Anthony Bajon, né pour être comédien

Olivia de Buhren

Qui est-ce ?

Il y a un peu plus d’un an, Anthony Bajon remportait l’Ours d’argent à la Berlinale pour son rôle dans La Prière de Cédric Kahn, devenant à 23 ans le plus jeune lauréat de la compétition avec Leonardo DiCaprio. Désormais, il est l’une des plus prometteuses révélations du cinéma français.

Pourquoi fait-il l’actu ?

Pour son interprétation de Thomas dans le premier long-métrage d’Édouard Bergeon, Au nom de la terre. Le réalisateur, lui-même fils de paysan, s’est inspiré de sa propre histoire familiale pour imaginer ce scénario fort et sensible qui clame, à travers le récit tragique d’une famille, toute la détresse du monde paysan d’aujourd’hui.

Son petit plus ?

Son confident, l’acteur Djanis Bouzyani, évoque chez lui une « sensibilité presque féminine », avec une vision « romantique de l’amitié ». « Je me suis toujours senti différent », reconnaît Anthony Bajon. « J’ai toujours eu l’impression de vouloir autre chose que les gamins de mon âge. Être ultrasensible, pour le cinéma, c’est réellement cool. Un peu moins dans la vraie vie… »

Partager cet article

A lire aussi
cerf voiture chambord

Le cerf et la voiture

La voie royale : se rendre à Chambord en Porsche Taycan pour écouter le brame du cerf. Voici le récit matinal d’une rencontre entre deux seigneurs.

dubai restaurants

Dubaï, la ville des Mille et Une saveurs

La mégalopole de tous les records fait encore parler d’elle en devenant la première ville du Moyen-Orient répertoriée au guide Michelin. Tour d’horizon de cette nouvelle scène culinaire.