montagne printemps

Au printemps, que la montagne est belle !

Même quand le mercure remonte, il est toujours l’heure de rechausser ses skis pour profiter des premiers beaux jours.

Jade Mahdavi

Si la montagne évoque en général le froid de l’hiver, il en va tout autrement lorsqu’on a la chance de découvrir Val-d’Isère à partir du mois de mars. À peine l’heure d’été est-elle à nouveau maîtresse des horloges que cette station mythique se métamorphose en une destination débordante d’activités.

Au cœur des Alpes françaises, Val-d’Isère, grâce à son altitude et ses glaciers environnants, conserve une neige douce et praticable jusqu’en mai, un luxe quand on est friand de sensations fortes. Mais ce n’est pas tout : si les vacances de décembre et leur délicieuse ambiance de Noël plongent les skieurs dans le noir dès la fin d’après-midi, au printemps, on profite de journées radieuses qui s’étirent dans la durée et offrent le spectacle de couchers de soleil à faire pâlir d’envie les aficionados de l’hiver.

À la montagne, une foultitude d’activités même au printemps

Ceux, garçons ou filles, qui perdent aisément la face sur les pistes verglacées, sont tout heureux, au printemps, de pouvoir s’initier à de nombreuses activités insolites et particulièrement agréables par temps doux. Pour les sportifs qui aiment prendre de la hauteur, voici l’occasion rêvée de tester le parapente, l’ULM ou encore le speed riding, qui associe mini-voile et ski.

Pour ceux qui préfèrent le plancher des vaches, ils s’essayent au Snooc, une sorte de luge sur skis, ou embarquent sur des traîneaux tractés par des huskies sibériens, une manière de découvrir la nature qui remporte un vif succès auprès des grands comme des petits. Les autres vont explorer les alentours lors de revigorantes randonnées, à pied ou en raquette, pendant que les moins frileux, équipés d’une combinaison néoprène, se laissent tenter par l’ice floating, une façon unique de se détendre en flottant dans les eaux glacées du lac de l’Ouillette.

La fête s’annonçant encore plus belle sous le soleil, on peut compter sur les emblématiques La Fruitière et La Folie Douce pour mettre le feu, aussi bien dans l’assiette que sur le dancefloor. Une fois qu’on a dévalée la dernière piste de la journée, direction le Cocorico qui, au crépuscule, fait chanter la foule dans une farandole débridée. C’est le moment tant prisé de l’après-ski, au gré – et degré – de la saison printanière pour une expérience des plus ferventes.

Ski & Chill

Une petite trêve s’impose avant de s’attabler devant une raclette – après tout, on est à la montagne ! – et prendre le temps d’élaborer son programme « ski de printemps » du lendemain. Quant à ceux qui sont fans de l’ambiance des beaux jours à Val-d’Isère, ils ne manqueront sous aucun prétexte le fameux Ski & Chill qui, du 12 avril au 5 mai 2024, permet de boucler la saison de la meilleure manière, juste avant l’arrivée de l’été.

Cette aventure incontournable propose de nombreux événements culturels comme le Festival International du Film Aventure & Découverte (15-18 avril), sportifs comme le Leo’s Invitational (12-15 avril) ou le Val’Athlon (23 avril) ou encore festifs avec la closing de La Folie Douce en présence du DJ Paul Kalkbrenner (27 avril). On fera ensuite ses adieux déchirants à la station le week-end du 4-5 mai lors du Week-End VIP Tignes-Val d’Isère, le dernier tout schuss du kiff avant l’année prochaine !

valdisere.com


Lire aussi : Les dernières tendances dans les stations de montagne


 

Partager cet article

A lire aussi

L’univers très arty de la Maison Glenfiddich

En donnant carte blanche au collectif Obvious, qui développe des algorithmes générateurs d’œuvres d’art, la Maison de whisky Glenfiddich met une nouvelle fois les artistes à l’honneur et nous propose un regard nouveau sur ses savoir-faire. Explication avec Lauriane Curci, Head of Marketing & Cultural Partnerships au sein de Glenfiddich France.

parfums printemps 2024

Parfums : quoi de neuf ce printemps 2024 ?

Le parfum devient historique, une Maison renaît, la génération Z veut être riche et on enfile les nouvelles créations comme des pulls sur une peau nue. C’est tentant, déboussolant, addictif. On aime.

bon marché tous fadas

Bon Marché : tous fadas sur la rive gauche !

On l’attend chaque année avec impatience : l’installation estivale du Bon Marché sera en place à partir du samedi 27 avril. Et cette fois, c’est dans la cité phocéenne qu’on est conviés à prendre nos quartiers d’été.