Paul Bert Serpette, un musée à ciel ouvert

Infrarouge / Culture  / Paul Bert Serpette, un musée à ciel ouvert

Paul Bert Serpette, un musée à ciel ouvert

À la recherche d’une sortie culture malgré le contexte ? Direction le marché d’antiquités Paul Bert Serpette à Saint-Ouen pour un voyage dans le temps.

Le marché de Paul Bert Serpette bénéficie, malgré la pandémie, d’une attractivité et d’un magnétisme exceptionnel. Quinze nouveaux marchands et stands ont pris place dans les allées du plus grand marché aux puces de Saint-Ouen. C’est très enthousiasmant ! Nous pouvons découvrir des stands dignes des plus grandes foires et nous émerveiller devant les pièces proposées par des marchands aux spécialités très diverses.

L’arrivée d’experts tant en pièces de mobilier classique ou XXe qu’en céramiques, sculptures en bronze et objets de décoration vient enrichir le plus grand marché d’antiquités au monde, pour le plus grand bonheur des chineurs et des collectionneurs.

Objets du désir

Parmi eux, une fratrie de passionnés de bronzes, Romain et Henri Hayat, fondateurs de Collection’s ; un trio flamboyant, Diane Châtelet, Jeff Régis et Gerald Watelet, pour Impossible Gallery et ses grands décors éclectiques ; ou encore Emmanuel Roucher et d’Éloïse Poirson, fondateurs de RAGE, qui varient les styles et les époques du XVIe au début du XXe dans le domaine de la peinture, du dessin et des objets de curiosité.

À noter que la plateforme digitale paulbert-serpette.com/en (en anglais ou en français) permet de rentrer directement en contact avec les marchands et de retrouver en ligne toutes les pièces des stands. On en profite et on chine !

paulbert-serpette.com

Lire aussi : Dingue du made in France

À découvrir également