zoom sur la boisson préférée des Français.

 

 

Nos trois instants rosé

Et si le rosé était la boisson idéale pour accompagner les moments forts, de la table au dance floor Découvrez trois manières de l’apprécier.

Friendly cool

En terrasse, oui, le rosé est unanimement « the must to drink », du moment qu’il est bien frais et bien fruité. La Provence détient toujours le hit-parade sur ce créneau. On pense aux rosés de Sacha Lichine, Whispering Angel, qui « se laisse boire de midi à minuit », comme le confirme le Master of Wine Matthew Jukes. Et puis, il y a ceux pour l’apéro-brunch. On conseille les rosés du Château Roubine, car, derrière ce Cru Classé de Provence, c’est une femme, Valérie Rousselle, qui depuis plus de vingt ans réalise une collection de rosés époustouflants de rigueur et de finesse à prix mini.

Gastronomique choc

Et oui, dîner au rosé c’est possible, mais pas avec n’importe lequel. Privilégier ceux qui ont pu avoir un travail en barrique, issus de vieilles vignes ou simplement qui valent plus de 15 euros ! Car la France sait se démarquer par de grands rosés de table. La preuve à l’appui avec l’appellation Bandol, qui a une vraie culture des grands rosés. Retenez ce nom : Château de Pibarnon, propriété historique de Bandol qui prend ses aises sur un terroir de mer, une rare complexité sur des notes de fruits, de fleurs et d’agrumes.

Festif chic

C’est la boisson de cet été : le rosé frappé ! Avec certains types de rosés, vous pouvez sans complexe mettre quelques glaçons au préalable dans un grand verre et verser l’élixir délicatement dessus. Version champagne avec le Rosé Sauvage de Piper-Heidsieck pour une bulle explosive de fruits rouges, gourmande et suave. Version vin avec Ice Rosé de Mouton Cadet, qui affiche un caractère vif, frais et délicieux, parfumé de framboises et nectarines. Effets frissons assurés !

Aurélie Bertin, la grande dame du rosé

Elle aurait pu rester à Paris et faire une carrière dans le marketing sportif, mais l’appel de la famille et de la Provence fut plus fort.

À la tête du Château Sainte Roseline, Cru Classé de Provence, et du Château des Demoiselles depuis vingt ans, Aurélie Bertin a su accompagner l’explosion que connaît le rosé depuis 2000 par sa vision toujours avant-gardiste.

Le rosé, pour vous, qu’est-ce que c’est ?

Un vin hors norme, à la fois séduisant par sa couleur, festif par son style et puissant par son rayonnement. Ici, au Château Sainte Roseline, on a vu le marché du rosé changer complètement en dix ans. Déjà, le classement des Crus Classés de Provence, dont mon père fut l’un des fondateurs, a permis de légitimer les terroirs et le travail de qualité de domaines aujourd’hui devenus incontournables.

Quel est l’avenir du rosé ?

En France, et plus nettement en Provence qui détient 35 % du marché national, le rosé tend à se « premiumiser ». Nous avons un vrai savoir-faire sur la réalisation de grands rosés de garde. Nous maîtrisons la technique, nous connaissons nos terroirs, nous pouvons extraire un jus de haute volée.

Votre rosé fétiche ?

Tout dépend de l’heure et de la compagnie : un brunch familial avec un Roseline Prestige très frais et parfumé, à table avec un La Chapelle de Sainte Roseline, sur une belle ampleur aromatique de fruits jaunes, et jusqu’au bout de la nuit avec un Lampe de Méduse, pour son bouquet d’agrumes et de fruits exotiques.

Nos dix rosés à siroter cet été

Qui dit « soleil », dit « lunettes de soleil », dit « terrasse » et dit « rosé » ! Il y a certains clichés qui sont indémodables et c’est pour notre plus grand plaisir. On vous a donc sélectionné nos dix rosés incontournables pour passer un été caliente.

