Pénélope Leprévost, une cavalière au naturel

Infrarouge / Lifestyle  / Beauté  / Pénélope Leprévost, une cavalière au naturel

Pénélope Leprévost, une cavalière au naturel

Championne olympique par équipe de saut d’obstacles au JO de Rio, on a rencontré l’ambassadrice Esthederm au Longines Masters de Paris. Rencontre avec une femme qui ne manque pas d’élan.

 

Comment vous est venue votre passion pour l’équitation ?

J’ai rencontré les chevaux par hasard, quand un cirque s’est installé près de chez moi. Je devais avoir trois ans et je suis tombée en admiration devant un poney. Mes parents ne connaissaient pas du tout le monde du cheval, ils m’ont donc inscrit dans un centre équestre. Mon amour de l’animal a toujours été plus fort que mon amour de l’équitation. À l’époque, j’étais très timide. Pourtant, ma mère raconte que, une fois sur le poney, j’étais complètement transformée, à l’aise et déterminée, absolument sûre de moi.

Qu’est-ce qui est le plus agréable dans votre métier ?

Je vis chaque jour ma passion, c’est une chance incroyable. Non seulement je vis avec l’animal qui me rend heureuse depuis mon plus jeune âge, mais en plus le sport de haut niveau m’apporte l’adrénaline qui me fait vibrer.

Et le plus difficile ?

J’ai une fille de 14 ans, Éden, que je dois souvent quitter pour partir en compétition à travers le monde. Elle grandit et, comme elle-même monte à cheval, il lui arrive de m’accompagner. Mais quand ce n’est pas le cas, c’est un crève-cœur de m’éloigner d’elle.

à quoi ressemble une journée type d’une cavalière médaillée ?

Je commence ma journée par un café aux écuries vers sept ou huit heures du matin. J’en profite pour débriefer avec mon équipe sur les résultats du week-end passé, l’état de forme des chevaux… Puis je me mets à cheval le plus vite possible.

Vous allez participer au Longines Masters. Qu’est-ce que cette compétition représente pour vous ?

Le Longines Masters de Paris est une étape incontournable de la saison. C’est un concours magnifique, devant le public français qui me soutient, mais c’est aussi pour moi une étape chargée d’émotions puisqu’en 2011 j’y ai remporté mon tout premier Grand Prix 5*, le plus haut niveau dans notre sport, avec Mylord Carthago. Trois ans plus tard, pour son « départ en retraite », Mylord a fait ses adieux sur cette même piste.

Quel est le titre le plus prestigieux à vos yeux ?

J’ai toujours de nouvelles ambitions, alors j’espère qu’il est à venir. Cela dit, être médaillée d’or par équipe aux Jeux olympiques de Rio est un souvenir fantastique.

Avez-vous des projets ?

Être encore et toujours meilleure, tout simplement.

éloignons-nous du cheval. êtes-vous coquette ?

Je suis une cavalière mais avant tout une femme ! Même si je ne suis jamais très sophistiquée et maquillée, je tiens à mon image.

Vous êtes ambassadrice de la marque Esthederm. Quel est le produit fétiche de leur gamme ?

Sans hésiter, la crème Intensive Hyaluronic, qui pénètre instantanément et nourrit ma peau comme aucune autre !

Votre routine beauté pour commencer la journée ?

Simplicité et efficacité sont les maîtres mots : une bonne crème hydratante sur mon visage et mes mains, sans oublier un stick à lèvres. Quand j’ai le temps, une noisette de fond de teint.

Quel est votre secret pour garder une belle peau à toute épreuve ?

Hydrater, hydrater et encore hydrater. Je passe beaucoup de temps dehors, donc c’est primordial de nourrir ma peau qui doit affronter le soleil, le vent et le froid.

longinesmasters.com

Crème Intensive Hyaluronic au prix de 59 € les 50 ml

esthederm.com

À découvrir également