restaurants janvier 2024 paris

Les restaurants à tester en janvier 2024 à Paris

Aux fermes résolutions les bonnes dégustations ! Puisque vous avez été sage cette année, Infrarouge glisse dans votre botte la liste des restos à tester sans tarder.

Jade Mahdavi

À table, le mot magique

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par A Table ! (@atable_paris7)

À l’instar du repas familial où presque tout se partage, c’est une nouvelle cantine haut de gamme qui s’installe dans le quartier Duroc. Une carte axée sur les circuits courts, une démarche écoresponsable concernant l’eau et l’énergie, voici un restaurant soucieux à la fois de son empreinte carbone et d’une gastronomie durable.

Pour cela, on fait face à un menu unique avec trois entrées à partager (pas de jaloux) suivies d’un plat à choisir entre une sélection de viandes, de poissons ou de propositions végétariennes, avant de finir sur une note sucrée, elle aussi à déguster à deux. L’expression « être à table » prend désormais tout son sens.

Carte : menu en 6 services à 49 €

À table, 28 rue du Général Bertrand, 75007 Paris. Tél. : 01 47 34 30 26. https://www.atable-restaurant.fr/

Pin-pan, la love story

C’est l’histoire d’amour entre la pizza emblématique de Buenos Aires et les célèbres Blossom Burgers. Les deux créateurs décidèrent de mettre en commun leurs savoir-faire respectifs afin de concevoir un lieu de street food argentine inédit. On y découvre des associations comme le Boca Burger : un potato bun moelleux, une viande de bœuf aplatie à la plancha, des poivrons marinés et une sauce chimichurri prête à en découdre, le tout parsemé de la fameuse mozzarella argentine.

S’ensuit le Chori Pin-Pan, la version retravaillée de l’emblématique sandwich de rue portègne, ou encore l’agneau effilochado, les achuras et l’asado veggie pour finir en beauté. Toutes ces petites recettes vécurent heureuses et eurent beaucoup de clients !

Carte : à partir de 12 €

Pin-Pan, 79 rue Taitbout, 75009 Paris. @pinpan_paris sur Instagram.

Boubalé, le chéri

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BOUBALÉ (@boubale.paris)

Grâce à ce surnom préféré des grands-mères ashkénazes, Assaf Granit ravive l’âme de la cuisine yiddish et présente ses mets peu connus sous un angle contemporain et festif. En alliant traditions culinaires d’Europe de l’Est et inspirations orientales, Boubalé est un trait d’union entre voyage et histoire. Un premier pain challah tout chaud arrive sur la table avant de déguster un kaved katzutz (foie de volaille) ou un saumon gravlax retravaillé à l’arak et aux pickles de moutarde.

On se prend chacun un Abigail’s Mantu (raviolis à l’agneau), puis on partage un kneidalach aux fruits de mer avec des matzo balls ou un goulash avec des gnocchis. On finit avec un véritable strudel ou la fameuse mousse au chocolat à l’huile d’olive et au gros sel.

Carte : environ 75 €

Boubalé, Hôtel Le Grand Mazarin, 17 rue de la Verrerie, 75004 Paris. Tél. : 07 81 45 41 58. boubaleparis.com


Lire aussi : Les restaurants méditerranéens pour oublier la rentrée


Auburn, all day long

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Auburn Paris (@auburnparis)

Du café matinal au petit verre du soir, Auburn est le cœur de la vie de quartier du côté d’Opéra. De coffee shop à bar à vin, cet antre de la douce rue Édouard VII nous offre sa terrasse ensoleillée, sa carte funky et light pour tous types de déjeuner ou dîner et permet de rassembler dans une atmosphère paisible tous ceux qui croisent son chemin.

Avec son intérieur littéraire et ses murs-bibliothèques, les amateurs de spectacle pourront se délecter d’un moment d’échange avant d’aller au théâtre de la même rue ou à l’Olympia. Quant aux habitants du quartier désirant un lieu calme, ils aiment se retrouver chez Auburn tout au long du jour.

Carte : environ 30 € pour le déjeuner

Auburn, 2 rue Édouard VII, 75009 Paris. Tél. : 06 98 32 58 15. ihg.com

Laurent, celui qui ne dort pas

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laurent Paris (@laurent_restaurant)

Dans le quartier résidentiel de l’Élysée dormait paisiblement un hôtel très particulier qui a fini par se réveiller sous la houlette de Paris Society. Encore un endroit incroyable où l’on ressent l’ambiance de ces petits salons parisiens – velours sourd et intrigant, éclairage à la bougie – tout en profitant de l’un des dîners des plus convoités de la capitale.

Un souffle nouveau, mais une âme intemporelle, c’est l’esprit du lieu comme celui de la carte. Grâce au chef Mathieu Pacaud, on redécouvre des classiques gastronomiques, mais avec une pointe de raffinement et d’audace, par l’entremise de ses amuse-gueules, terrines, marinades, hors-d’œuvre ou rôtisseries à partager, avant de finir par zieuter le chariot à desserts… Encore un pari réussi !

Carte : environ 100 €

Laurent, 41 avenue Gabriel, 75008 Paris. Tél. : 01 42 25 00 39. laurent.paris

Piccolino, le petit dernier

À l’angle de deux rues, dans un petit coin ensoleillé, s’est posé Piccolino. Inspiré de l’Italie des Pouilles et de la Sicile, son menu est une vraie mine d’or du terroir. On commence l’aventure avec une dégustation d’huiles d’olive, car cette denrée est peut-être la plus importante lorsqu’on parle de gastronomie italienne !

