expos mai 2023

Les expos à voir en mai 2023

Parce qu’une œuvre d’art n’existe qu’à partir du moment où elle est regardée, voici notre sélection des expos les plus affriolantes.

Fabrice Bourland

La folie Tim Burton

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par La Villette (@la_villette)

Après Madrid, c’est au tour de Paris d’accueillir cette expo événement dédiée au cinéma. Dans les 5 000 m2 de l’Espace Chapiteaux de La Villette, vous allez devoir choisir « votre » scénario pour une expérience immersive qui n’appartient qu’à vous.

Avec plus de 300 itinéraires possibles, le labyrinthe vous entraîne dans le monde déjanté du cinéaste Tim Burton : traversée de la forêt sombre des Noces funèbres, découverte des personnages hauts en couleur d’Edward aux mains d’argent, de Charlie et la chocolaterie ou de Beetlejuice, plongée dans l’univers féerique d’Alice au pays des merveilles ou de L’Étrange Noël de Monsieur Jack.

Pour cet événement incontournable, pensé pour toute la famille, des références innombrables aux chefs-d’œuvre du réalisateur américain vous attendent tout au long d’un parcours ludique, coloré et enchanteur.

Tim Burton, le labyrinthe, du 23 mai au 20 août 2023 à la Grande Halle de la Villette. Plein tarif : 26 €.

Icônes du XXe siècle

C’est tout simplement à l’un des chasseurs d’images les plus talentueux du XXe siècle, devenu célèbre pour ses clichés de scènes de rue mais aussi pour ses iconiques portraits des grands personnages de ce monde (Che Guevara, Marilyn Monroe, JFK, Charles de Gaulle, Andy Warhol, Alfred Hitchcock…), que le musée Maillol consacre une passionnante rétrospective.

« L’intérêt de prendre des photos est de ne pas avoir à expliquer les choses avec des mots », aime à répéter celui qui, né à Paris de parents émigrés russes et aujourd’hui âgé de 94 ans, a supervisé lui-même la sélection présentée. Entre son travail personnel (en noir et blanc) et ses œuvres de commande (en couleur), plus de 200 clichés pour redécouvrir l’une des superstars de la photo contemporaine.

Elliott Erwitt, jusqu’au 15 août 2023 au Musée Maillol (Paris). Plein tarif : 16,50 €.

Villa Noailles, un siècle d’histoire(s)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @villanoailles.histoire

L’année 2023 marque le centenaire de la villa Noailles, mais également les 20 ans du centre d’art contemporain, depuis labellisé d’intérêt national. L’histoire de la villa Noailles, que ses propriétaires appelaient « Clos Saint-Bernard », s’écrit dans une période foisonnante de découvertes et de grands bouleversements.

Jusqu’au 31 décembre prochain, une importante programmation rend hommage au patrimoine historique de la villa Noailles ainsi qu’à ses illustres propriétaires. L’occasion de visiter un lieu de villégiature inclassable, dans lequel Charles et Marie-Laure de Noailles reçurent amis, artistes et intellectuels de tous bords et dans lequel s’est forgé un pan extraordinaire de l’histoire culturelle du XXe siècle.

Centenaire de la villa Noailles, jusqu’au 31 décembre 2023 à la villa Noailles et hors les murs (Hyères). Tout le programme sur villanoailles.com/expositions/centenaire-villa-noailles.

Création numérique

Depuis les années 1980, aux frontières de la peinture, de la sculpture et du graphisme, l’Autrichien Peter Kogler s’inspire de la société postmoderne, de ses systèmes d’information et de communication pour donner forme à un paysage mental fascinant, sorte de représentation allégorique de l’infini.

À l’aide d’impressions sérigraphiées, de collages et de dispositifs lumineux immersifs, l’artiste, en génial pionnier de la création assistée par ordinateur, bouleverse la perception de l’espace du spectateur en plaçant ce dernier dans le cœur vibrant de ses constructions numériques. Effet garanti !

Peter Kogler, jusqu’au 9 juillet 2023 au Centre des Arts (Enghien-les-Bains). Entrée gratuite.

La magie Poudlard

Annoncée et sans cesse reportée, la mégaexposition consacrée à l’univers imaginé par J. K. Rowling débarque enfin à Paris. Petits et grands sont conviés à toucher de près les décors, accessoires et costumes authentiques des sagas Harry Potter et Les Animaux fantastiques.

Arrivée à bord du Poudlard Express, découverte de la Grande Salle et de la classe de divination, excursion dans la forêt interdite, secrets de tournage, installations à couper le souffle… rien ne manque à l’appel. Nanti d’un bracelet à puce, le spectateur, tel un magicien de Gryffondor, active les dispositifs présents dans chacune des 20 salles pour une expérience immersive encore plus mémorable. Sans l’ombre d’un doute, l’un des événements de l’année.

Harry Potter : l’exposition, jusqu’au 1er octobre 2023 à Paris Expo Porte de Versailles. Plein tarif : 25 €.


Lire aussi : Le musée Bourdelle rouvre ses portes

Partager cet article

A lire aussi
Olympiae 2024

On a testé pour vous Olympiae 2024

Pour fêter les Jeux olympiques qui se tiendront cet été à Paris, les clubs de sports s’amusent à imaginer des cours qui mixent plusieurs disciplines. On a testé Olympiae 2024 à L’Usine Saint-Lazare.

L’univers très arty de la Maison Glenfiddich

En donnant carte blanche au collectif Obvious, qui développe des algorithmes générateurs d’œuvres d’art, la Maison de whisky Glenfiddich met une nouvelle fois les artistes à l’honneur et nous propose un regard nouveau sur ses savoir-faire. Explication avec Lauriane Curci, Head of Marketing & Cultural Partnerships au sein de Glenfiddich France.

parfums printemps 2024

Parfums : quoi de neuf ce printemps 2024 ?

Le parfum devient historique, une Maison renaît, la génération Z veut être riche et on enfile les nouvelles créations comme des pulls sur une peau nue. C’est tentant, déboussolant, addictif. On aime.

bon marché tous fadas

Bon Marché : tous fadas sur la rive gauche !

On l’attend chaque année avec impatience : l’installation estivale du Bon Marché sera en place à partir du samedi 27 avril. Et cette fois, c’est dans la cité phocéenne qu’on est conviés à prendre nos quartiers d’été.