expos mars 2024 paris

Les expositions à voir en mars 2024 à Paris

Parce qu’une œuvre d’art n’existe qu’à partir du moment où elle est regardée, voici notre sélection des expos les plus affriolantes.

Fabrice Bourland

Apprentis explorateurs

Voici une opportunité unique de rejoindre l’équipe de l’égyptologue britannique Howard Carter qui, au début des années 1920, fit la découverte du trésor funéraire de Toutânkhamon et dénoua les fils du mystère entourant sa vie et sa mort. Au sein d’une reconstitution du mausolée du pharaon sur une surface de 3 000 m2, vous démarrez votre expédition depuis la tente du célèbre explorateur anglais.

Armé d’un plan du tombeau et d’énigmes à résoudre tout au long du parcours, vous traversez l’Antichambre, l’Annexe, puis la Chambre funéraire, où vous attend le précieux sésame pour accéder au trésor. Une aventure fantastique, ludique et pédagogique, qui ravira petits et grands !

Toutânkhamon, l’expérience immersive pharaonique aux Galeries Montparnasse. Plein tarif : 32 €. toutankhamon-experience.com

Le top du top

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par MEP (@mep.paris)

Artiste aux multiples talents – danseuse, styliste et sculptrice –, Lisa Fonssagrives (1911-1992) fut surtout le premier top-modèle de l’histoire, et en tout cas le plus grand mannequin de son époque. Fréquemment mise en avant dans Harper’s Bazaar et Vogue, elle a cumulé environ 200 couvertures pour les principaux magazines de mode.

En 1949, à l’âge de 38 ans, elle a même fait la une de Time. Avec près de 150 tirages réalisés des années 1935 à 1958 par 29 photographes – parmi lesquels des maîtres comme Horst P. Horst, Irving Penn, Louise Dahl-Wolfe ou encore Erwin Blumenfeld –, l’exposition offre un aperçu de l’âge d’or de la photo- graphie de mode, magnifié par une personnalité d’exception.

Lisa Fonssagrives-Penn – Icône de mode, jusqu’au 26 mai 2024 à la Maison Européenne de la Photographie. Plein tarif : 12 €. mep-fr.org

Les couleurs de la beauté

Première monographie consacrée à Paolo Roversi à Paris, l’exposition dévoile 50 ans de carrière et révèle comment le photographe italien s’est emparé de la mode pour créer une œuvre unique en son genre. Dès ses années d’apprentissage, le choix du studio, de la chambre grand format et du Polaroid définit la manière de travailler et l’esthétique de l’artiste, qui s’adapte au numérique avec succès.

Au fil des ans, Paolo Roversi cherche, invente son propre langage, accueillant les hasards et les accidents comme des opportunités de se renouveler. Réunissant des images inédites, des tirages Polaroid et des archives, cette expo retrace le parcours professionnel et artistique d’un photographe de mode exceptionnel. Une œuvre singulière, loin des courants éphémères, sur laquelle le temps n’a pas de prise.

Paolo Roversi, du 16 mars 2024 au 14 juillet 2024 au Palais Galliera. Plein tarif : 12 €. palaisgalliera.paris.fr

Faste et furieux

De la Belle Époque jusqu’aux Années folles, Paris continue plus que jamais d’attirer les artistes du monde entier. À la fois capitale au cœur de l’innovation et foyer d’un formidable rayonnement culturel, la Ville-Monde maintiendra ce statut en dépit de la recomposition de l’échiquier international après la Première Guerre mondiale, période pendant laquelle les femmes jouent un rôle majeur, trop souvent oublié.

Inédite et ambitieuse, cette exposition fait ressortir les ruptures et les géniales avancées, tant artistiques que technologiques, de cette période fascinante. À travers la mode, le cinéma, la photographie, la peinture, la sculpture, le dessin, mais aussi la danse, le design, l’architecture et l’industrie, elle nous donne à vivre et à voir la folle créativité de ces années 1905-1925.

Le Paris de la modernité, 1905-1925, jusqu’au 14 avril 2024 au musée du Petit Palais. Plein tarif : 15 €. petitpalais.paris.fr

Entrée en matières

Attiré par la puissance suggestive de la transparence, Yves Saint Laurent s’empare, dès les années 1960, des matières comme la mousseline, la dentelle ou le tulle. Pendant ses 40 années de création, tel un leitmotiv, la transparence revient régulièrement, parfois associée à des broderies ou des tissus opaques. S’appuyant sur le pouvoir des matières, cette exposition explore le regard d’YSL au plus près de ses liens au corps et à la nudité revisitée.

Parmi la quarantaine de pièces textiles présentées se retrouvent des créations iconiques, à l’instar de la première blouse seins nus du printemps-été 1968 ou de la Nude Dress, ainsi que des pièces inédites, pour certaines issues des collections Saint Laurent Rive Gauche.

Yves Saint Laurent : Transparences, le pouvoir des matières, jusqu’au 25 août 2024 au musée Yves Saint Laurent Paris. Plein tarif : 10 €. museeyslparis.com

Van Cleef & Arpels et le Japon

Le pays du Soleil-Levant, source constante d’inspiration depuis les années 1920 pour la Maison de haute joaillerie, se dévoile dans cette exposition, soulignant les échanges artistiques et techniques entre l’Extrême-Orient et l’Occident chez Van Cleef & Arpels. Outre de précieux documents d’archives, 30 pièces réalisées entre 1923 et 2012 et issues de la collection patrimoniale sont ainsi présentées au 20, place Vendôme.

Van Cleef & Arpels et le Japon : une rencontre artistique, jusqu’au 17 juin 2024 à la Galerie du Patrimoine, 20, place Vendôme. Entrée libre. vancleefarpels.com


Lire aussi : Van Cleef & Arpels, un labyrinthe végétal à l’hôtel d’Evreux


Photo de Une : Détail d’un coffret peint découvert dans l’Antichambre. Le pharaon sur son char défait une pile d’ennemis, des gens du Proche-Orient qui s’entassent dans tous les sens devant l’attelage. © Francis Barria

Partager cet article

A lire aussi
week-end en europe

Où partir en Europe le temps d’un week-end ?

Après une semaine harassante, rien de mieux que de partir pour mettre son cerveau en mode « repos » et « évasion ». Voici notre sélection de séjours en Europe, à quelques heures max de la capitale. Profitez bien !

Olympiae 2024

On a testé pour vous Olympiae 2024

Pour fêter les Jeux olympiques qui se tiendront cet été à Paris, les clubs de sports s’amusent à imaginer des cours qui mixent plusieurs disciplines. On a testé Olympiae 2024 à L’Usine Saint-Lazare.

L’univers très arty de la Maison Glenfiddich

En donnant carte blanche au collectif Obvious, qui développe des algorithmes générateurs d’œuvres d’art, la Maison de whisky Glenfiddich met une nouvelle fois les artistes à l’honneur et nous propose un regard nouveau sur ses savoir-faire. Explication avec Lauriane Curci, Head of Marketing & Cultural Partnerships au sein de Glenfiddich France.