Cuvée 1204 Château Peyrassol 2017 (Côtes de Provence)

Un clos historique datant des templiers, un terroir fabuleux sur les contreforts du massif des Maures… Tout est élaboré pour un rosé de gastronomie sur l’élégance des fruits rouges et la fraîcheur des agrumes. 31 € en boutique en ligne. vignobles-austruy.com

Cuvée 281Château Minuty 2018 (Côtes de Provence)

Une sélection parcellaire des plus beaux grenaches âgés de 25 ans, pour un rosé de caractère sur des arômes d’abricot frais, de fleurs, d’épices douces et d’iode qui sublimeront vos plats d’été. 40 € en boutique en ligne. minuty.com

L’Excellence 2018 Château Saint-Maur (Côtes de Provence Cru Classé)

Situé aux portes de Saint-Tropez, ce domaine provençal a su se démarquer par ce style de rosé puissant et complexe toujours bâti sur la fraîcheur et la générosité du fruit. 20,30 € chez les cavistes. chateausaintmaur.com

Château La Verrerie Rosé (Luberon) bio

Ce groupe de luxe (EPI, qui possède aussi les champagnes Charles Heidsieck et Piper-Heidsieck) s’est imposé grâce à ce bijou du Luberon, où le rosé aérien et gourmand se révèle par ses notes de fraise des bois, sureau et pêche de vigne. 11,50 € en boutique en ligne. chateau-la-verrerie.com

Château Revelette Rosé (Coteaux d’Aix-en-Provence) bio

Peter Fischer, adepte des vins les plus naturels possible, nous révèle un rosé pulpeux au bouquet aromatique riche d’agrumes et de fleurs blanches. 13,35 € chez les cavistes. revelette.fr

Clarendelle 2018 rosé (Bordeaux)

C’est le rosé gastronomique de votre été ! Vinifié par les équipes du Château Haut-Brion, ce rosé se caractérise par un subtil équilibre entre fraîcheur des fleurs blanches et générosité des fruits rouges. 12 € chez les cavistes. clarendelle.com

Whispering Angel 2018 Château d’Esclans 

Lorsque le Bordelais Sacha Lichine, ancien propriétaire de Prieuré-Lichine, réalise un rosé, il parvient à côtoyer les cieux ! D’un fruité gourmand et solaire, il est d’une élégance à faire pâlir les anges ! 18,50 € chez les cavistes. cavesdesclans.fr.

Inspire 2018 Château Roubine  (Côtes de Provence Cru Classé) bio

Ce Cru Classé de Provence, tenu d’une main de velours par Valérie Rousselle, confirme son positionnement de leader parmi les grands rosés de gastronomie. Ici, il dévoile un parfum subtil de nectarines et fleurs blanches dans une belle complexité aérienne. 25,50 € en boutique en ligne. vignoblesderoubine.com

Henri Bourgeois Les Bonnes Bouches 2017 (Val de Loire)

Famille emblématique de la région depuis dix générations, spécialisée dans le travail parcellaire, Bourgeois prouve qu’à Sancerre, l’expression du rosé prend un sens joliment fruité et séduisant. 15 € chez les cavistes et au domaine. henribourgeois.com

Rosé Château d’Estoublon 2018 (Baux-de-Provence) bio

Un cadre idyllique, au cœur des Alpilles et de la vallée des Baux-de-Provence, pour un rosé de haute couture qui joue sur la friandise des fraises des bois avec une pointe de fraîcheur et de garrigue. Idéal pour un déjeuner en terrasse. 17 € en boutique en ligne. estoublon.com

Le chef amoureux du rosé

Rencontre avec Benjamin Collombat, chef du Château de Berne.

Cet enfant du pays, qui a fait ses classes auprès de Guy Martin, le célèbre chef étoilé du Grand Véfour, a choisi le Château de Berne comme écrin à sa cuisine inventive et ensoleillée.

 

Votre table ?

Plutôt des tables ! Ici, on offre une expérience gastronomique avec Le Jardin de Benjamin, une étoile au Michelin, le Bistrot du Château de Berne, récompensé par un Bib Gourmand, en passant par La Table du Chef, pour un dîner exclusif et intimiste avec moi.

Votre cuisine ?

De saison, simple et vertueuse. Nous avons la chance de pouvoir sourcer nos produits en direct du potager et des producteurs de la région. Mon travail consiste simplement à mettre en valeur les alliances de goût et de texture des légumes, herbes, volailles, en respectant leur ADN.

Votre rosé fétiche ?

