Mareva Galanter, ses bons spots à Tahiti

Infrarouge / Interviews  / Mareva Galanter, ses bons spots à Tahiti

Mareva Galanter, ses bons spots à Tahiti

Ambassadrice de Coral Gardeners à Moorea, Mareva Galanter nous donne ses good tips pour un séjour de rêve au bout du monde.

Quelle est la vocation de Coral Gardeners ?

Sur l’île de Moorea, à 15 kilomètres de Tahiti, Titouan et sa bande de potes ont créé une association de défense des océans qui s’appelle Coral Gardeners. Ils ont grandi sur les îles de Polynésie et ont une relation privilégiée avec l’océan et le lagon. Ils ont constaté que les coraux meurent petit à petit. Leur objectif : repeupler le récif en plantant du corail, des boutures de coraux qu’ils confectionnent et qu’ils font grandir comme dans une pépinière (ils appellent cela une coral nursery) pour ensuite les planter directement sur le récif. Leur devise : « Let’s save the reef » (« Sauvons le récif ») !
coralgardeners.org 

Qu’aimes-tu à Tahiti ?

Je suis née à Tahiti. C’est l’île où tout se passe. Mais aujourd’hui, c’est l’île de Moorea qui me touche. Ma famille s’y est installée. J’aime sa beauté, son côté très sauvage, et puis la montagne et les lagons.

Comment te sens-tu là-bas ?

Je suis sereine, revigorée, ancrée dans la nature et dans mes racines. Je me ressource. Le mana, c’est une force spirituelle, propre à la Polynésie, que je ressens quand j’y suis.

Quelles sont les activités à pratiquer ?

Selon les envies de chacun, on peut planter du corail, plonger sur l’île de Fakarava ou de Rangiroa, organiser de belles randonnées vers le mont Aorai ou le refuge de la Maroto à Tahiti ou encore visiter les plantations de vanille de Tahara’a.
De juillet à octobre, c’est la saison où les baleines viennent mettre bas. Il y a des excursions organisées pour nager avec elles. C’est un souvenir unique. 

©Mareva Galenter x Coral Gardeners

Quelle est ta journée type dans les îles ?

Je me réveille avec le soleil. Ma mère vit à côté de l’océan. Le lever du jour est rose orangé. Je prends un petit déjeuner local avec des fruits tropicaux (ananas, mangue, papaye). Puis, je pars faire le tour de Moorea. C’est comme cela que l’on fait les courses ici ! Les agriculteurs et les pêcheurs vendent leurs produits le long de la route. C’est typique !

Quels sont les bons spots pour déjeuner ?

Les roulottes, c’est l’incontournable ! Ce sont des petits camions qui se mettent sur les parkings avec de la nourriture mi-tahitienne, mi-chinoise. À Moorea, je vous conseille d’aller à Coco Beach, accessible qu’en bateau. On ne mange que des grillades et des sashimis de thon rouge, tout ce qu’on aime. Et puis l’incontournable Snack Mahana, où l’on déjeune dans le jardin, face au lagon.
Coco Beach, Motu Tiahura, Haapiti Moorea. Tél. : +689 87 72 57 26.
Snack Mahana, Moorea. Tél. : +689 40 56 41 70.

Et tes incontournables pour le dîner ?

Dans les îles, les gens dînent très tôt. Les marchés ouvrent à 3h00 ou 4h00 du matin. Si on veut y être, on ne sort pas le soir. Mais il y a quand même un bar qui bouge : le Jungle Coffee Bar, à Tahiti face aux quais des bateaux. Pour un dîner romantique, je recommande le Blue Banana pour son grand ponton sur l’eau.
Jungle Coffee Bar, Papeete. Tél. : + 689 40 82 15 16
Blue Banana, PK 11,200 côté mer. Tél. : +689 40 41 22 24

©Mareva Galenter x Coral Gardeners

Quelles sont tes trois plages coup de cœur ?

La Pointe Vénus, la seule plage de sable noir de l’île. Celle du PK18 accessible à tous avec la vue sur Moorea est une belle plage de sable blanc et enfin, j’ai un petit faible pour la presqu’île de Tahiti.

Que peut-on rapporter ?

De l’huile de coco vierge et de l’huile de Tamanu. C’est une huile bio typique qui a des vertus réparatrices cicatrisantes. C’est un peu une huile magique.

As-tu des conseils à donner aux petits Parisiens qui cet hiver voudront rester en France et… s’envoler à Tahiti ?

Emmenez-moi dans vos bagages…

Lire aussi : Tahiti, pour rester en France cet hiver

À découvrir également