Martin Margiela à Lafayette Anticipations

Infrarouge / Culture  / Martin Margiela à Lafayette Anticipations

Martin Margiela à Lafayette Anticipations

Infrarouge vous emmène au cœur de ce lieu artistique phare de Paris, qui accueille jusqu’au 2 janvier 2021 une exposition sur Martin Margiela, pape de la mode conceptuelle.

Peu connu du public parisien, Lafayette Anticipations est pourtant l’un des lieux artistiques phares de la capitale. Là, au coeur du Marais, trois étages et un rooftop, réhabilités par l’architecte hollandais Rem Koolhaas, accueillent des expositions – gratuites, c’est trop rare pour ne pas le souligner – et convoquent un tas d’artistes pointus et intéressants.

Trois grandes expositions et trois festivals pluridisciplinaires (art contemporain, design, musique, arts vivants) s’y déroulent chaque année ; organisés par la Fondation d’entreprise Galeries Lafayette et le Fonds de dotation famille Moulin.

« Collectionner n’est pas l’œuvre d’une vie mais de plusieurs, explique Guillaume Houzé, vice-président du Fonds de dotation Famille Moulin. Ma grand-mère Ginette Moulin et moi-même nous y sommes engagés en 2005 ; pour voir venir ensemble le monde qui nous entoure. Nourris par la passion de cinq générations pour les artistes, nous avons décidé d’inscrire ce dessein familial dans un projet d’intérêt général. »

L’idée est d’autant remarquable que l’écrin qui l’accueille est particulièrement réussi. Les présentations faites, poussons les portes de l’espace après un détour par la boutique où les fans de bibelots signés par des artistes trouveront leur bonheur. Après la très réussie exposition Surface Horizon de Jean-Marie Appriou et Marguerite Humeau, qui nous entraînaient dans un univers à la limite de l’heroic fantasy ; c’est au tour de Martin Margiela, le couturier belge multi-acclamé.

Martin Margiela, un ancien d’Hermès entre les murs de Lafayette Anticipations

Certes, avec Margiela, ça rigole moins, pape de la mode conceptuelle oblige. Mais le fer de lance des Six d’Anvers (le groupe de stylistes de l’Académie royale des beaux-arts d’Anvers), qui dirigea longtemps sa propre marque puis le prêt-à-porter femme d’Hermès, n’en possède pas moins un imaginaire aussi riche qu’austère.

En l’invitant dans les murs de Lafayette Anticipations, la commissaire de l’exposition, Rebecca Lamarche-Vadel, pose cette question : et si, avant d’être un couturier hors normes, Martin Margiela était un artiste ? (Un indice chez vous : la réponse est « oui ».) Margiela a ainsi conçu un labyrinthe géant (on entre dans l’exposition par la sortie de secours) où il dévoile quarante œuvres – installations ; sculptures ; collages ; peintures ; film – centrées sur le corps et la disparition.

Ainsi, certaines œuvres apparaissent et s’estompent selon les différents points de vue aménagés au fil de la visite. Comme lui, finalement, quasi invisible dans la presse et aux abonnés absents depuis son départ de chez Hermès en 2003. Son retour à Paris est une des meilleures nouvelles de l’automne.

Martin Margiela, du 20 octobre au 2 janvier. Lafayette Anticipations, 9 rue du Plâtre, 75004 Paris.

Lire aussi : Les Morozov investissent la Fondation Vuitton

À découvrir également