valmont venise

La Maison Valmont s’expose à Venise

La Maison Valmont possède cette singularité que son président est un artiste, et cela l’infuse d’un courant éminemment créatif. Rencontre avec Didier Guillon qui, depuis Venise, défriche le monde de l’art et de la beauté.

Catherine Jazdzewski

Bauhaus

« L’avant-gardisme de ce mouvement a bouleversé le monde. J’y ai toujours été sensible, notamment le travail de Josef Albers. La manière dont il a expérimenté, utilisé les matières, les formes et les couleurs a initié l’art optique. À partir de figures géométriques comme le carré, on peut créer des compositions infinies. Cela m’a inspiré cette saison. D’une part par la création d’une série de foulards en soie avec Rubelli, la Maison de soierie la plus prestigieuse de Venise, mais aussi pour notre coffret La Quintessence des Glaciers qui est un objet à collectionner. Pour la première fois, pour nos parfums Storie Veneziane, nous avons habillé la façade de la basilique Santa Maria della Salute, sur le Grand Canal à Venise, d’une toile publicitaire géante. Ce manifeste participera à la restauration de cet édifice religieux remarquable, comme nous l’avons fait pour les jardins du Redentore. »

Ego

Les artistes ont-ils un ego ? Comment celui-ci s’exprime-t-il ? « Les artistes sont en quête d’absolu, mais ils ne l’atteignent pas toujours. Ils interprètent dans leurs œuvres cette quête esthétique. Cela peut parfois prêter à polémique, comme Picasso qui est mis en cause en ce moment, par ma fille par exemple. Mais cela n’enlève rien à son talent. C’est cette recherche d’excellence, la sincérité des créateurs et leur mal-être que j’ai voulu montrer à la Fondation Valmont en faisant se confronter trois artistes : Carles Valverde, Vangelis Kyris et Anatoli Georgiev. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Fondation Valmont (@fondationvalmont)

Résidence

« Nous allons au printemps prochain à la Casa Maxence, à Barcelone. Elle sera la quatrième et dernière résidence Valmont en Europe. On y découvrira des œuvres que nous avons initiées avec Artigas, le céramiste de Miró. Nos résidences sont des lieux qui nous permettent d’apprendre le métier de l’hospitality. La pandémie a changé beaucoup de comportements. C’est là, par un dialogue avec les artistes, mais aussi avec nos clients, que nous réfléchissons à notre métier, aux nouvelles expressions de la beauté. La future résidence sera américaine, un ranch dans le Colorado ou le Montana. »

Maison

« Quand on est une Maison cosmétique comme la nôtre, on doit penser à notre distribution. Celle-ci est d’ailleurs en pleine mutation. C’est pourquoi nous avons créé nos Maisons Valmont. On y parle d’art et de beauté. L’art nous permet d’attirer, de rencontrer les jeunes générations, de nouer un autre lien avec elles, de construire notre avenir. Nous venons de secouer l’establishment suisse en mettant en scène une Mme Guillaume Tell dans notre Maison zurichoise. Vous la verrez bientôt dans notre Maison Valmont parisienne. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Valmont Cosmetics (@valmontcosmetics)

Création

« Je ne suis pas certain que l’art puisse influer sur la création cosmétique, mais il crée un dialogue, une complicité permanente entre Sophie Vann Guillon et moi-même. Nous devons sublimer nos soins avec de très belles formules et par des contenants qui sont leurs vecteurs esthétiques. Nous pouvons le faire, car nous sommes une entreprise indépendante. Nous n’avons pas d’autres contraintes que les challenges que nous nous fixons, et ceux-ci sont toujours voués à anticiper les attentes, le plaisir de nos clients, comme nous venons de le faire, je le répète, avec notre nouvelle collection La Quintessence des Glaciers. »

Exposition Ego à la Fondation Valmont – Palazzo Bonvicini, jusqu’au 25 février 2024. fondationvalmont.com

La Maison Valmont pour Le Meurice, 6 rue de Castiglione, 75001 Paris. Tél. :01 44 58 10 10.


Lire aussi : Didier Guillon, l’homme de Venise


Photo de Une : Fondation Valmont

Partager cet article

A lire aussi
soldeu

Pyrénées : Retour à Soldeu

Pour une vivifiante expérience pyrénéenne, versant Andorre, on prend ses marques à l’Hermitage Mountain Lodge, un chalet exclusif du Sport Hotel Hermitage, où l’authenticité règne en majesté. Sans oublier les bienfaits d’une pause au Spa Valmont.

jane de busset

Jane de Busset, la tradition a du bon

Pour redonner un coup de frais à votre visage, rendez-vous au centre d’esthétique Jane de Busset, rue Pasquiet dans le VIIIe arrondissement parisien. C’est le spot confidentiel des aficionados du grand ménage facial. La bonne adresse à se refiler entre copines.