Peyrassol, le goût de bien vivre

Qui n’a jamais rêvé d’un lieu alliant l’art, le vin et la gastronomie ? Au cœur de la Commanderie de Peyrassol, fondée par l’ordre des Templiers, l’art de vivre à la provençale prend tout son sens.

Olivia de Buhren

Quand vous découvrez pour la première fois ce lieu unique, vous êtes tout d’abord ébloui par l’ancien petit hameau du XIIIe siècle merveilleusement restauré. Puis le souffle se coupe quand vous plongez vos yeux dans le paysage hypnotisant qui vous entoure : 850 hectares, dont 92 de vignes, soigneusement protégés au milieu des contreforts du massif des Maures.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Peyrassol (@peyrassol)

La renommée du site a traversé les siècles grâce à la qualité de son terroir. Cette réputation, la Commanderie de Peyrassol la doit aussi au respectueux travail des paysagistes ; chefs de culture de la vigne ; chefs restaurateurs… qui participent tous à son embellie.

Associer vin et art contemporain

Depuis 2001, ce fleuron du patrimoine provençal a franchi une nouvelle étape de son histoire. Philippe Austruy, son propriétaire, lui a redonné vie en y insufflant ses deux passions : le vin et l’art contemporain. Tandis que le vignoble a été entièrement restructuré, de nouvelles acquisitions ont été faites au sein de la Collection Philippe Austruy ; un espace d’exposition temporaire de 200 m2 a été créé ; une résidence d’artiste pérenne a vu le jour ; le parc et ses sculptures ont été totalement métamorphosés… L’ensemble fait de ce hameau une adresse incontournable de la création contemporaine en Provence.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Peyrassol (@peyrassol)

L’année 2022 confirme cette nouvelle impulsion. La bonne maîtrise du vignoble permet au domaine d’achever aujourd’hui sa conversion en agriculture biologique. Les cuvées seront désormais étiquetées « vin bio » ! Ce sens des responsabilités s’étend aussi à l’élevage des animaux et au maraîchage, à travers la ferme biologique dont tous les produits alimentent les tables des restaurants.

L’artiste italien Michelangelo Pistoletto aux commandes

Fort de sa passion pour l’art, le propriétaire a convié différents artistes et galeristes – dont Lorenzo Fiaschi, de la Galleria Continua ; l’expert d’art Georges de Jonckheere ; Mathilde Marchand, responsable de la Collection Philippe Austruy – afin de réfléchir et croiser leurs regards. Ils décident alors de raconter l’humanité d’hier et d’aujourd’hui à travers des œuvres d’art.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Peyrassol (@peyrassol)

Jusqu’au 1er novembre, place à l’Italien Michelangelo Pistoletto. L’artiste dévoile l’une de ses toutes dernières séries, où il s’intéresse à l’humanité dans ce qu’elle a de plus essentiel.

Commanderie de Peyrassol, Chemin de Peyrassol, RN7, 83340 Flassans-sur-Issole. peyrassol.com

Trois questions à Michelangelo Pistoletto

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Peyrassol (@peyrassol)

Figure majeure du mouvement artistique Arte Povera, l’artiste conçoit depuis les années 1960 des œuvres réflexives qu’il désigne des « quadri specchianti », des « tableaux miroirs ».

Comment est née l’idée de cette série « Messanudo » ?

« Messanudo » (« mise à nu ») est une série initiée avant l’épidémie de covid, à l’été 2019, et finalisée à l’hiver 2020. Elle est née d’une réflexion sur la société actuelle où règne l’égoïsme au détriment des enjeux collectifs comme la protection de l’environnement. Le terme de « messanudo » est à entendre au sens propre afin de dépouiller les hommes de ce défaut.

Pourquoi avez-vous pris le parti de recréer Adam et Ève ?

Il faut penser à notre rapport au corps. J’ai voulu souligner un manque dans nos relations interpersonnelles. Nous sommes dans une sorte de jardin d’Éden où la nudité serait comme un synonyme de l’innocence retrouvée.

En quoi le Domaine de Peyrassol est-il le bon endroit pour proposer cette série ?

Peyrassol est un site bucolique, naturel et protégé. C’est selon moi le lieu idéal pour incarner cette célébration d’un retour à la nature. Chaque tableau interpelle, à travers son reflet, et réactive la mémoire.

Série « Messanudo », en partenariat avec la Galleria Continua, jusqu’au 1er novembre 2022.

Crédit photo de Une : Christophe Goussard.

Lire aussi : Changer d’air pour le week-end

Partager cet article

A lire aussi
adresses week-end lyon

48 heures à Lyon

Bercée par le Rhône et la Saône, Lyon combine nature, design et histoire et enchaîne les ouvertures d’adresses branchées écofriendly.

48 heures chrono à Anglet

Vous n’avez pas le temps de partir faire un road-trip à Los Angeles ? Direction Anglet, la « petite Californie française » !