Une croisière de rêve en catamaran

Nous avons testé pour vous un périple maritime dans le plus luxueux des catamarans. Embarquement immédiat pour les enchanteresses îles grecques.

Rémy Dessarts

Nous sommes le 20 octobre, l’été est déjà loin, mais le port de l’île grecque d’Hydra affiche complet. Notre catamaran, qui vient de traverser le golfe Saronique après avoir quitté la marina d’Alimos au sud d’Athènes, doit effectuer une manœuvre délicate pour s’amarrer au quai réservé aux gros ferries. Un positionnement provisoire en attendant que des places se libèrent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dream Yacht France (@dreamyacht.fr)

Une fois le moteur coupé, nous enjambons la balustrade du bateau pour partir à la découverte des ruelles du village qui domine la mer. Le soleil brille ; le ciel est bleu azur ; les maisons bien refaites ; les bougainvilliers roses débordent sur les petites places : le charme de ce décor de carte postale opère immédiatement.

Le soir, nous partons dîner dans une taverne installée dans une cour, à l’abri du vent qui refroidit fortement cette soirée d’arrière-saison.

Catamaran tout confort

Quand nous regagnons le bateau, un verre de Metaxa, un cognac local servi par l’équipage, nous attend. Confortablement installés autour de l’imposante table, dans la continuité de la cuisine, nous laissons le temps filer avant de regagner nos six chambres situées dans les gros flotteurs du navire. Lit bien ferme de 140 ; salle de bains avec douche et WC ; Wi-Fi de bonne qualité ; mini-dressing… c’est le grand luxe.

On dort bien à bord du superbe voilier Bali 5.4, long de 54 pieds (16,4 mètres), qui multiplie par ailleurs les espaces de farniente – même si les ronflements venus de la cabine voisine démontrent que l’insonorisation n’est pas parfaite !

La journée du lendemain débute avec un petit déjeuner digne d’un palace : omelettes ; pâtisseries locales (aïe, les kilos !) ; fruits frais ; yaourt grec ; miel et confitures. Puis nous repartons en balade dans Hydra et effectuons une ultime séquence de shopping : les boutiques chics ne manquent pas sur ce site touristique.

Voguer de crique en plage

« Faire une croisière sur un bateau, c’est la meilleure façon de découvrir la terre », assure Loïc Bonnet, fondateur et patron de Dream Yacht Charter, le leader mondial des croisières en voilier ; qui a mis ce catamaran à notre disposition. Difficile de lui donner tort après trois belles journées passées à voguer de crique en plage ; de port en marina.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dream Yacht France (@dreamyacht.fr)

On se projette volontiers dans un séjour plus long sur un bateau offrant un tel niveau de confort, le top du top proposé par l’entreprise française partout où il y a des îles. Des Seychelles aux Cyclades en passant par les Maldives ; les Grenadines ou les Bahamas.

Combien ça coûte ? Autour de 25 000 € en haute saison avec un équipage de deux personnes. Mais six couples ou deux familles peuvent cohabiter sans se marcher sur les pieds.

Les prix sont plus bas pour un catamaran plus petit, mais offrant les mêmes prestations. 15 220 € par exemple en Martinique, du 7 au 14 janvier 2023, pour un Bali 4.5 (13,7 mètres) avec équipage (un skipper et une hôtesse) et doté de quatre cabines avec salle d’eau. La demi-pension est incluse.

Ou encore 18 096 € pour embarquer sur un Bali 4.8 (14,6 mètres) du 18 au 25 février 2023 aux Seychelles. Pour le prix, vous avez droit à six chambres avec douche et WC ; un skipper ; un cuisinier ; le petit déjeuner ; un repas par jour… et les plus belles plages du monde à volonté.


dreamyachtcharter.fr

Lire aussi : 48 heures à Hydra

Partager cet article

A lire aussi