Sans réfléchir : celui de Château de Berne. Je ne suis pas là pour rien ! C’est simple, il m’inspire. Son nez gourmand, son parfum très fuité, sa fraîcheur me portent sur des accords méditerranéens solaires, comme l’asperge aux rougets, des artichauts au sabayon et safran de l’arrière-pays ou un agneau aux gnocchis…

Des bouteilles… et des chiffres

On va vous raconter le rosé par ses chiffres les plus insolites. Vous allez avoir des surprises !

600 ans avant J.-C.

C’est la date de création du premier rosé ! Il fut élaboré en Provence par les Phocéens qui pratiquaient un pressurage lent pour colorer le jus et en sortir un nectar très fruité et léger.

COCORICO !

La France est championne du monde du vin rosé : c’est elle qui en produit le plus et qui en consomme le plus avec 36 % de part de marché. Ça ne suffit pas à étancher la soif des Français puisque c’est également elle qui en importe le plus au monde (22 %) ! (Source : CIVP/FranceAgriMer 2018)

91 % !

C’est le pourcentage de production de rosé en AOC Côtes de Provence. (Source : CIVP 2018)

21 bouteilles de rosé consommées par an par habitant en France !

Soit plus qu’une bouteille toutes les 3 semaines ! (Source : CIVP/FranceAgriMer 2018)

30 % des vins consommés en France sont rosés.

C’était 10 % en 1990 et 20 % en 2003. En grande distribution, c’est désormais plus que le vin blanc (17 %) et, à cette vitesse de croissance, le rosé talonnera bientôt le vin rouge (53 %). (Source : FranceAgriMer)

1re

La Provence est la première région productrice de vin rosé (35 % de la production française), devant la Loire (18 %), le Sud Ouest/Languedoc-Roussillon (17 %), le Rhône (12 %), le Bordelais (10 %). (Source : CIVP 2018)

10 millions de bouteilles de rosé espagnol maquillées en vin français.

C’est le chiffre record de trafic de rosé en 2018. Un business bien lucratif au vu de la consommation française pour cette boisson fétiche ! (Source : Le Parisien, juillet 2018)

92 € !

C’est le prix du rosé le plus cher du monde avec Garrus de Château d’Esclans. Vendangé à la main, tri sélectif drastique des baies, vinification en fût de chêne, ce divin nectar est dessiné pour les grandes occasions.

Couleurs du rosé

Pantone 162C et 1 625C : le rosé de princesse. Léger et frais, sa couleur rose poudré tend vers des arômes de fleurs blanches et d’agrumes.

Pantone 7416C et 7417C :
le rosé des copains. C’est fruité, gourmand, vif, idéal en terrasse ou à la plage.

Pantone 7618C et 180C : le rosé de papa. Complexe, long, ce rosé ira sur des mets distingués grâce à ses notes de fruits rouges.

Hôtel le vieux castillon

Ouvrez les portes de la Provence

Entre vignes et garrigues, c’est une invitation à découvrir les plaisirs du Sud. Pour écrin, une bâtisse sublime datant du Moyen Âge, nichée sur un éperon rocheux dominant le Gard et réaménagée dans un style contemporain avec 18 petits hameaux et chambres. Une adresse pour les esthètes amoureux des belles choses : un restaurant gastronomique étonnant, un nouveau Spa by L’Occitane pour un moment de détente… On n’oublie pas pour autant la culture avec de nombreux rendez-vous tout l’été, entre week-ends jazz le 12 et 13 mai, et soirées « Cinema Paradisio » au bord d’une piscine chauffée avec vue imprenable sur les prémices de la Provence.

Hôtel Le Vieux Castillon 10, rue Turion Sabatier, 30210 Castillon du Gard, Tél. : 04 66 37 61 61. vieuxcastillon.fr.

Wine trip so chic en Provence

De Nice à la Camargue en passant par le Luberon, la route des vins de Provence vous entraîne entre mer et montagne, collines et villages pittoresques. Nous avons sélectionné pour vous huit adresses so chic à découvrir cet été.

Balade entre œuvres d’art et vignes au Château La Coste

Avec des propriétaires irlandais audacieux que sont Paddy McKillen et sa sœur Maira, le Château La Coste est devenu en dix ans le haut lieu de l’art contemporain en Provence. Vous pourrez, sur une visite de deux heures, découvrir les œuvres de grands artistes de renoms, comme Tatsuo Miyajima, Hiroshi Sugimoto, Jean Prouvé, Franz West, Alexander Calder, Frank O. Gehry, Jean-Michel Othoniel, Michael Stipe, Richard Serra… avec, à la main, un rosé frais et parfumé ciselé d’une main de maître par le grand œnologue Matthieu Cosse.

