chocolat à paris

Le goût du chocolat à Paris

À Noël, impossible de faire l’impasse sur « le » ou, devrait-on dire, « les » chocolat(s). Et les chocolatiers s’en donnent à cœur joie pour nous entraîner dans leur univers artistique, ludique et gourmand.

Anne Debbasch

Par essence, le chocolat est le plaisir qui régale de 7 à 77 ans. Certains ne jurent que par le chocolat noir, plus puissant, plus élégant, plus adulte, d’autres par le chocolat au lait, plus régressif, certains même craquent pour le chocolat blanc sans oser avouer leur appétence pour ce carré fait de gras et de sucre. Mais ce qui compte avant tout, n’est-ce pas le plaisir ? En bonbons, en tablettes, en bûches, il se décline à toutes les sauces.

Cette année, les artisans de renom rivalisent d’audace et d’inventivité pour nous en mettre plein les yeux et les papilles. Coffrets luxueux, collaborations inédites, présentation ludique, retours aux sources… le chocolat reste définitivement l’irrésistible péché des fêtes et devient une véritable expérience artistique et sensorielle. À l’approche de Noël, tour de piste des créations qui feront leur petit effet le jour J !

À la découverte du chocolat à Paris

Sous le signe de la tradition Noël est l’occasion de découvrir la longévité de certaines Maisons et de se replonger dans la tradition. La plus ancienne chocolaterie de Paris, À la Mère de Famille, renoue notamment avec la chaussette de Noël à accrocher sur la cheminée garnie de ses papillotes de chocolat praliné, une proposition depuis longtemps remisée dans les souvenirs de nos grands-mères et qu’il fait bon redécouvrir en famille.

La chocolaterie Fouquet, quant à elle, devient Maison Louis Fouquet pour célébrer son fondateur chocolatier-confiseur et ses 170 ans d’artisanat. Pour lui rendre hommage, la Maison fait renaître son identité et réédite sa gourmande mascotte Ernest, l’écureuil protégeant sa noisette, que l’on retrouve sur chaque coffret de chocolat, à croquer sans modération.

Côté dessert, les amoureux de chocolat noir ne seront pas en reste chez Bernachon avec l’iconique éventail – biscuit léger aux amandes et ganache au chocolat noir – interprété en bûche addictive pour les 70 ans de l’entreprise familiale. Enfin, pour de petits plaisirs chocolatés à égrener à l’envi en attendant les fêtes, Jean-Paul Hévin imagine un coffret Grand Cru dans lequel il décline macaron, ganache et tablette, un trio indissociable pour découvrir le chocolat dans tous ses états. Trois bonnes raisons de craquer !

Pièces artistiques

Mais le chocolat ne s’arrête pas à la gourmandise. Dans le monde des chocolatiers, l’art est partie prenante et envahit les ateliers cacaotés, laissant les artistes chocolatiers nous faire vibrer. Ainsi, la pièce maîtresse de la collection de La Maison du Chocolat, éditée à une dizaine d’exemplaires, fascine. Nicolas Cloiseau, Meilleur Ouvrier de France et directeur de la création (qui nous a soufflé ses bonnes adresses), ne boude pas son plaisir lorsqu’il perce avec patience et technicité la matière pour réaliser une incroyable pièce Flocon de Neige.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Patrick Roger (@patrick_roger_off)

On la voudrait œuvre d’art impérissable, mais il vous faudra la croquer : 40 heures de travail manuel sont nécessaires pour réaliser un à un 31 flocons de tailles différentes ajourés de 1 880 perforations et composés de 300 éléments. 7,9 kg de chocolat et une œuvre inspirée de la rencontre avec Capucine Huguet, jeune designer-joaillière révélée pour son travail sur les Flocons de Neige et son étude des glaciers. Une pièce à réserver pour le réveillon de Noël ! Pour se mettre l’eau à la bouche, le chocolatier a pensé à tout avec sa bouchée flocon de neige à la géométrie parfaite. Un praliné réalisé au maïs, relevé d’une pointe de sel et enrobé de chocolat au lait pour un moment de pur plaisir.

Quand il est question d’art et de chocolat, impossible de ne pas se laisser emporter par l’univers de l’artiste sculpteur Patrick Roger et ses Baloons garnis d’iconiques allégories – bâtonnets d’amandes, oranges confites et raisins secs enrobés de chocolat. « Il s’agit de mon interprétation des boules de Noël, une représentation onirique de l’insouciance et l’idée de rise-up, évoquant l’émotion et l’élévation ressenties à la dégustation. » Et si on s’offrait une envolée multicolore de Baloons ? À partager ou à garder pour soi, ces créations à haut pouvoir addictif seront à mettre au pied du sapin !


Lire aussi : Valrhona ouvre son temple du chocolat à Paris


Photo de Une : © Thomas Dhellemmes

Partager cet article

A lire aussi
soldeu

Pyrénées : Retour à Soldeu

Pour une vivifiante expérience pyrénéenne, versant Andorre, on prend ses marques à l’Hermitage Mountain Lodge, un chalet exclusif du Sport Hotel Hermitage, où l’authenticité règne en majesté. Sans oublier les bienfaits d’une pause au Spa Valmont.

jane de busset

Jane de Busset, la tradition a du bon

Pour redonner un coup de frais à votre visage, rendez-vous au centre d’esthétique Jane de Busset, rue Pasquiet dans le VIIIe arrondissement parisien. C’est le spot confidentiel des aficionados du grand ménage facial. La bonne adresse à se refiler entre copines.