Infrarouge / Lifestyle  / Food & Drink  / Drink  / Voyages au bout de la nuit

Voyages au bout de la nuit

Pour explorer de nouvelles contrées, plus besoin de se déplacer !
En janvier, l’exotisme se vit en restant à Paris, à condition qu’il fasse nuit. Des Antilles au Japon, zoom sur cinq bars et clubs qui offrent de nouveaux lieux de pérégrinations.

Ces bars qui nous invitent aux voyages

DIRECTION LES ANTILLES

AU KLINK

Younes, ancien de la finance jovial, reconverti en propriétaire de ce bar aux allures tropicales, accueille ses hôtes dans un décor où les palmiers du papier peint contrastent avec le bois doré illuminé par les créations de la designer Violaine d’Harcourt. Au Klink, on boit du rhum du Venezuela ou des Îles vierges au rythme des sets électro-rock des DJs les plus branchés de la scène parisienne. Quand Saint-Barth s’installe dans le 9e !
20, rue Saulnier, 75009.
Tous les jours, de 18 h 00 à 2 h 00.

separation

NicolasSistoDIRECTION LA HAVANE

À LA MANO

Ouvert en septembre, le dernier-né de Lionel Bensemoun (Le Baron, Chez Moune, La Fidélité, Paris-Paris…) joue à fond la carte cubaine. Pour quelque 7 euros, on commande son rhum Diplomatico que l’on déguste sous des ventilateurs et sur des chaises en rotin, entouré de plantes tropicales. Bonus : chaque vendredi soir, un groupe live hissé sur la scène de cet espace exigu et bourré de charme invite une clientèle branchée à se lancer dans des salsas endiablées.
10, rue Papillon, 75009.
Du mardi au samedi, de 20 h 00 à 5 h 00.

separation

Le-Fou---Bar-CLubDIRECTION VIENNE

AU FOU

Il fallait au moins la patte de John Whelan, talentueux décorateur du Faust, du Carmen et du Pompon, pour donner tant de cachet à ce tout récent bar-club du Sentier. Résolument Art déco, avec ses lustres en cuivre doré, son bar en marbre, ses boiseries et ses banquettes en cuir rouge, le lieu réinvente les Années folles de l’Autriche. Les barmen, en veste blanche et tablier à l’ancienne, proposent de délicieuses baguettes de currywurst pour accompagner les cocktails à la fleur de sureau. Le Fou : furieusement efficace !
37 bis, rue du Sentier, 75002.
Du mardi au samedi, de 19 h 00 à 2 h 00.

separation

 

MacumbaDIRECTION LE CAIRE

AU MACUMBA

Pour lancer sa première boîte de nuit parisienne, l’équipe du Comptoir général a frappé fort. Dans un sous-sol tout en pierre et orné de hiéroglyphes, des sarcophages géants à l’effigie de Mickael Jackson, Prince, Elvis ou James Brown contemplent des oiseaux de nuit se déhancher sur leurs plus grands tubes. Entre les cours de moonwalk et la possibilité de passer ses propres titres grâce à l’application Macumba Hits, ce lieu à la fois pop et rétro promet des soirées hybrides et inoubliables.
130, rue de Rivoli, 75001.
Du mercredi au samedi, de 23 h 00 à 5 h 00.

 

separation

kabukicho

DIRECTION TOKYO

AU KABUKICHO

Tirant son nom du quartier le plus chaud de la capitale japonaise, cet établissement autoproclamé « premier microclub de Paris », qui a ouvert ses portes en octobre, fait office à la fois de bar et de club. Dans un décor tamisé de lumières rouges et de bois noir laqué, on admire les photos de nus de Nobuyoshi Araki et les sculptures érotiques d’Inès Longevial en sirotant des cocktails japonais (saké Muroka Genshu, bières Asahi et Sapporo, whisky Akashi…) pour une excursion nippone en plein South Pigalle !
14, rue Frochot, 75009.
Du mercredi au dimanche, de 20 h 00 à 2 h 00.

À découvrir également