Femmes, je vous aime

Partager des expériences professionnelles, connecter des femmes leaders dans leur domaine ou encore promouvoir l’image et l’influence des femmes dans le monde professionnel : tel est le rôle que s’est choisi Victoire de Margerie, Head of International Communication Coordination chez Airbus et présidente de Féminin Pluriel Paris, un réseau international de femmes influentes, qui vient de fêter ses vingt-cinq ans.

la rédaction

Parlez-nous de votre réseau de femmes.
Féminin Pluriel est un réseau de femmes qui se rencontrent autour d’une personnalité qui fait l’actualité, une fois par mois lors d’un dîner au Royal Monceau. Deux fois par an, ce dîner devient mixte car il faut des hommes pour faire avancer la cause des femmes ! D’autre part, notre réseau soutient deux associations : « Human Rights Watch  » et « EliseCare » d’Elise Boghossian.

Pourquoi Féminin Pluriel et pas un autre réseau ?
Parce que nous sommes un réseau « pluriel ». Un réseau transversal avec autant de professions que d’univers, avec des femmes de vingt-sept à soixante-dix-sept ans…

Comment y adhère-t-on ?
Par cooptation, comme souvent dans les réseaux. Notre board choisit les nouveaux membres en fonction de profils dynamiques et à forte valeur ajoutée pour le réseau. Intégrer un réseau, c’est gagner en visibilité.

À quoi cela sert-il, concrètement ?
À échanger nos points de vue, s’enrichir des problématiques des autres et s’entraider. C’est pourquoi nous favorisons le mentoring entre les membres afin d’acquérir les codes qui leur manquent.  Je crois beaucoup à la transmission. Et enfin, je dirais que les réseaux permettent aux femmes d’oser ce que nous ne savons pas toujours très bien faire.

Pourquoi faire venir des intervenants extérieurs ?
Pour mieux comprendre l’actualité et débattre de nouveaux sujets. Et puis découvrir des experts et accroître ainsi nos propres compétences.

Comment faites-vous vivre le réseau en dehors des dîners ?
Nous sommes six au board et chacune d’entre nous a une mission bien précise. En parallèle des réseaux sociaux, une newsletter est envoyée à tous nos membres, dans laquelle nous présentons les dernières actualités importantes du réseau  : événements, petits déjeuners, visites privées comme celle que nous avons organisée avec Hermès, « Hors les murs », à propos de la valorisation de leur métier. Et enfin, nous mettons l’un de nos membres à l’honneur.

Quelle est votre devise ?
Seul, on va plus vite ; ensemble, on va plus loin.

feminin-pluriel-paris-credit-tagma-hiroki-02

Facebook : Féminin Pluriel Paris
femininpluriel.org

Partager cet article

A lire aussi
parfums printemps 2024

Parfums : quoi de neuf ce printemps 2024 ?

Le parfum devient historique, une Maison renaît, la génération Z veut être riche et on enfile les nouvelles créations comme des pulls sur une peau nue. C’est tentant, déboussolant, addictif. On aime.

bon marché tous fadas

Bon Marché : tous fadas sur la rive gauche !

On l’attend chaque année avec impatience : l’installation estivale du Bon Marché sera en place à partir du samedi 27 avril. Et cette fois, c’est dans la cité phocéenne qu’on est conviés à prendre nos quartiers d’été.

louise bourgoin

Louise Bourgoin en perd son latin

Dans Bis Repetita, Louise Bourgoin incarne un professeur qui, lassé par le niveau de ses élèves, perd toute motivation pour enseigner, jusqu’au jour où son lycée lui propose de participer à un prestigieux concours de latin. Rencontre avec une comédienne pleine d’esprit.

Christophe Pelé

De parfums et de goûts

Rencontre inédite entre le chef doublement étoilé du restaurant Le Clarence, Christophe Pelé, et le parfumeur-créateur Jean-Michel Duriez, ancien nez de Patou et de Rochas, aujourd’hui fondateur de sa Maison de parfums.