Château La Coste

2750, route de la Cride, 13610 Le Puy-Sainte-Réparade. Tél. : 04 42 61 92 92. chateau-la-coste.com

Nid douillet à la Commanderie de Peyrassol

Un cadre à couper le souffle : un hameau de pierre datant du XIIIe siècle, au cœur d’un parc naturel de 100 m2 de vignes, bouquets de bois et forêts, cabanons de vignerons, oliviers et… 70 œuvres magistrales ! Un joli décor pour rester au calme et apprécier cette nature provençale sauvage. Pour une nuit ou… pour toujours. Ses chambres d’hôte et son restaurant dans le jus de la Provence vous feront flâner dans une douce rêverie façon dolce vita.

Commanderie de Peyrassol

RN7, 83340 Flassans-sur-Issole. Tél. : 04 94 69 71 02. peyrassol.com

Musique dans les vignes avec le Château La Verrerie

Au cœur du Luberon, le Château La Verrerie s’impose comme une fière et élégante bâtisse, symbole d’un art de vivre à la française. En dehors du parcours de visite thématique autour du chai, des concerts de jazz sont proposés tout l’été.

Château La Verrerie

1810, route du Luberon, 84360 Puget. Tél. : 04 90 08 97 97. chateau-la-verrerie.com

En bateau avec le Domaine de la Courtade

Quoi de plus original et chic que de faire une virée en bateau pour découvrir un vignoble sur l’île de Porquerolles ? Ce domaine de 33 hectares, propriété d’Édouard Carmignac, est un joyau de la nature converti en biodynamie. Une visite commentée suivie d’une dégustation est possible sur rendez-vous.

Domaine de la Courtade

Île de Porquerolles, Chemin Notre-Dame, 83400 Hyères. Tél. : 04 94 58 31 44. lacourtade.com

Luxe, calme et volupté au Château de Berne

Loti au cœur d’un parc de 690 hectares, le Château de Berne a été construit au XVIIIe siècle tel un village provençal. C’est le lieu idéal pour les amoureux de la nature, de la musique et du farniente. Chaque été, de nombreux concerts de jazz de haut vol sont proposés, des parcours de VTT à la découverte du vignoble, un spa de 800 m2 pour se détendre et une table étoilée pour les foodistas !

Château de Berne

Route de Salernes, 83510 Lorgues. Tél. : 04 94 60 48 88. chateauberne.com

Gardez la ligne avec Château Malherbe

De par sa situation géographique unique, au bord de la mer avec vue sur le fort de Brégançon, Château Malherbe a développé des parcours en VTT électrique pour découvrir la richesse de son vignoble. Grâce au système GPS, vous parcourez les étapes, qui sont commentées et racontent l’histoire de cette ancienne ferme du fort et des typicités des terroirs. Vous terminez le tout par une dégustation des vins.

Château Malherbe

Route du Bout du Monde, 83230 Bormes-les-Mimosas. Tél. : 04 94 64 80 11. chateau-malherbe.com

Poussez les portes des caves de Minuty

Si vous passez par Saint-Tropez, arrêtez-vous à Gassin, au siège de la Maison Minuty. Ici, on sent que le rosé est une affaire de famille : depuis trois générations, la famille Matton-Farnet perpétue un savoir-faire unique et bien ficelé. Toujours tourné vers l’avenir, Minuty a conçu une cave pour recevoir ses clients dans un cadre élégant et confidentiel.

Minuty SAS

2491, route de la Berle, 83580 Gassin. Tél. : 04 94 56 12 09. minuty.com

Comprendre la Provence avec Château Roubine

Un château provençal rempli d’histoires, qui fut propriété de l’ordre des Templiers, un vignoble de haute qualité de 72 hectares, classé Cru de Provence en 1955… tout est mis en place pour faire de Château Roubine une propriété emblématique de la Provence. Valérie Rousselle, l’actuelle propriétaire, le sait bien. Elle vous fait découvrir les treize cépages du domaine au travers d’une balade bucolique sur cette route antique.

Château Roubine

4216, route de Draguignan, 83510 Lorgues. Tél. : 04 94 85 94 94. chateauroubine.com

À découvrir également