Mordues de vins !

Elles sont trentenaires, débordent d’énergie et ont choisi de consacrer leurs vies professionnelles au vin, si ce n’est leur vie tout court.

Anne-Charlotte Genet

Propriétaire et brand ambassador, domaine Charles Joguet à Chinon

Elle aurait pu consacrer sa vie aux chevaux, elle a préféré le vin. « J’avais le choix de m’impliquer sur le domaine ou pas. Mais par amour du beau, du bon et de la culture française, j’ai suivi l’appel du vin. C’est un produit qui rime avec partage et transmission. » Chargée d’incarner le vin le plus renommé de Chinon à travers le monde, elle savait qu’on l’attendrait au tournant. « C’est beaucoup plus simple de m’exprimer à des milliers de kilomètres que localement. » Pour asseoir sa légitimité, elle a travaillé d’arrache-pied, passé des diplômes et repensé l’organisation du domaine de fond en comble. Vraie force tranquille, sa rigueur lui a permis de s’imposer dans le décor. Fervente ambassadrice de la Loire, elle a ouvert récemment un bar à vins à Chinon. Une politique des petits pas qui se révèle gagnante !

charlesjoguet.com

Sans titre-2

Athénaïs de Béru

Propriétaire et vigneronne, château de Béru à Chablis

De la banque d’affaires à la vigne, de Paris à Chablis, le pari était osé ! Ajoutez à cela le fait d’être une femme jeune dans un monde d’hommes – disons-le – un peu matures… Ce n’était pas gagné d’avance. Pourtant, depuis qu’elle a repris l’exploitation du château de Béru en 2006, Athénaïs fait preuve d’une telle pugnacité qu’elle produit aujourd’hui les vins les plus en vue de l’appellation. Rien ne lui échappe. « Je recherche sans cesse la culture la plus appropriée dans mes vignes, le bien-être de mon équipe, la meilleure présentation de mes étiquettes… » La force d’être une femme réside dans cette approche transversale. Au-delà de sa volonté de fabriquer des grands vins, elle souhaite défendre et enrichir son terroir. « L’instinct maternel et protecteur des femmes s’applique également à notre Terre. »

chateaudeberu.com

athé

Etheliya Hananova

Propriétaire et sommelière du restaurant Comice (1 étoile au Michelin) à Paris XVIe

Issue d’une famille de restaurateurs russes, elle a le sens de la convivialité chevillé au cœur et au corps. Rien ne la prédestinait pourtant à se spécialiser dans la sommellerie. « Au départ, je trouvais le vin assez austère et ennuyeux. Mais, dès lors que j’ai voyagé dans le vignoble à la rencontre des femmes et des hommes qui le font, j’ai compris que c’était un produit vivant et humain. » Elle a le don de mettre des visages sur des noms de domaines, de crus, de parcelles… et donc d’éviter soigneusement les commentaires stéréotypés lors d’une dégustation. Elle souhaite que les convives se sentent comme chez eux et passent un moment privilégié. Un accueil aux petits oignons digne de la meilleure des mamans. Chez Comice, rien n’est laissé au hasard et, pourtant, tout semble si naturel : ce subtil équilibre est-il la clé des vins qui nous procurent les plus belles émotions ?

31, avenue de Versailles, 75016 Paris. Tél. : 01 42 15 55 70. comice.paris

etheliyahananova Virgile Gesbert – delaVigne @_delavigne

Les femmes et le vin, quelques chiffres clés

• 1/3 des œnologues sont des femmes.

• 30 % des chefs d’exploitation viticoles sont des femmes.

• 1/4 des sommeliers sont des sommelières.

• Ordre de préférence des robes des vins préférées par les femmes : rouge, rosé, blanc.

Plus de découvertes sur :

www.de-la-vigne.com

insta : @_delavigne_

Delavigne_logo

À découvrir également