alain baraton trophée gosset

Alain Baraton, « le jardinier de Versailles », 50e lauréat du Trophée Gosset

Alain Baraton a été désigné comme 50e lauréat du Trophée Gosset. « Le jardinier de Versailles », grand défenseur des arbres et militant pour la protection de la nature, succède à Stéphane Bern.

La rédaction

Depuis 1995, le Trophée Gosset met à l’honneur les défenseurs du patrimoine, matériel et immatériel. À l’occasion de la 27e édition, le jury décerne ce prix prestigieux à Alain Baraton, ardent défenseur de la nature et des arbres.

Connu comme « le jardinier de Versailles », il supervise les jardins du palais de Louis XIV ; du domaine national de Trianon ; et depuis 2009, les jardins du domaine de Marly.

Sur son temps libre, Alain Baraton plaide inlassablement la cause de la nature dans les médias ; notamment à travers La Main verte, sa chronique hebdomadaire sur France Inter, et ses interventions dans La Quotidienne, sur France 5. Ce sont tous ces engagements pour la protection des arbres et du patrimoine naturel qui ont mené le jury du Trophée Gosset à lui remettre ce prix. Il succède ainsi à Stéphane Bern, lauréat de l’édition 2021.

Un prix spécial remis à Pierre-Emmanuel Taittinger

Plus ancienne maison de vins de la Champagne, fondée il y a plus de 400 ans, Gosset développe une philosophie de partage et de transmission ; philosophie qui a donné naissance au prestigieux prix.

En cette 27e édition, le jury du Trophée Gosset rend hommage au travail de la mission de l’Unesco dans la protection de la singularité des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne (inscrits au patrimoine mondial depuis 2015), en remettant à son président, Pierre-Emmanuel Taittinger, un prix spécial pour son investissement.

« Le Champagne, c’est aussi le breuvage de la diplomatie, raconte Pierre-Emmanuel Taittinger. C’est celui qui célèbre les réconciliations, les succès, la paix revenue… Ça, c’est la dimension immatérielle du Champagne, que nous aimons mettre en valeur. »

champagne-gosset.com

 

Lire aussi : Vitalie Taittinger, la « gardienne du temple »

Partager cet article

A lire aussi
louise bourgoin

Louise Bourgoin en perd son latin

Dans Bis Repetita, Louise Bourgoin incarne un professeur qui, lassé par le niveau de ses élèves, perd toute motivation pour enseigner, jusqu’au jour où son lycée lui propose de participer à un prestigieux concours de latin. Rencontre avec une comédienne pleine d’esprit.

Christophe Pelé

De parfums et de goûts

Rencontre inédite entre le chef doublement étoilé du restaurant Le Clarence, Christophe Pelé, et le parfumeur-créateur Jean-Michel Duriez, ancien nez de Patou et de Rochas, aujourd’hui fondateur de sa Maison de parfums.