restaurants paris avril 2023

Restaurants : les adresses à tester à Paris en avril 2023

Avec le retour des beaux jours et des longs week-ends, on prend enfin le temps de se détendre. Mais n’est-il pas encore plus agréable de parler de la vie et de ses futures vacances devant une assiette, un verre à la main ? Laissez-vous guider !

Jade Mahdavi

Le Perchoir, escapade iodée

Le Perchoir Ménilmontant accueille Alice Arnoux pour une collaboration inédite autour des poissons et crustacés oubliés. Grâce au menu unique, nous voilà portés par le rythme de la marée et des créations audacieuses de la cheffe le temps d’une soirée, et ce jusqu’en juin.

Petites tables, septième étage, décoration simple éclairée à la bougie, on a tout le temps de se concentrer sur les trouvailles de la pêche du jour, sans cesse twistées en cuisine afin de créer des alliances peu communes et pourtant si fortes de caractère ! On retrouve ici toute la fraîcheur de la mer, une belle escale maritime et revigorante pour l’arrivée des temps chauds.

Carte : menu unique à 85 €

Le Perchoir, 14 rue Crespin du Gast, 75011 Paris. @leperchoirmenilmontant sur Instagram.

Chimère, haut chic, bas choc

Dans un décor tout droit sorti des années 1970, on retrouve une néo-brasserie wannabe-rétro où la cuisine forme un tout avec son environnement. Cuisson à la braise oblige, on se chauffe le palais tandis que la déco nous enflamme à coup d’inspiration vintage.

Au menu, charcuteries et fromages à partager façon bistrot, des petites assiettes bien assaisonnées pour une mise en bouche explosive qui précède la fameuse courge rôtie, les généreuses bucatini ou encore les viandes à la braise – échine de porc ou faux-filet de bœuf. Chaud devant ! Et on termine tout ça à grand coup de pavlova ou de panna cotta.

Carte : environ 55 €

Chimère, 22 rue du 4 septembre, 75002 Paris. Tél. : 01 44 90 91 94. @chimere_4septembre sur Instagram.

Hôtel Dame des Arts, nouvelle recrue de l’Odéon

C’est la nouvelle adresse du VIe arrondissement qui va faire chavirer n’importe qui à l’arrivée des beaux jours. Non seulement ce petit hôtel est absolument charmant, avec ses chambres signature offrant depuis leur balcon une vue sur les toits de Paris, mais en plus il renferme un restaurant incroyable.

Ici, on découvre sur la terrasse la cuisine raffinée et gourmande d’un chef mexicain, mais mâtinée d’une certaine french touch. Ribs de maïs, tostada de thon rouge, champignons au mole de cacahuètes, joue de bœuf en tortillas ou encore les succulents churros à la crème praliné-noisette, il y a de quoi se faire plaisir. Après le dîner, on grimpe sur le rooftop pour continuer la fiesta à l’aide d’un Spritz des Dames que l’on n’est pas près d’oublier !

Carte : environ 65 €

Hôtel Dame des Arts, 4 rue Danton, 75006 Paris. Tél. : 01 81 69 00 60. @damedesarts sur Instagram. 

Nhome, nouvel antre gastronomique

On pousse la porte et, tout à coup, on se retrouve dans une taverne intimiste à la table unique et aux effluves enivrants. Voici la première expérience sédentaire de Matan Zaken, ce chef aux multiples expériences gastronomiques. Ici, on partage son sens de l’accueil et de la fête, mais surtout on profite de sa créativité culinaire.

Entourés d’une brigade soigneuse, attentionnée et talentueuse, on se fait rapidement embarquer par une cuisine d’instinct, un style décomplexé, souvent inspiré de la spontanéité anglo-saxonne. Si le menu varie chaque semaine en fonction des produits et des envies, on remarque cependant une vraie recherche dans les recettes, aussi bien pour l’association des goûts, des mets et des vins que pour la manière dont il faut déguster le plat. Une expérience du début à la fin dont on ressort avec un énorme sourire aux lèvres.

Carte : menu à partir de 105 €

Nhome, 41 rue de Montpensier, 75001 Paris. Tél. : 01 89 33 48 43. @nhomeparis sur Instagram. 

A.Lea, rien au hasard

Voici une adresse fraîchement ouverte dans le quartier Lamarck-Caulaincourt qui ne laisse place qu’à l’audace. Dans une rue apparemment calme se cache une tempête culinaire qui vous transporte au cœur du terroir.

Avec une cuisine de saison, des produits sélectionnés chez les meilleurs artisans et fournisseurs ainsi qu’une maîtrise des associations et de la gourmandise, comment résister au charme de cette nouvelle cuisine française ? Un menu qui varie : une viande, un poisson, un plat végétarien, tout y est. Il ne manque plus que vous !

Carte : menu entrée/plat/dessert à 24 € pour le déjeuner

A.Lea, 39 rue Lamarck, 75018 Paris. Tél. : 01 81 69 96 93. @alea_restaurant sur Instagram.

Hôtel La Fantaisie, home run

Dominique Crenn, la cheffe triplement étoilée aux États-Unis, vient secouer Paris en prenant les commandes du restaurant du tout nouvel hôtel La Fantaisie, dans le IXe arrondissement. Restaurant, bar, rooftop, jardin, on retrouve notre superstar à tous les étages de cette maison bucolique.

À l’image green du cadre dans lequel s’inscrit le bâtiment, Dominique Crenn nous présente sa philosophie zéro déchet, zéro plastique : une table autour de la nature, inspirée de ses expériences franco-californiennes. Yeah, baby, she’s got it !