Viennent ensuite la panoplie des traditionnels vitello tonnato ou une mortadelle à la pistache, une série de pâtes à la mamma, un bon riz orzo à la figue fraîche, une milanaise croquante ou des tagliata de bœuf. Pas de chichis, c’est réconfortant, et encore plus quand on croise du regard le tiramisu ou le gianduiotto

Carte : environ 45 €

Piccolino, 16 rue Copernic, 75016 Paris. Tél. : 01 89 16 58 57. piccolinoparigi.fr

 

 

Disco Burgers, et que ça swingue !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Les Blancs Becs (@les_blancs_becs)

Partant du constat qu’on s’est tous déjà tachés à cause d’un burger un peu trop mou qui nous coulait dessus, Disco Burgers a décidé de courir à notre rescousse. Avec sa version ultra juicy et bien fournie, il nous offre l’expérience d’un burger de ouf, mais avec un pain scellé, lui donnant le look d’un 33 tours bien gonflé !

Et c’est sans parler de l’ambiance, full funky de la déco jusqu’à la playlist pour dévorer un Bee Cheese, un Italo Disco ou encore un Kool and the Lamb. Et s’il nous reste de la place, on continue sur notre lancée avec de la bonne burrata ou une petite part de cookie choco-café qui vaut le détour…

Carte : burger à partir de 10 €

Disco Burgers, 26 rue de Douai, 75009 Paris. @disco.burgers sur Instagram. 

Station Babines, tout schuss !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BABINES (@babines.paris)

Au sein de l’hôtel Le Grand Quartier se sont installés des chalets aux noms de stations iconiques où il est agréable de venir partager une fondue. Une belle tablée, un revêtement en bois, une odeur de fromage et des petits plaids poilus, on se croirait à Val-d’Isère, Crans-Montana ou Megève !

Au menu, une typique moitié-moitié que l’on peut agrémenter de truffes ou de morilles et accompagner d’une planche de charcut’, une poêlée de champignons ou encore des pommes de terre. C’est à la bonne franquette et au bon coup de fourchette !

Carte : environ 40 €

Station Babines, 15 rue de Nancy, 75010 Paris. Tél. : 06 45 97 04 01. babinesparis.fr


Lire aussi : Paris : nos adresses préférées pour se croire à la montagne


Bristol x Dom Pérignon, l’exceptionnel

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Bristol Paris (@lebristolparis)

Un orchestre à deux chefs, Éric Frechon pour la gastronomie et Vincent Chaperon pour la cave, une alliance plus qu’explosive pour mélanger deux arts de la cuisine. Avec minutie, ils ont développé un menu hors pair à déguster dans le jardin du palace.

Un dîner d’éloge et d’épanouissement sur des produits de qualité, justement associés et parfaitement harmonieux, c’est l’expérience culinaire à ne pas manquer jusqu’au 18 février.

Carte : dîner pour 2 à 6 personnes, 1 200 € par personne, uniquement sur réservation

Le Bristol, 112 rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris. Tél. : 01 53 43 43 00. oetkercollection.com

Le Chalet du Plaza Athénée, au patin

Si les aventures d’Éloïse au Plaza ont marqué votre enfance, il est temps de retrouver les souvenirs réconfortants du passé ! C’est tout à fait ce que propose pour la deuxième année consécutive le chef Jean Imbert au sein de la cour du palace.

Lors d’un dîner sur une grande tablée familiale, autour de la fondue et d’une carte de montagne, en groupe ou en petit comité, vous pourrez vous délecter d’un menu de piste de ski haut de gamme et profiter d’une heure de patin sur la patinoire de l’hôtel afin de vous dégourdir en fin de repas.

Carte : menu à partir de 200 €

Plaza Athénée, 25 avenue Montaigne, 75008 Paris. Tél. : 01 53 67 66 65. dorchestercollection.com

Jungle Palace, l’immersif

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par EPHEMERA (@ephemeragroup)

Avec son air d’Atelier des Lumières, cet endroit en immersion totale nous fait voyager le temps d’une soirée. Inspiré d’une jungle sauvage digne du film Avatar, c’est le coin parfait pour trouver un équilibre entre nature et technologie.

Au menu, on retrouve un choix également exotique avec des allocos croustillants, un ceviche coloré à la mangue et à la patate douce, ou encore le fameux tigre qui pleure. Et pendant que les petits seront en train de découvrir la végétation luxuriante, les grands pourront se délecter d’une crème brûlée à la piña colada.

Carte : environ 45 €

Jungle Palace, 12 rue de la Fidélité, 75010 Paris. ephemera-group.com


Lire aussi : Notre sélection de restaurants pour déjeuner à Paris


Photo de Une : © Fred Durantet

Partager cet article

A lire aussi
soldeu

Pyrénées : Retour à Soldeu

Pour une vivifiante expérience pyrénéenne, versant Andorre, on prend ses marques à l’Hermitage Mountain Lodge, un chalet exclusif du Sport Hotel Hermitage, où l’authenticité règne en majesté. Sans oublier les bienfaits d’une pause au Spa Valmont.

jane de busset

Jane de Busset, la tradition a du bon

Pour redonner un coup de frais à votre visage, rendez-vous au centre d’esthétique Jane de Busset, rue Pasquiet dans le VIIIe arrondissement parisien. C’est le spot confidentiel des aficionados du grand ménage facial. La bonne adresse à se refiler entre copines.