Florence Cane aime le beau et le bon pour Milouin

En octobre dernier, elle lance la première e-plateforme multimarques et lifestyle dédiée au monde de la cuisine et de la gastronomie. Elle veut faire de Milouin la référence dans l’art de la table stylée. Nous avons découvert et aimé. Rencontre avec une entrepreneuse ambitieuse.

Olivia de Buhren

Quel est le concept de Milouin ?

Milouin est le e-concept store du beau et du bon pour la table et la cuisine. J’y ai réuni les manufactures et artisans de talent rencontrés au long de mon parcours dans la gastronomie. Cette initiative nous permet de soutenir ces savoir-faire incroyables, souvent méconnus et en tension, et de donner la possibilité à tous d’acheter, sur un seul et même site, de la poutargue ; des couteaux professionnels ; une nappe de fête tissée dans les Vosges ; une photo monumentale de homard ; une trancheuse à jambon ou encore une heure d’expérience sur un sujet thématique. Le tout, accompagné de deux ou trois infos intéressantes sur chaque produit !

Florence Cane (Crédit photo : Stéphane de Bourgies)

Quel est son modèle économique ?

Milouin propose déjà près de 1 000 références parmi une quarantaine de partenaires, mais nous n’avons aucune limite ; si ce n’est celle de la qualité. Kaviari, Marcolini, Perceval, Raynaud, Garnier-Thiebaut… tous ces grands noms sont présents à nos côtés. Chez chacun d’entre eux, je sélectionne ce qui me plaît le plus ; puis nous vendons au même prix que sur leurs propres plateformes. Une fois les articles livrés à domicile, nous prenons une commission sur le chiffre d’affaires généré, tout simplement.

De qui ou de quoi vous êtes-vous inspirée ?

Je trouve mon inspiration partout, dans les nuages comme dans la peinture, et je fais confiance à mon instinct… Natalie Massenet (Net-a-Porter), pour la qualité du service rendu et l’envergure mondiale de son entreprise, et Colette Rousseaux (Colette), pour sa liberté de curation et les choix indépendants qu’elle a toujours su affirmer à travers sa boutique, sont deux femmes entrepreneuses qui ont accompli un travail admirable.

Comment sourcez-vous vos produits ?

J’ai commencé par ce que je connaissais. J’ai passé 20 ans auprès des plus grands chefs du monde à courir la planète près de 200 jours par an. Cela m’a offert la chance d’avoir une grande connaissance des produits, des fournisseurs et des savoir-faire de grande qualité. Ensuite, je source au quotidien, en lisant beaucoup, en visitant, en me baladant, en rencontrant, en échangeant et en restant toujours attentive aux jolies choses qui me sont offertes par la vie.

Le produit qui marche le mieux ?

Les coffrets d’ustensiles Milouin x De Buyer fonctionnent très bien ! Le fait d’avoir sélectionné le meilleur de l’équipement professionnel pour l’offrir aux particuliers facilite beaucoup la vie. Et, évidemment, les produits de gastronomie sont aussi sur le devant de la scène dans les ventes, du fait de leurs qualités gustatives et de la facilité d’assortiments que nous proposons : on choisit un aliment principal (une burrata) et, en un clin d’œil, on trouve ses accessoires fondamentaux (une huile d’olive ; une fleur de sel ; un poivre noir…). Ça change tout !

De quoi ne pouvez-vous pas vous passer sur une table ?

Pour moi, la table est un lieu de fête, un espace dédié à la mise en scène. Je distingue ainsi la table du quotidien – simple et familiale, qu’un bouquet de fleurs stabilisées ou une belle nappe magnifie – de la table de réception, amicale et plus sophistiquée, où, là, j’aime jouer avec les beaux objets, des curiosités comme une vanité en cristal lorrain ou un trompe-l’œil gastronomique en tissu, et avec les couleurs pour laisser sa place à un certain désassorti décomplexé.

milouin.com et sur Instagram @milouin_com

Partager cet article

A lire aussi