Hôtel La Fantaisie, 24 rue Cadet, 75009 Paris. Tél. : 01 55 07 85 07. @lafantaisieparis sur Instagram.

La Chambre bleue – Maison Delano, l’ouverture printanière

Le premier hôtel Delano ouvre enfin ses portes en Europe et a choisi Paris comme première destination. Depuis le 1er avril, vous pouvez venir découvrir La Chambre Bleue, le restaurant en terrasse inspiré de l’œuvre de Pablo Picasso. Pendant cet instant d’évasion, vous profitez aussi bien d’un dîner en plein air que d’un sublime cocktail en fin de soirée au Delano Bar.

La Chambre Bleue – Maison Delano, 4 rue d’Anjou, 75008 Paris. Tél. : 01 83 96 88 88. @lachambrebleueparis sur Instagram.

Dar Mima, une histoire de famille

Si les contes des Mille et une Nuits étaient à réactualiser, on y raconterait sûrement cette improbable rencontre entre Jamel Debbouze, sa mère et le groupe Paris Society. Histoire d’amour et de famille, cette idée de restaurant en plein cœur de l’Institut du Monde arabe prend tout son sens lorsqu’il s’agit de faire découvrir le savoir culinaire de la maman de l’acteur. Un bel hommage à ses racines, dans un lieu rempli de culture et construit dans une atmosphère orientale.

On y découvre des plats de partage, comme la salade zaalouk, la fattouche, la pastilla, le tajine ou encore l’inimitable couscous, tout cela préparé avec le plus grand soin au feu de bois. Après dégustation de ces assiettes solaires, place à l’ambiance musicale aux sonorités orientales. On passe un moment aussi enjoué et chaleureux que délicieux. Merci Mima !

Carte : environ 75 €

Dar Mima, 1 rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris. Tél. : 01 85 14 79 25. @darmima_restaurant sur Instagram.

Lolo Bistrot, nouvelle cantine

Vous avez adoré Lolo Cave à Manger ? Dans ce cas, il ne serait pas étonnant que vous deveniez membre régulier du Lolo Bistrot, le premier « vrai » restaurant du duo de choc Christophe Juville et Loïc Minel. Dans un esprit plus tamisé, au comptoir ou autour de petites tablées, on vous sert une cuisine généreuse et gourmande, composée de recettes dont vous n’auriez pas idée tout seul.

Si la carte évolue en fonction des envies du chef, on retrouve néanmoins quelques classiques de la maison comme le scotch egg – une recette anglaise qu’il remanie à sa manière –, de la pasta comme vous n’en avez jamais vu, un poisson ou une viande avec son petit twist « loloesque » et, pour finir, la fameuse tarte caramel et bleu Stilton. Le tout avec une bonne bouteille conseillée par les soins de Lolo lui-même. Que demander de plus ?

Carte : environ 50 €

Lolo Bistrot, 54 rue du faubourg Poissonnière, 75009 Paris. Tél. : 01 53 62 95 68. @lolobistro sur Instagram.

Café de la paix, le très célébré

160 ans, ce n’est pas rien, et ça se fête ! Pour l’occasion, le Café de la Paix fait peau neuve et revient sur toute son histoire et son passé culinaire. Mythique nom de la gastronomie française, on peut y retrouver aussi bien les grands classiques, comme la fameuse soupe à l’oignon, mais également le menu spécial des 160 ans, qui remet au goût du jour les recettes d’hier.

Consommé de volaille « Sévigné », pavé de turbot sauce « Granvillaise » ou encore riz au lait « Impératrice » à la rose, tels sont les noms emblématiques proposés pour cette célébration. Le tout accompagné de champagne, c’est the life of the party !

Carte : menu 160 ans à 92 €

Café de la paix, 5 place de l’Opéra, 75009 Paris. Tél. : 01 40 07 36 36. @cafedelapaixparis sur Instagram. 

Painn, ça cocotte

Voici une boulangerie avec un principe bien à elle : la cuisson ne se fera qu’en cocotte ! Chez Painn, on retrouve une farandole de spécialités boulangères : du pain, des croissants, des pains au chocolat ou encore des brioches cuites à cœur grâce à une technique spécialement développée dans des cocottes Le Creuset. La crème de la crème !

Painn, 10 rue du four, 75006 Paris. @painn.paris sur Instagram.


Lire aussi : Restaurants : les nouveaux étoilés Michelin 2023 à tester à Paris

Partager cet article

A lire aussi
Olympiae 2024

On a testé pour vous Olympiae 2024

Pour fêter les Jeux olympiques qui se tiendront cet été à Paris, les clubs de sports s’amusent à imaginer des cours qui mixent plusieurs disciplines. On a testé Olympiae 2024 à L’Usine Saint-Lazare.

L’univers très arty de la Maison Glenfiddich

En donnant carte blanche au collectif Obvious, qui développe des algorithmes générateurs d’œuvres d’art, la Maison de whisky Glenfiddich met une nouvelle fois les artistes à l’honneur et nous propose un regard nouveau sur ses savoir-faire. Explication avec Lauriane Curci, Head of Marketing & Cultural Partnerships au sein de Glenfiddich France.

parfums printemps 2024

Parfums : quoi de neuf ce printemps 2024 ?

Le parfum devient historique, une Maison renaît, la génération Z veut être riche et on enfile les nouvelles créations comme des pulls sur une peau nue. C’est tentant, déboussolant, addictif. On aime.

bon marché tous fadas

Bon Marché : tous fadas sur la rive gauche !

On l’attend chaque année avec impatience : l’installation estivale du Bon Marché sera en place à partir du samedi 27 avril. Et cette fois, c’est dans la cité phocéenne qu’on est conviés à prendre nos quartiers d’été.