festival gastronomique santorin

Voyage sensoriel à Santorin

À l’occasion du Festival gastronomique de Santorin, qui a lieu dans les restaurants du groupe d’hôtellerie de luxe Andronis jusqu’au 12 septembre 2022, nous avons rencontré Begoña Rodrigo, cheffe du restaurant étoilé La Salita à Valence (Espagne). Passionnée de voyages, sa cuisine est largement influencée par de nombreuses saveurs exotiques et sa culture espagnole d’origine.

Clarisse Courtier

Durant tout l’été, la collection d’hôtels de luxe Andronis reçoit des chefs de renommée internationale au sein de ses cuisines à Santorin à l’occasion de son Festival gastronomique. Au programme, onze chefs prestigieux (parmi lesquels Emmanuel Renaut, Bruno Verjus ou encore Viki Geunes) se succèdent à tour de rôle dans les restaurants du groupe, perchés sur les hauteurs de l’île. De quoi nous convaincre que Santorin est bel et bien un lieu paradisiaque.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Andronis (@andronis_hotels)

Début juillet, c’était au tour de Begoña Rodrigo de prendre ses quartiers au Festival gastronomique d’Andronis. Cheffe du restaurant La Salita à Valence, récompensé d’une étoile au guide Michelin, elle s’inspire d’influences exotiques et des traditions culinaires espagnoles de son enfance. Nous l’avons rencontrée.

Pourrais-tu te décrire en quelques mots pour nos lecteurs ?

Rien ne me prédestinait à la cuisine et à devenir cheffe. Pourtant, j’ai aujourd’hui mon propre groupe de restaurants en Espagne. Quand je veux quelque chose, je vais me donner tous les moyens pour réussir et obtenir ce que je veux. Aujourd’hui, voyager et cuisiner sont mes plus grandes passions et j’ai réussi à fusionner les deux, quel bonheur !

Pourrais-tu nous décrire ta carrière en tant que cheffe ; comment l’envie de cuisiner est-elle venue ?

J’ai fait mes études en tant qu’ingénieur mais je n’ai jamais exercé cette profession. Juste après mes études, je me suis rendue à Amsterdam pour des vacances et je suis tombée amoureuse de cette ville. J’ai décidé de tout quitter et ai commencé à travailler en tant que femme de chambre dans un hôtel. C’est ainsi que j’ai réellement découvert le métier de la restauration, via mes collègues. Je m’entendais très bien avec un cuisinier espagnol de cet hôtel, qui m’a engagée à l’âge de 21 ans. Par la suite, j’ai gravi les échelons dans divers restaurants, dans divers pays, jusqu’à devenir cheffe de mes propres restaurants.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BegoÑa Rodrigo (@begorodrigo_)

Comment décrirais-tu ta cuisine en quelques mots ?

Ma cuisine est belle, savoureuse et délicate. J’aime travailler avec de nombreux produits, notamment les légumes. J’étudie beaucoup les légumes afin de découvrir de nouvelles textures, de nouvelles saveurs et pour que mes clients se souviennent non pas seulement des plats principaux, mais également des accompagnements.

Pourrais-tu nous donner un conseil cuisine ?

Ne jamais éplucher les légumes ! Il faut toujours les cuisiner avec la peau qui donne énormément de saveur et qui est également la partie la plus riche en vitamines, fibres et minéraux.

Quel est ton prochain challenge ?

Après avoir obtenu ma première étoile Michelin en 2019, je me bats désormais pour obtenir la seconde !

Pourrais-tu nous décrire ton restaurant étoilé à Valence ?

La Salita est situé dans un ancien palais de Valence, au cœur de la ville. L’endroit reflète ma cuisine : tout est dans les détails. Je reçois mes clients comme à la maison, dans un cadre intimiste mais chaleureux et avec le choix de plusieurs menus pour répondre aux goûts de chacun. Tout comme la cuisine que je propose ici à Santorin, les ingrédients et les vins proviennent en grande majorité de la région de Valence et de Catalogne.

Andronis Gastronomy Festival, du 7 juin au 12 septembre 2022. andronis.com

Comme Begoña Rodrigo, venez (re)découvrir Santorin, cette île des Cyclades aux paysages idylliques, en profitant d’une expérience unique. Le Festival gastronomique d’Andronis a lieu jusqu’au 12 septembre et se clôture avec un chef grec, Alexandros Tsiotinis, qui bouscule les codes de la gastronomie grecque dans son restaurant étoilé à Athènes, en assimilant l’art de cuisiner à la peinture.

Programme à venir

  • Jonathan Zandbergen, chef du restaurant Merlet aux Pays-Bas, les 30 et 31 juillet au restaurant Throubi ;
  • Viki Geunes, chef de son restaurant Zilte, l’un des deux seuls trois étoiles de Belgique, le 19 août au restaurant Lycabettus ;
  • Paco Morales, chef à la tête du projet gastro-culturel NOOR, les 25 et 26 août au restaurant Opson ;
  • Emmanuel Renaut, chef de son restaurant Flocons de Sel, les 30 et 31 août au restaurant Lauda ;
  • Niklas Ekstedt, chef de la table portant son nom en Suède, les 9 et 10 septembre au restaurant Throubi ;
  • Alexandros Tsiotinis, propriétaire du restaurant CTC à Athènes, le 12 septembre au restaurant Lauda.

Lire aussi : Grèce : nos nouveautés 2022 préférées

Partager cet article

A lire aussi

48 heures chrono à Dakhla

Dakhla, le joyau du Sahara occidental, s’ouvre à l’écotourisme pour devenir une destination bien-être dont la « cooltitude » est contagieuse.