Les actrices gardent le pouvoir !

Chanel signe le retour du glamour cinématographique guidant le peuple vers ses fragrances mythiques. Avec Chanel N°5 L’Eau, il retend le lien avec les comédiennes, tissé dans les sixties et distendu peu à peu par les mannequins.

Eric Valz

Souvenez-vous : voici douze ans, en 2004, la confrontation fut frontale entre Jacques Helleu, légendaire directeur artistique de Chanel, et le jeune Thomas Dupré de Saint-Maur, alors directeur marketing des parfums Dior, aujourd’hui directeur général marketing chez Chanel Parfums et Beauté.

Glamour hollywoodien

Chanel associait sa fragrance mythique N°5, née en 1921, à Nicole Kidman en un surpuissant spot publicitaire de deux minutes tourné par Baz Luhrmann. Face à lui, Dior relançait un tout jeune jus de cinq ans avec Charlize Theron, filmée par Nick Night, susurrant un adorable « J’adore ». Thomas Dupré de Saint-Maur déclarait alors dans les colonnes du Monde : « Pour rendre crédible cette glorification de l’émotion féminine, il fallait une actrice, pas un mannequin. » Rien de neuf sous le soleil, me direz-vous, sauf que le secteur du parfum délaissera peu à peu le glamour cinématographique pour se concentrer comme un jus sur les mannequins et, bientôt, leur sillage de followers, jugés plus proches des linéaires…

Manifestation de la modernité

Stop à la banalisation. Chanel revisite aujourd’hui N°5 avec une écriture nerveuse, 3.0. #NewChanel5 ou Chanel N°5 L’Eau n’est pas « une nouvelle déclinaison olfactive de l’icône mais la manifestation de sa modernité. Et se destine, assure Thomas Dupré de Saint-Maur, à une cible jeune qui ne renonce jamais à une expérience ». Depuis début novembre, au cinéma, à la télévision et sur le digital, ce jus a un visage, celui d’une actrice de dix-sept ans au caractère bien trempé : Lily-Rose Depp.

Fraîcheur française

Le film est réalisé par le Hollandais Johan Renck (les derniers spots de David Bowie, Lazarus et Black Star, c’est lui) qui, après le film Diamonds pour Cartier (fin 2015), n’hésite pas à retourner sur la coupole du Grand Palais pour nous livrer, comme Eugène Delacroix depuis le Louvre, La Liberté guidant le peuple. Une fraîcheur bien française, à l’écriture Instagram, qui libère en sus un énorme travail sur les mots. Le retour en force de la body copy, se réjouiront tous les publicitaires… Et pour tous, à nouveau en friche – vu l’âge de la demoiselle et ses moues –, du glamour.

 

Chanel et les stars

1965 : le mannequin Candice Bergen débute sa longue collaboration avec Chanel. Et entame en 1966 sa carrière de comédienne avec Sidney Lumet.
1968 : Lauren Hutton est N°5 sous le regard de Richard Avedon.
2006 : découverte par Claude Chabrol (Merci pour le chocolat), Anna Mouglalis est Allure sensuelle, photographiée par Dominique Issermann.
2007 : Keira Knightley, vingt-deux ans, devient l’égérie Coco Mademoiselle.
2015 : Kristen Stewart et Géraldine Chaplin incarnent Gabrielle Chanel dans un film de Karl Lagerfeld, Once and Forever.

1966 Ali Mac Graw by Jérome Ducrot1972-Catherine-Deneuve-by-Richard-Avedon
1966 : cinq ans avant Love Story, Jacques Helleu découvre Ali MacGraw,
assistante de l’immense Diana Vreeland, rédactrice en chef de Vogue USA.
1975 : Avedon offre à la plus belle femme du monde, Catherine Deneuve,
l’ovale de La Muse endormie de Brancusi.
1996-Carole-Bouquet-by-Patrick-DemarchelierPA1992_0118
1986 : Carole Bouquet  est N°5 sous la caméra de Ridley Scott.
Jacques Helleu la découvre avant Luis Buñuel.
1991 : Vanessa Paradis devient Coco
dans un film réalisé par Jean-Paul Goude.
2005 Nicole Kidman by Patrick Demarchelier for CHANEL Nr 52009 Audrey Tautou by Dominique Issermann for CHANEL Nr 5
2004 : Nicole Kidman  est N°5, filmée par Baz Luhrmann.2009 : Audrey Tautou  incarne N°5, filmée par Jean-Pierre Jeunet. Ses cheveux ont les reflets noirs des locomotives de Raymond Loewy ou ceux de la montre J12.
PA2016_01_0007_15
2016 : vingt-cinq ans après sa mère, Lily-Rose Depp  incarne
à nouveau le moineau (symbole de liberté) Chanel.
Mais cette fois-ci pour Chanel N°5 L’Eau.

Partager cet article

A lire aussi
parfums printemps 2024

Parfums : quoi de neuf ce printemps 2024 ?

Le parfum devient historique, une Maison renaît, la génération Z veut être riche et on enfile les nouvelles créations comme des pulls sur une peau nue. C’est tentant, déboussolant, addictif. On aime.

bon marché tous fadas

Bon Marché : tous fadas sur la rive gauche !

On l’attend chaque année avec impatience : l’installation estivale du Bon Marché sera en place à partir du samedi 27 avril. Et cette fois, c’est dans la cité phocéenne qu’on est conviés à prendre nos quartiers d’été.

louise bourgoin

Louise Bourgoin en perd son latin

Dans Bis Repetita, Louise Bourgoin incarne un professeur qui, lassé par le niveau de ses élèves, perd toute motivation pour enseigner, jusqu’au jour où son lycée lui propose de participer à un prestigieux concours de latin. Rencontre avec une comédienne pleine d’esprit.

Christophe Pelé

De parfums et de goûts

Rencontre inédite entre le chef doublement étoilé du restaurant Le Clarence, Christophe Pelé, et le parfumeur-créateur Jean-Michel Duriez, ancien nez de Patou et de Rochas, aujourd’hui fondateur de sa Maison de parfums.